sustanon

Le Sustanon est un stéroïde très populaire et qui est très apprécié de ses utilisateurs puisqu’il offre plusieurs avantages lorsque comparé aux autres composés de testostérone. Sustanon est un mélange de quatre différentes testostérones qui ont un effet de synergie. Cette particularité engendre deux effets positifs pour l’athlète. Premièrement, basé sur un effet combiné des composés, Sustanon, milligramme pour milligramme, a un meilleur effet que le testostérone énanthate, cypionate, et proprionate seul. Deuxièmement, l’effet des quatre testostérones est libéré à une vitesse différente pour chaque composé, ce qui fait que Sustanon entre rapidement dans le système et demeure effectif dans le corps pendant plusieurs semaines. Dû au proprionate contenu dans le stéroïde, Sustanon commence son effet après un jour et, basé sur le mélange des décanoates, demeure actif pendant 3 à 4 semaines. Sustanon a un effet androgène distinct qui est associé à un fort effet anabolique. De cette façon, Sustanon est tout indiqué pour accumuler force et masse corporelle. Les athlètes qui utilisent Sustanon rapportent une solide croissance musculaire ainsi qu’une rapide augmentation de la force .

De plus, il est bon de noter que Sustanon est aussi efficace lorsque des doses relativement basses sont prises par des athlètes relativement avancés. Il est aussi intéressant de constater que lorsque Sustanon est pris par un athlète l’ayant déjà utilisé dans une dose similaire ou plus basse, cela conduit à des résultats pareillement positifs si l’athlète n’a pas déjà atteint un certain plateau. Sustanon est généralement injecté plusieurs fois par semaine, un minimum de deux injections est conseillé afin de garder les taux sanguins le plus stable possible. Le dosage utilisé en bodybuilding varie de 250 mg au 14 jours jusqu’à 1 gramme plusieurs fois par semaine. De si forts dosages ne sont évidemment pas recommandés. Une dose de 500 mg/semaine est entièrement suffisante pour la plupart, et peut parfois être réduite à 250 mg/semaine lorsque combiné avec un stéroïde oral. Sustanon est bien toléré comme stéroïde de base durant un traitement qui stimule la régénération, donne à l’athlète un « kick » suffisant pour des sessions de training intenses, et procure aussi l’avantage déjà mentionné d’un accroissement rapide de la force ainsi qu’un solide gain musculaire. De façon à prendre de la masse rapidement, Sustanon est souvent combiné à Deca Durabolin, la trenbolone, Dianabol (D-bol) ou Anadrol tandis que les athlètes visant plus la qualité préféreront le combiner avec Parabolan, Winstrol, Anavar ou Primobolan Depot.

Bien que Sustanon n’aromatise pas de façon excessive lorsque pris en doses raisonnables, plusieurs personnes prenait en plus Nolvadex et/ou même Proviron afin de prévenir les effets secondaires liés aux oestrogènes (gynécomastie, entre autres). Il est aujourd’hui conseillé presque à unanimité par les experts de plutôt employer des inhibiteurs de l’aromatase tel anastrozole (Arimidex) ou le letrozole (Femara) en lieu et place du Nolvadex et surtout du Proviron qui n’a vraiment pas sa place pour accomplir l’effet ici recherché. Puisque Sustanon supprime la production de testostérone endogène, il est conseillé de faire un traitement post-cycle avec HCG et Clomid ou Nolvadex. Il est conseillé aux femmes de ne prendre aucune testostérone injectable puisque les niveaux d’androgènes augmenteraient fortement et des symptômes de virilisation en résulteraient. Malgré cela, il n’est pas rare pour les athlètes féminins en compétition de prendre de la testostérone puisque cela les aide à être plus « compétitifs ». Les femmes prenant de la testostérone ou qui aimeraient l’essayer devraient se limiter à la testostérone proprionate ou injecter un maximum de 250 mg de Sustanon chaque 10-14 jours durant une période ne dépassant pas 6 semaines. A ce point, il est aussi important de mettre l’emphase une fois de plus sur le fait que les novices en musculation devraient restés éloignés de tout les composés de testostérone puisqu’ils n’en ont tout simplement pas encore besoin.

Les effets secondaires du Sustanon sont similaires à ceux des autres formes de testostérone bien qu’habituellement un peu moins fréquents et sévères. En fonction de la prédisposition et du dosage, l’utilisateur expérimentera les symptômes habituels liés aux androgènes comme l’acné, agressivité, surexcitation sexuelle, peau grasse, perte de cheveux accélérée (si déjà  enclin à la perte de cheveux), et production réduite d’hormones par le corps. Le Sustanon 250 original a été commercialisé par Organon mais plusieurs labos underground commercialisent aujourd’hui un produit contenant les même esters également sous le nom de Sustanon. Les deux versions pharmaceutiques les plus populaires en musculation sont Omnadren et le Sustanon fabriqué sous licence au Pakistan (Souvent appelé Karachi), malheureusement ces produits sont maintenant extrêmement copiés et il est parfois assez difficile de reconnaître le vrai du faux.