Réflexion contemplative sur le Kéké

Danny

デスノート
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Déjà le mois de Mai file à grand train, annonciateur d'un été plus pourri que les autres, peut-être la faute à l'Islande et à son volcan cracheur de cendres, l'Islande, cette terre aride de feu d'eau et de glace, responsable de tous les maux financiers, aux bourses effondrées de l'Europe, jusqu'aux égarements pubères de l'Eglise, allez savoir; bref, la période où les corps se dénudent, les pieds meurtris s'étalent dans les tongs, et les stations d'UV font le plein, est enfin arrivée. On prépare fébrilement ces temps bénis où les corps en rut, stimulés par la chaleur d'un soleil vigoureux, les pan bagna et les pizzas dégustées dans les gaz d'échappement, sur l'avenue principale qui mène à cette plage là-bas, dégoulinante de mazout et de mégots de cigarettes, se pressent, s'estiment et se préparent à l'accouplement, ledit accouplement toujours suivi de a) une éjaculation précoce b)un coïtus interruptus c) un anus douloureux d) un herpès. Cette période bénie, on la prépare donc, on court les soldes à la recherche du short le plus haut possible, pour qu'ainsi l'on dissimule hâtivement le bourrelet, on se gave d'Alli, le seul médicament qui autorise que l'on puisse enfin dire à sa compagne: "tu as vraiment un goût de chiottes", et l'on reprend l'activité sportive, histoire d'être présentable dans ses tongs trop grandes, son sourire peroxydé, et ses ongles incarnés.

Et la principale population qui envahit les salles comme un jet de spermatozoïdes survoltés à la conquête de l'ovule, est constituée d'une sorte de mélange de primates prétendants au muscle, les Kékés. Qu'est-ce qu'un kéké ? Par définition, un kéké ne sait pas ce qu'est une salle de sport ou de musculation, il a vu de la lumière et il est entré, attiré par l'espoir soudain d'avoir un corps de rêve, victime comme tant d'autres de la communication homo-érotique qui envahit les médias. Le kéké est jeune, inexpérimenté, mais il sait déjà tout le bougre, car il a appris la musculation dans Marianne. Le kéké moins jeune est facilement identifiable: cheveu long et filasse, voire gras, bedaine naissante, on le reconnaît surtout à son vieux survêt bleu qu'il a exhumé des boules antimites, et surtout à ses espadrilles (avec un trou à l'endroit du gros orteil). Ah… et ce kéké là s'endort facilement, baillant aux corneilles en regardant l'heure tourner… C'est bientôt l'heure de son feuilleton télé…

Le kéké jeune se reconnaît à son short, le même short de bain qu'il portait déjà l'an dernier, celui qui camouflait ses bourrelets, dont la marque commence par Quick et finit par Silver, mais c'est surtout Quick que l'on retient, en regardant ses 110 cm de tour de cul. Le kéké est marqué par une absence notable de mollets, compensée par une abondance de poils qui débordent de la chaussette. Donc le kéké sait toujours tout, ce qui l'autorise à refuser poliment toute aide ou tout conseil. Le kéké vous regarde d'un œil torve et humide, parfois ne vous comprend pas tant la musique qu'il écoute est prédominante, ou parfois ne vous comprend pas, soit parce qu'il ne parle pas le même langage que vous, ou soit parce qu'il est sourd. Le kéké reste toujours, au moins une heure à son poste d'entraînement, il faut au moins ça pour raconter ses histoires de kéké avec son copain, kéké aussi, inscrit dans la même salle. C'est le même kéké qui vient vous dire, alors que vous tremblez sous la charge du développé couché, que vos mâchoires se crispent et que vous entendez la porcelaine de vos dents se fêler: "Vous en avez encore pour longtemps ?" Le kéké pue du bec, il a oublié de boire pendant ses deux heures d'entraînement, le kéké ne sait pas qu'il faut boire, ou alors du coca, qu'il vous rote à la gueule, le kéké a mis sa plus belle montre, le kéké a gardé toutes ses bagues pour se saisir de la barre, le kéké doit développer au moins 110 kilos sinon c'est la honte parce que ses autres copains kékés le regardent, 110 kilos, on y met toute son énergie de kéké au risque de se flinguer, mais il faut au moins ça !

