La pandémie en direct

williams

Neurotype 2A
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Moi ils me sorte des yeux , je peux plus avec leurs couvre-feux et le confinement, que des menteurs...

Une bonne excuse pour nous enfermer dans le métro boulot dodo , pas de loisirs rien...

Enfin je viens de rentrer pas un chat sur la route même pas un gendarme
 

Jeanpascal

MEMBRE APPROUVÉ
Oui c’est pénible, surtout de nous avoir fais espérer pour au final faire une scandale quelques mois après au lieu de faire un réel confinement pendant une longue période.
Je viens de commander des élastiques sur Amazon, j’espère tenir bon le coter nutrition.
 

GY66

MEMBRE APPROUVÉ
Pour la fermeture des salles de sports, en lisant bien le décret on voit que l'accès reste autorisé pour certains...
Ma salle ferme alors que c'est une salle située à Font-Romeu (ville STAPS et Sports-Etudes) lorsque je me suis inscrit, ls m'ont assuré que mon fils pourra toujours s'entraîner. Mais depuis j'ai le choix entre reporter mon abonnement, me faire rembourser ou le leur offrir. Après leur avoir envoyé un courrier en rappelant que mon fils pouvait s'entraîner, j'ai eu comme réponse :
" Face aux perturbations liées au Coronavirus et suite à l'annonce du Premier Ministre, nous sommes dans l'obligation de fermer l'établissement dès ce soir, pour une durée indéterminée."

Pourtant d'après cet avocat les salles n'ont pas l'obligation de fermer mais celles qui ferment le font pour des raisons économiques :

" Beaucoup ont vu leur salle de sport fermer et se sentent découragés.
Il ne faut pas baisser les bras mais au contraire lire le décret pris le 16 octobre dernier par le Ministère des solidarités et de la santé.
Les dispositions qui nous concernent sont exprimées dans les articles 42, 43, 44, 50 et 51.
Les salles de sport sont classées dans la catégorie X.
Ledit décret est lui-même appliqué dans les départements par les préfets qui prennent un arrêté. Dans certains cas comme à Reims, le maire prend lui-même un arrêté municipal.
L’article 51 du décret du 16 octobre est très clair.
« I. – Dans les départements mentionnés à l’annexe 2 [Paris etc.], le préfet de département interdit, dans les zones qu’il définit, aux seules fins de lutter contre la propagation du virus, les déplacements de personnes hors de leur lieu de résidence entre 21 heures et 6 heures du matin à l’exception des déplacements pour les motifs suivants, en évitant tout regroupement de personnes :

[…]
II. – Dans les zones définies par le préfet de département où l’interdiction des déplacements mentionnée au présent I s’applique :
1° Les établissements recevant du public relevant des types d’établissements définis par le règlement pris en application de l’article R. 123-12 du code de la construction et de l’habitation figurant ci-après ne peuvent accueillir du public :
[…]
e) établissements de type X : Salles de sport sauf pour :
– les groupes scolaires et périscolaires et les activités sportives participant à la formation universitaire ;
– toute activité à destination exclusive des mineurs ;
– les sportifs professionnels et de haut niveau ;
– les activités physiques des personnes munies d’une prescription médicale ou présentant un handicap reconnu par la maison départementale des personnes handicapées ;
– les formations continues ou des entraînements obligatoires pour le maintien des compétences professionnelles ;

– les épreuves de concours ou d’examens ;
– les événements indispensables à la gestion d’une crise de sécurité civile ou publique et à la continuité de la vie de la Nation ;
– les assemblées délibérantes des collectivités et leurs groupements et les réunions des personnes morales ayant un caractère obligatoire ;
– l’accueil des populations vulnérables et la distribution de repas pour des publics en situation de précarité ;
– l’organisation de dépistages sanitaires, collectes de produits sanguins et actions de vaccination. »

S’il est vrai que les salles de sport sont fermées au public, elles peuvent néanmoins continuer à accueillir les exceptions énumérées ci-dessus, entre autres :
Les sportifs professionnels ;
Les sportifs de haut niveau ;
Les activités physiques des personnes munies d’une prescription médicale ou présentant un handicap reconnu par la maison départementale des personnes handicapées ;
Les formations continues ou des entraînements obligatoires pour le maintien des compétences professionnelles ;
Les épreuves de concours ou d’examens.
Donc votre salle peut vous accueillir si vous faites partie d’une ces exceptions.
Pour les prescriptions médicales, il s’agit « du sport sur ordonnance » à ne pas confondre avec le classique certificat d’aptitude que demande chaque salle de sport. Le médecin doit prescrire une activité pour des raisons de santé comme par exemple une hypertension artérielle, rééducation ou nécessité post traumatique, etc..


Question : Un sapeur-pompier qui s’entraîne quotidiennement dans une salle peut-il y aller ?
Réponse : Pour moi oui car il s’agit d’un entraînement obligatoire à sa profession.
Question : Une personne qui est dans la sécurité et qui doit pratiquer des sports de combats, cardio et muscu ?
Réponse : Oui pour moi. Pour les mêmes raisons.
Question : Les coachs ?
Réponse : Oui, ils maintiennent leurs compétences.
Question : Les étudiants dans les métiers du sport ?
Réponse : Oui, car ils acquièrent une compétence professionnelle, en formation continue d’ailleurs avec des concours et examens.

