les plantes

roadrunner

FUTUR MISS "O"
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Depuis la plus haute antiquité,les hommes se sont soignés avec les plantes qu'ils avaient à leur disposition.Qu'est-ce qui les a guidés à employer une plante plutôt qu'une autre?Le hazard?la religion?la superstition?l'expérience,certainement.Plusieurs théoriciens ont entrepris d'expliquer l'action des plantes sur l'organisme dans l'antiquité gréco-romaine,mentionnons les grands médecins grecs,,,Hippocrate,Dioscoride,Galien.,,,Jusqu'à l'aube du 19 siècle l'une des sources les plus consultées par les médecins ,fût l'ouvrage de Dioscoride, sur la matière médicale.
Au 16 siècle,la célèbre école italienne de Salerne a marqué la medecine de son temps.Elle conseillait aux rois de conserver un esprit gai,de se ménager du repos,,,et de se contenter d'une alimentation modeste;aujourd'hui , ses conseils pourraient être suivi judicieusement par chacun d'entre nous.
Jusqu'au 19 siècle, les medecins se contentaient, pratiquement,de puiser ''dans la pharmacie du bon Dieu'' pour soulager les maux de leurs contemporains. C'est alors que les chimistes ont réussi a isolé les principes actifs de certaines plantes importantes;( la quinine du quinquina,,,la digitaline de la digitale,,,etc etc etc.)
Poursuivant leurs recherches, au début du 20 siècle,ils ont fabriqué des molécules synthétiques.Désormais,croyait-on, on allait prescrire exclusivement des médicamments issus des cornues,,,les plantes ne servant plus que de réserves à molicules chimiques utiles.
Mais au delà de ce courrant,l'utilisation des plantes relève d'une philosophie déjà exprimée dans l'un des livre de la bible;''le seigneur fait produire à la terre ses médicaments et l'homme sensé ne les dédaignera pas''.Récemment, des médecins et des professeurs dynamiques ont crée des centres de formation en phytothérapie.Ils expérimentent des nouvelles plantes;(harpagophytum procumbens) , modernisent la présentation des médicaments et rendent ceux-ci plus efficaces( par example,les nébulisats ou extraits secs de plantes sont prescrits sous forme de gélules).
L'intéret pour les plantes médicinales et pour les médecines dites douces connait un regain sans précédent,sans doute parce qu'elles répondent aux besoins de notre société,soumise aux stress de la vie moderne, de reprendre contact avec la nature et avec soi-même.
Il y a des contre- indications et la toxicité éventuelle,,,il faut, en effet, réfuter l'idée que les plantes sont innofensives,,
L'aconit, par exemple contient de l'acinitine,qui est un poison très violent.Des parachutistes en exercice,menant un opération de survie,sont morts après avoir absorbé des racines d'aconit pour se nourir.De la même facon, les baies de la belladone qui contiennent de l'atropine sont mortelles.Quant aux feuilles de digitale pourpre,elles renferment des hétérocides cardiotoniques qui,à doses élevées, laissent peu de chances à celui qui les absorbe de s'en sortir vivant.
Il faut donc se méfier des plantes que l'on cueille soi-même.Il faut également considérer avec précausion ses plantes affublées de vertus extraordinaires acheté à l'étranger dans des boutiques qui ne sont soumises a aucune réglementation.En chine,parmi les 5000 plantes utilisées à des fins médicales certaines ne font pas l'objet de contrioles rigoureux avant de leur mise en vente.:(
 
Top