Le kéké au vestiaire ôte son slip en hâte, la couille pendante, ou parfois pris d'une soudaine érection, normal c'est la première fois, et perd l'équilibre lorsque d'autres entrent dans le vestiaire, fesses blanches et tremblantes. Le kéké retire ses chaussettes et les retourne pour les enfiler de nouveau, c'est plus propre, le kéké ne prend pas ses protéines après l'entraînement, mais un bon kébab des familles, parce que c'est sain le kébab, c'est sa maman qu'il lui a dit (ou alors les boulettes mais avec la sauce sinon c'est sec). Et lorsqu'il sort de la salle, fier comme un bar-tabac tout en lâchant une caisse, le dos cassé en deux, le slip humide de transpiration et l'haleine fétide, le kéké a le choix: soit il revient le lendemain, soit il ne revient pas. La période des kékés est faste pour les propriétaires de salles, c'est la période clef de l'année, meilleure que la reprise de janvier, c'est une période bénie des dieux comme celle de Noël, ou les boudins blancs côtoient les dindes à l'étal du boucher pour faire la fête à Jésus, et nous ne devons pas la maudire, cette période lui permettra enfin d'acheter, à ce valeureux propriétaire à la fière moustache en brosse, le banc à déclinés réclamé par tous depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Certes nous en souffrons, et nous souffrons surtout de les voir partir, ces kékés, à la conquête de leur moi, aussi mal équipés, aussi mal préparés mais ne doutant de rien, même de leur propre bêtise… alors…

Ami. Défendons le kéké. Sur Cent kékés qui s'inscrivent, un seul peut-être en réchappera. Il y prendra goût et reviendra. Il écoutera et apprendra. Et n'oublie pas que, il y a fort longtemps toi et moi, nous fûmes aussi des kékés…
 

manlook

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Réflexion contemplative sur le Kéké

énorme cet article énormeeeeee

et oui je fus en effet un kéké ^^mais un kéké qui ecoutait les conseils ce qui m'a amené ici aujourd'hui
 
Dernière édition par un modérateur:

TITO

GUICHE A L AIR
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Réflexion contemplative sur le Kéké

bravo sur cette réflexion du KéKé......................:mdr:
 
T

thomas83

Guest
Re : Réflexion contemplative sur le Kéké

Faut mettre ton post en épinglé dans les articles!!!!!:D
Mais c'est tellement ça!!!!!!!!!!!!!!!
Heu, sinon Danny, pondre un truc pareil à 01h03, t'attendais un film sur le cable????:nice:


PS: Celine vient de le lire:
"éh ben dis-donc il s'emmerdait lui..."

y'a rien de méchant on en rigole bien, par contre moi j'ai jamais été kéké je le promet!!!
 
Dernière édition par un modérateur:

s46

- OFF -
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Réflexion contemplative sur le Kéké

çà je vais l'imprimer et le scotcher sur chaque casier du vestiaire :D
 

Lefwan

Live and let live
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Réflexion contemplative sur le Kéké

c'est toujours un plaisir de lire tes article danny!!!
 

doc

VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Réflexion contemplative sur le Kéké

en plus tres bien ecrit avec un style litteraire digne d'un ecrivain :nice::goodone:
 
I

invité

Guest
Re : Réflexion contemplative sur le Kéké

"les memoires d'un vestiaire" lol

lecture romanesque d'un chargé de fonte national

excellent danny
 

centurion

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Réflexion contemplative sur le Kéké

Souffrirais-tu d'insomnie ? :malade:
Est- ce en rapport avec ton scrotum qui est trop tendu ? :D

Non sans dec , continue car c'est vraiment plaisant de te lire ,
de plus on ressent bien que tu prends du plaisir a manier ta plume .... !!!! :p
 

SHOGUN

SAMOURAI DE LA FONTE
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Réflexion contemplative sur le Kéké

:mdr:et :triste:, c'est exactement ça cher Danny.
Je me suis cru dans ma salle entre 18h00 et 20h00, amplitude horaire, ou je ne vais plus car je vais tuer un ou une kéké car les femelles au gros cul et à l'odeur fétide sont aussi lachées.
Je vais me démerder pour essayer de m'entrainer entre 12h00 et 14h00, heures à laquelle les kékés(ées) se nourrissent de bons mac do,grandes frites et grands coca, pensant ainsi sécher et faire du muscle à vitesse grand V.
Au moins , les salles seront libres pour les besogneux comme moi.