En pratique
Distance de sécurité de 2 mètres (article 44-I du décret) ou 4 m2 (article 42-III du décret) [ce qui n’est pas la même chose, mais celui qui a écrit le décret ne s’est pas relu de toute évidence].
Port du masque obligatoire dans l’enceinte de la salle de sport, sauf lorsqu’on pratique l’activité sportive (article 44-II du décret).
Production auprès de la salle des justificatifs professionnels ou médicaux pour éviter d’être mis soi-même ou la salle à l’amende en cas de contrôle.
Il faut savoir qu’en cas de contestation sur la réalité de la dispense, ce seront les tribunaux qui trancheront.


Il reste que beaucoup de salles seront totalement fermées même pour les cas exceptionnels pour la raison qu’elles ont des charges qui ne leur permettent pas de fonctionner à tout petit régime.
Je suis à votre disposition pour tous autres renseignements.

Yves Tuset
Avocat
 
Dernière édition:

Paul33

@Steroidify rep Neurotype 1B
MEMBRE APPROUVÉ
Pour la fermeture des salles de sports, en lisant bien le décret on voit que l'accès reste autorisé pour certains...
Ma salle ferme alors que c'est une salle située à Font-Romeu (ville STAPS et Sports-Etudes) lorsque je me suis inscrit, ls m'ont assuré que mon fils pourra toujours s'entraîner. Mais depuis j'ai le choix entre reporter mon abonnement, me faire rembourser ou le leur offrir. Après leur avoir envoyé un courrier en rappelant que mon fils pouvait s'entraîner, j'ai eu comme réponse :
" Face aux perturbations liées au Coronavirus et suite à l'annonce du Premier Ministre, nous sommes dans l'obligation de fermer l'établissement dès ce soir, pour une durée indéterminée."

Pourtant d'après cet avocat les salles n'ont pas l'obligation de fermer mais celles qui ferment le font pour des raisons économiques :

" Beaucoup ont vu leur salle de sport fermer et se sentent découragés.
Il ne faut pas baisser les bras mais au contraire lire le décret pris le 16 octobre dernier par le Ministère des solidarités et de la santé.
Les dispositions qui nous concernent sont exprimées dans les articles 42, 43, 44, 50 et 51.
Les salles de sport sont classées dans la catégorie X.
Ledit décret est lui-même appliqué dans les départements par les préfets qui prennent un arrêté. Dans certains cas comme à Reims, le maire prend lui-même un arrêté municipal.
L’article 51 du décret du 16 octobre est très clair.
« I. – Dans les départements mentionnés à l’annexe 2 [Paris etc.], le préfet de département interdit, dans les zones qu’il définit, aux seules fins de lutter contre la propagation du virus, les déplacements de personnes hors de leur lieu de résidence entre 21 heures et 6 heures du matin à l’exception des déplacements pour les motifs suivants, en évitant tout regroupement de personnes :

[…]
II. – Dans les zones définies par le préfet de département où l’interdiction des déplacements mentionnée au présent I s’applique :
1° Les établissements recevant du public relevant des types d’établissements définis par le règlement pris en application de l’article R. 123-12 du code de la construction et de l’habitation figurant ci-après ne peuvent accueillir du public :
[…]
e) établissements de type X : Salles de sport sauf pour :
– les groupes scolaires et périscolaires et les activités sportives participant à la formation universitaire ;
– toute activité à destination exclusive des mineurs ;
– les sportifs professionnels et de haut niveau ;
– les activités physiques des personnes munies d’une prescription médicale ou présentant un handicap reconnu par la maison départementale des personnes handicapées ;
– les formations continues ou des entraînements obligatoires pour le maintien des compétences professionnelles ;

– les épreuves de concours ou d’examens ;
– les événements indispensables à la gestion d’une crise de sécurité civile ou publique et à la continuité de la vie de la Nation ;
– les assemblées délibérantes des collectivités et leurs groupements et les réunions des personnes morales ayant un caractère obligatoire ;
– l’accueil des populations vulnérables et la distribution de repas pour des publics en situation de précarité ;
– l’organisation de dépistages sanitaires, collectes de produits sanguins et actions de vaccination. »

S’il est vrai que les salles de sport sont fermées au public, elles peuvent néanmoins continuer à accueillir les exceptions énumérées ci-dessus, entre autres :
Les sportifs professionnels ;
Les sportifs de haut niveau ;
Les activités physiques des personnes munies d’une prescription médicale ou présentant un handicap reconnu par la maison départementale des personnes handicapées ;
Les formations continues ou des entraînements obligatoires pour le maintien des compétences professionnelles ;
Les épreuves de concours ou d’examens.
Donc votre salle peut vous accueillir si vous faites partie d’une ces exceptions.
Pour les prescriptions médicales, il s’agit « du sport sur ordonnance » à ne pas confondre avec le classique certificat d’aptitude que demande chaque salle de sport. Le médecin doit prescrire une activité pour des raisons de santé comme par exemple une hypertension artérielle, rééducation ou nécessité post traumatique, etc..


