Les hormones peptidiques et analogues

LORD

YOUR WORKOUT IS MY WARM UP
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
De quoi s’agit-il?
Les hormones peptidiques et glucoprotéiniques sont des substances naturelles qui jouent le rôle de messager à l’intérieur du corps et provoquent la production d’autres hormones comme la testostérone et les corticostéroïdes. Elles accélèrent la croissance et peuvent augmenter la synthèse de certains tissus, ce sont des “anabolisants indirects”. Les quatre hormones principales connues sont: HCG (gonadotrophine), ACTH (adrénocorticotrophine), HGH (somatotrophine) et EPO (érythropoïétine). La liste de produits prohibés est publiée par arrêté de la Communauté française (la version actuelle en comporte 18). Tous sont interdits, ainsi que leurs précurseurs et dérivés ayant des effets pharmacologiques similaires. Quelques informations à propos de ces quatre hormones sont succinctement présentées ci-dessous.

Effets recherchés
HCG = gonadotrophine chorionique humaine. Cette hormone stimule les gonades, augmente la production de testostérone et présente donc des effets anabolisants (augmenter la masse musculaire sous entraînement intense et nutrition hyperprotéique). L’administration de l’HCG est considérée comme équivalente à celle de la testostérone. (Cette hormone est extraite d’urine de femmes enceintes, donc en trouver dans le sang d’un homme sera toujours médicalement suspect — soit signe de dopage, soit signe d’un cancer rare.)

ACTH = adrénocorticotrophine humaine. Cette hormone augmente le niveau de corticostéroïdes dans le sang. Elle est parfois utilisée pour essayer d’accélérer la réparation de tissus et de muscles endommagés. L’abus provoque une perte musculaire. L’administration d’ACTH est considérée comme équivalente à celle de corticostéroïdes.

HGH = hormone de croissance humaine ou somatotrophine. Cette hormone augmente la croissance en taille de l’enfant jusqu’à sa puberté (moment où les os, se soudant, arrêtent définitivement leur augmentation de longueur). L’HGH est parfois utilisée pour améliorer la masse musculaire. Mais l’adulte qui l’utilise s’expose à de gros problèmes de santé.

EPO = érythropoïétine. Cette hormone augmente le nombre de globules rouges circulant dans le sang. Elle est utilisée en thérapeutique chez les patients hémodyalisés, pour restaurer les globules qu’ils ont perdus dans la manipulation extracorporelle de leur sang. Le but de son utilisation abusive dans le sport est d’augmenter la capacité de transport d’oxygène par le sang, ce qui augmente la capacité de produire un effort d’endurance.

(NB: Un séjour en altitude a un effet similaire. Il provoque une sécrétion naturelle d’érythropoïétine, pour qu’avec plus de globules rouges l’organisme puisse compenser la rareté de l’oxygène dans l’air respiré par une augmentation de son transport par le sang. C’est pour cela que le séjour en altitude fait parfois partie de la préparation physique d’un athlète.)

Effets nuisibles possibles
HCG:

développement des seins chez l’homme;
désordres des règles chez la femme et autres effets déjà signalés à propos de la testostérone et des androgènes.
ACTH:

problèmes de sommeil
rétention d’eau et de sel (œdème)
hypertension
diabète sucré
ulcère d’estomac
mauvaise cicatrisation des blessures
perte de masse osseuse
fonte musculaire et myalgies
augmentation de la sensibilité aux infections
cataractes
fractures spontanées.
HGH:

développement exagéré des extrémités (pieds, mains et face = acromégalie)
développement anormal des organes internes (foie, par exemple)
problèmes articulaires
diabète sucré
maladies cardiovasculaires et hypertension.
EPO:

augmentation de la viscosité du sang (il devient plus épais, moins fluide)
hypertension
convulsions
crise d’épilepsie
augmentation nette du risque, souvent mortel, de formation de caillots, de thromboses. (Il s’agit de petits amas de sang coagulé qui viennent boucher un vaisseau sanguin, et qui, survenant dans une artère coronaire, provoquent un infarctus du myocarde; dans une artère du cerveau, un infarctus cérébral; dans une artère du poumon, une embolie pulmonaire. Ces risques sont augmentés à l’issue d’un effort physique prolongé entraînant une forte déshydratation, ou s’il y a prise concomitante de diurétiques ou de bêtabloquants qui ralentissent le cœur.)
Quelques précisions
L’EPO étant une hormone naturelle, sa prise ne peut être décelée par les analyses d’urine des tests habituels. On mesure donc le taux de globules rouges dans le sang (hématocrite), qui est augmenté par l’érythropoïétine. L’Union cycliste internationale, par exemple, a fixé un taux-seuil (50%) qui ne peut être dépassé, sous peine de suspension le temps de redescendre sous ce seuil. D’où la multiplication des contrôles du taux d’hématocrite par les sportifs eux-mêmes qui, en cas de dépassement, se mettent spontanément au repos tout en essayant de maintenir, à l’approche de la compétition, le plus haut niveau possible toléré.

Les produits auxquels les sportifs ont recours pour se doper sont en constante évolution. De multiples “nouveautés” sont “essayées” à tout moment, telles que:

les PFC, qui visent une augmentation du transport d’oxygène;
l’insuline, les IGF-1, facteur de croissance, en cocktail avec EPO et anabolisants;
l’interleukine 3, autre facteur de croissance augmentant les globules rouges;
l’hémoglobine réticulée, qui donnerait l’équivalent d’une transfusion;
la tacrine (qui n’est pas une hormone), qui agirait sur la mémorisation.
 

LORD

YOUR WORKOUT IS MY WARM UP
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Alors, on lit des posts ou il est dit que l hcg est utilisée pour le développement musculaire et ici il est dit:

Effets nuisibles possibles
HCG:

développement des seins chez l’homme;
désordres des règles chez la femme et autres effets déjà signalés à propos de la testostérone et des androgènes.
ACTH:

problèmes de sommeil
rétention d’eau et de sel (œdème)
hypertension
diabète sucré
ulcère d’estomac
mauvaise cicatrisation des blessures
perte de masse osseuse
fonte musculaire et myalgies
augmentation de la sensibilité aux infections
cataractes
fractures spontanées.



Ce serait un surdosage???
 

roadrunner

FUTUR MISS "O"
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
est-ce que le melanotan pourrait etre parmi les peptidiques donc tu parles????:hein:
 

roadrunner

FUTUR MISS "O"
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
je reformule ma question,,,,est-ce que le melanotan fait parti des ACTH???:perdu:
les symptômes ressemblent étrangement a ceux qui m'agressent présentement!!!!!:malade:
 

LORD

YOUR WORKOUT IS MY WARM UP
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
je reformule ma question,,,,est-ce que le melanotan fait parti des ACTH???:perdu:
les symptômes ressemblent étrangement a ceux qui m'agressent présentement!!!!!:malade:
Je pense car le melatonan est un assemblage de treize acides aminés
 

roadrunner

FUTUR MISS "O"
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Je pense car le melatonan est un assemblage de treize acides aminés
:ban:eek:n ne doit pas parler de la même chose ici!!!!:frustre:
c'est une hormone peptidique qui change les cellules alpha-melanocyte(tanning cells)
voici ce que j'ai trouvé des composantes;Ac-Nle-Asp-His-(D-Phe)-Arg-Trp-Lys-Nhz-Co:Nh=2:7
c'est du chinois pour moi,,,mais je continu de chercher,,,,si vous avez quelques réponses,,,ben elles seraient les bienvenues,,,:p
 
Dernière édition par un modérateur:

LORD

YOUR WORKOUT IS MY WARM UP
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
¿¿tu voulai savoir si c est une hormone peptidique d apres ta question non¿
alors oui,i en fait parti...
 

roadrunner

FUTUR MISS "O"
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
¿¿tu voulai savoir si c est une hormone peptidique d apres ta question non¿
alors oui,i en fait parti...
:merci::merci:alors ça répond a plusieurs de mes questions,,,:merci:
 
Dernière édition par un modérateur:
Top