Une chose à redire à ton aricle excellentissime, j'ai beau me rappeler, je n'ai jamais fait parti de cette espèce migratrice d'été.:doublefinger: car j'ai toujours détesté dès mon plus jeune age de suivre le troupeau et faire comme tout le monde, oh que non.
 

tilk

membrator de retour
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Réflexion contemplative sur le Kéké

bien j adore cette article bravo danny
 

Danny

デスノート
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Réflexion contemplative sur le Kéké

merci les gars, j'essaierai d'en faire un par mois, une petit billet d'humeur, mais point trop n'en faut parce qu'après je vais vous gaver...

@ Leb, tu as tout à fait raison. Cette semaine viennent de débarquer dans ma salle les mères des kékés...
 

seborg

MEMBRE
Re : Réflexion contemplative sur le Kéké

+1000000000000000000000

La muscu doit etre une passion, une drogue !!!!

Et surtout NO PAIN NO GAIN
C'est enervant d'entendre des types qui te disent :
J'comprends pas, j'arrive pas a prendre........

Pfffffffffffffffff, remus toi l'cul ta envie de lui dire, le type il a jamais suer une goutte lors de ces seances

Bref, et des Kékés y en a dans les salles, et ca met 2h a faire 5 series de DC quand toi t'attends pour en faire !!!
 

bodysteel

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Réflexion contemplative sur le Kéké

depuis qques jours , j ai affaire a une race de kékés qui me fais peur ; d entrée , ils prennent des roros !
bien sur , n y connaissent absolument rien , ne font aucunes distinctions entres les differents produits , oraux , injectables , peu importe , puisque celui qu ils a vendu , leur a promis des effets " graves " ( dixit le kéké ) sur leur apparence cet été !
navrant , desolant et ... inquietant !:sad:
 

zaneboy

guerrier de la lumière
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Réflexion contemplative sur le Kéké

Danny, j' apprécie grandement la manière que tu as à t' exprimer.. tout comme Leb, je ne me suis pas reconnu car dès mes débuts, je me suis battu plus fort que tous les gamins de mon âge 16-17 ans qui étaient là..
 

Latinos75000

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Réflexion contemplative sur le Kéké

Je possède un short quiksilver rouge!mais je suis pas un keke...:)
 

Danny

デスノート
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Réflexion contemplative sur le Kéké

Danny, j' apprécie grandement la manière que tu as à t' exprimer.. tout comme Leb, je ne me suis pas reconnu car dès mes débuts, je me suis battu plus fort que tous les gamins de mon âge 16-17 ans qui étaient là..

Merci Zaneboy, nous partageons la même passion, je vais pas me la raconter, mais ado, j'avais vraiment envie de faire ce sport, et quand j'ai poussé pour la première fois la porte d'une salle, c'était une grande première, et j'étais peut-être un kéké aux yeux des masses de muscles que j'allais côtoyer. Sauf que, j'ai écouté, j'ai respecté, j'ai compris, et j'ai surtout respecté l'espace des autres. Une des règles fondamentales que j'applique toujours, était de ne jamais déranger un bb sous la barre ou dans l'effort, et de faire en sorte de ne jamais gêner son mouvement. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. L'autre règle était la politesse et le travail en alternance, si cela était possible. Maintenant faut les décoller du banc à la tronçonneuse les kékés et encore !

@bodysteel. Il n'y a pas que cela hélàs. Des gars de 18 ans qui économisent pour se payer la lipossucion qui leur rendra la ligne pour la plage, c'était une discussion dans ma salle qui date de 3 semaines, entre kékés. C'est la génération tout tout de suite. Les BB ont toujours eu la réputation d'être des gens un peu rudes. Mais nous avons là une autre forme de violence, celle des kékés... Cela est une autre histoire...
 
roidsmania
deuspower
Ultima pharma
europharmma
from inside to you
muscleanabolics
Meditrope
coq musclé
pharmacommunity
Granabolic
ashop
Top