Remise en cause des propriétés anti vieillissement de la GH

LORD

YOUR WORKOUT IS MY WARM UP
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Selon une étude, publiée début janvier 2007 aux Etats-Unis, rien ne prouve que l’ hormone de croissance, objet de promotions commerciales sur internet et d’articles dans les médias, a des vertus anti-vieillissement et est capable de doper la libido : « Il n’y a absolument aucune donnée pouvant laisser penser que le fait de donner l’hormone de croissance à une personne en bonne santé peut la faire vivre plus longtemps », affirme le Dr. Hau Liu, un chercheur dans le service d’endocrinologie de l’école de médecine de l’université Stanford (Californie, ouest). « Nous avons en revanche découvert qu’il y avait des risques importants d’effets secondaires potentiels », ajoute-t-il. Ces hormones dont la distribution sans ordonnance médicale est illégale, peuvent avoir des effets secondaires néfastes comme le syndrome du canal carpien (gonflement des articulations accompagné de douleurs et de tendinites du poignet), rétention hydrique, ainsi qu’une tendance à une augmentation des cas de diabète et de pré-diabète chez ses utilisateurs.

En revanche différentes études expérimentales ont suggéré que le traitement par hormone de croissance pouvait améliorer les paramètres cardiovasculaires au cours de l’insuffisance cardiaque quelle qu’en soit la cause (et cela indépendamment donc d’un éventuel déficit en hormone de croissance). Toutefois les essais cliniques comportaient peu de patients et ne permettaient pas de conclure de façon formelle sur les effets de ce traitement par GH chez l’homme. Ceci a donc conduit une équipe de Créteil et du Kremlin Bicêtre à revoir, de façon systématique, toutes les études randomisées contrôlées ainsi que les études ouvertes au cours desquelles un traitement par GH avait été proposé chez les patients en insuffisance cardiaque. Seules 12 études ont pu être identifiées dans 3 bases de données. La conclusion de cette analyse suggère que le traitement par GH améliore un certain nombre de paramètres cardiovasculaires chez les patients en insuffisance cardiaque.

Toutefois ces résultats doivent être confirmés par des essais randomisés versus placebo portant sur un nombre plus important de patients, et en particulier, afin de connaître les effets à long terme de fortes doses de GH.

Quant au Dr. Liu et son équipe, ils ont analysés les 31 études médicales conduites à ce jour dans le monde pour mesurer spécifiquement les effets des hormones de croissance sur le vieillissement. Ces études ont porté au total sur un peu plus de 500 participants, pour la plupart âgés, et ont duré en moyenne six mois, précise le Dr. Liu, se disant surpris du nombre limité de données médicales. « Ces recherches cliniques ont été conçues pour mesurer les effets des hormones de croissance sur des personnes âgées en bonne santé, comme par exemple l’impact sur la densité osseuse et leur capacité à faire de l’exercice », précise-t-il. Ces chercheurs ont découvert que ces hormones avaient un effet modeste sur la composition corporelle comme l’accroissement de la masse musculaire de seulement deux kilos et la diminution de la graisse, également de deux kilos.

Mais insiste le médecin, « l’hormone de croissance n’a en rien changé les données cliniques importantes telles que la densité osseuse, le niveau du cholestérol et des lipides dans le sang ou encore les capacité respiratoires ».

Affaire à suivre entre les défenseurs de l’hormone de croissance qui sont légions mais peu structurés scientifiquement donc publiant des études moins élaborées et les pourfendeurs de la GH qui sont le plus souvent conservateurs et travaillant avec les possibilités d’études plus complètes.
 

eileen

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
C' est un éternelle combat entre les études médicales....pour, contre, c' est bon, c' est pas bon...:shithappen:
 
from inside to you
pharmacommunity
Meditrope
coq musclé
Granabolic
ashop
deuspower
Ultima pharma
roidsmania
europharmma
muscleanabolics

Derniers messages

Top