Question : Un sapeur-pompier qui s’entraîne quotidiennement dans une salle peut-il y aller ?
Réponse : Pour moi oui car il s’agit d’un entraînement obligatoire à sa profession.
Question : Une personne qui est dans la sécurité et qui doit pratiquer des sports de combats, cardio et muscu ?
Réponse : Oui pour moi. Pour les mêmes raisons.
Question : Les coachs ?
Réponse : Oui, ils maintiennent leurs compétences.
Question : Les étudiants dans les métiers du sport ?
Réponse : Oui, car ils acquièrent une compétence professionnelle, en formation continue d’ailleurs avec des concours et examens.

En pratique
Distance de sécurité de 2 mètres (article 44-I du décret) ou 4 m2 (article 42-III du décret) [ce qui n’est pas la même chose, mais celui qui a écrit le décret ne s’est pas relu de toute évidence].
Port du masque obligatoire dans l’enceinte de la salle de sport, sauf lorsqu’on pratique l’activité sportive (article 44-II du décret).
Production auprès de la salle des justificatifs professionnels ou médicaux pour éviter d’être mis soi-même ou la salle à l’amende en cas de contrôle.
Il faut savoir qu’en cas de contestation sur la réalité de la dispense, ce seront les tribunaux qui trancheront.


Il reste que beaucoup de salles seront totalement fermées même pour les cas exceptionnels pour la raison qu’elles ont des charges qui ne leur permettent pas de fonctionner à tout petit régime.
Je suis à votre disposition pour tous autres renseignements.

Yves Tuset
Avocat

Bonjour.

Merci pour ton post.

Pour mon cas (militaire ) ça devrait également s'appliquer du coup :)
 

cool.32

NEUROTYPE 1B
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Ce que je trouve pénible c’est le discours de nos politiciens, peu importe l’étiquette.
Des qu’il y a un souci ils disent qu’ils vont rectifier ça.
Pendant le confinement ils devaient donner des moyens aux hôpitaux ( matériels et humains) rien de fait.
Lorsque il y a des attentats ils disent qu’ils vont donner des moyens aux forces de l’ordre.....etc
Malheureusement rien n’est fait.
Quelle tristesse que le pouvoir et l’argent passent avant tout.
Pourtant ils ne sont pas à l’abri d’une très grave catastrophe et la il sera trop tard pour réagir.
Cela reste inquiétant pour l’avenir de nos enfants.
 

kalimero

KALIKENOBI Neurotyping 2A secondaire fort 2B
Membre du Staff
SUPERMODO
Bon un conseil de défense mercredi sur le sujet
Les conyaminations qui s envolent ça ne sent pas bon tout ça
Ils disent qu ils ne maîtrisent plus l épidémie
Je pense qu économiquement le confinement n est pas possible mais plus rien ne m étonnerait
On en saura plus jeudi à mon sens mais les restrictions vont continuer
 

KillingJoke

COMPTE INACTIF
couvre feux à 19h.......

confinement le week end pour tout le monde

confinement des plus de 65 ans en permanence......

Après, à part confiner tout le monde je vois pas comment faire plus.........

vu que buzin et je ne sais plus qui se sont déja retrouvé à passer à la questionette, et risquent les tribunaux, nos huiles ne prendront pas le risque de finir comme fabius avec le sang contaminé........ils préfèreront confiner tout le monde quitte a ruiner le pays, plutot que de risquer le tribunal..........
 

GY66

MEMBRE APPROUVÉ
FRANCE INFO : le 26/10/2020 | 20:31

La France sera-t-elle de nouveau reconfinée ? Tous voudraient éviter un reconfinement général, mais quelles sont les alternatives ? Les scientifiques avancent trois hypothèses :
La première, celle d'un couvre-feu renforcé.
La deuxième, un confinement dit "économiquement compatible" qui permettrait à l'économie à de vivre avec l'ouverture des entreprises mais la fermeture de commerces non-essentiels.
Enfin, un confinement ciblé en direction des plus âgés. Un reconfinement local pourrait également être envisagé. Le gouvernement affirme que toutes les options sont à l'étude.

De nouvelles mesures pourraient être annoncées mercredi soir
Face à l'urgence sanitaire, le président a revu son calendrier. Les décisions pourraient se prendre dans les prochaines 48 heures. En direct du Palais de l'Elysée, lundi 26 octobre, Alexandre Peyrout, journaliste pour France Télévisions, explique : "Deux conseils de défense successifs, sur le coronavirus, auront lieu demain matin et mercredi au Palais de l'Elysée". L'exécutif est inquiet par le nombre de contaminations exponentielles. Dès mercredi 28 octobre, de nouvelles mesures pourraient être annoncées.
 
Haut