hormone de croissance

  • Initiateur de la discussion invité
  • Date de début
meditrope featured

Strong-GearXXL

Team Monguidon
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : hormone de croissance

tj facile de dire que cela ne fonctionne pas mais a t elle etet bien utiliser dosage duree au bon momment etc.....
mais c est clair y a du faux dans tout
 

Guignouche

MEMBRE APPROUVÉ
Re : hormone de croissance

Franchement y a des commentaires inutiles que je me serrais bien passer et qui n'amène rien de constructif au forum; autant les plus anciens et plus expérimentés mon trés bien répondu que les derniers inscrits sur ce forum je prends ca comme de la moquerie !!!! De plus comme je l'ai dit j'ai chercher si il existait un post sur le forum, dans ce cas là je ne pouvais pas voir la signature des modérateurs !

En tout cas merci à tous sauf à monsieurtitan et nopainogain qui n'ont rien apporter d'interressant sur ce post !

Peut-être que d'autres personnes pourront m'aider .

Merci
 

CUTLER

Vice Mister Olympia
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : hormone de croissance

Franchement y a des commentaires inutiles que je me serrais bien passer et qui n'amène rien de constructif au forum; autant les plus anciens et plus expérimentés mon trés bien répondu que les derniers inscrits sur ce forum je prends ca comme de la moquerie !!!! De plus comme je l'ai dit j'ai chercher si il existait un post sur le forum, dans ce cas là je ne pouvais pas voir la signature des modérateurs !

En tout cas merci à tous sauf à monsieurtitan et nopainogain qui n'ont rien apporter d'interressant sur ce post !

Peut-être que d'autres personnes pourront m'aider .

Merci
-Bon en même temps tu es sur le topic "HORMONE DE CROISSANCE" ce n'est pas l'endroit idéal à ta question..
- Ensuite si tu as une ou (des) question(s) ou (des) problème(s),tu contacts le staff par MP,(nous sommes oranges,rouges,ou bleus comme moi),ensuite nous t'expliquerons la démarche à suivre pour y faire ta demande.
Merci si tu as des questions n'hésite pas.
 
Dernière modification par un modérateur:

PAPA TRANQUILLE

VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Excellente initiative ! moi je tourne pour le moment avec de la somatropin (4 UI ED performance LIFETECH) et je suis preneur de tous vos retours sur les différentes HGH. La GODT240 est dans la liste ?
 
I

invité

Putain la Gh, j'aimerais bien mais c'est inaccessible pour ma boubourse.

t'es pas obligé non plus de partir sur 6 mois , j'étais tombé sur un protocole (je ne sais plus de qui , mais je vais chercher pour lui donner le bénéfice de son travail)

oublies ce que j'ai dis , c'était un protocole par IV (voie intra veineuse)

j'ai retrouvé , c'est
bushidobadboy
de tnation


Les glandes hypophysaires des adolescents produisent environ 60-100 UI sur une période de 21 jours, avec 8-15 Ul produite par jour sur des jours non consécutifs.

Retranscrit pour le BBing çà «ressemblerait à quelque chose comme ceci:

Jour 1 : 4 x 2iu

Jour 2: Rien

Jour 3: rien

Jour 4: 5 x 2iu propagation

Jour 5: Rien

Jour 6: 4 x2 iu

Jour 7: Rien

Jour 8: Rien

Jour 9: Rien

Jour 10: 6 x 2iu
Jour 11: Rien

Jour 12: 5 x 2iu
Jour 13: Rien

Jour 14: 4 x 2iu

Jour 15: Rien

Jour 16: Rien

Jour 17: 6 x 2 iu

Jour 18: Rien

Jour 19: Rien

Jour 20: 5 x 2iu

Jour 21: rien.

Donc, ce qui équivaut à 78 UI en 3 semaines. Le protocole d'injection multiple quotidienne imite la libération naturelle, en plus il devrait empêcher la GH/IGF1 de créer résistance à l'insuline, chez les personnes sujettes à elle. L'insuline fait partie du «triangle anabolique» de l'AAS, GH et de l'insuline,
devenir résistant à ses effets serait une mauvaise chose, tout comme dans le cas du BBing naturel.

Les 2 jours de congé devraient minimiser l'œdème ressenti sur la GH, en particulier dans les pieds et les chevilles.

Mais rappelez-vous que pour être vraiment efficace, vous devez vous injecter par voie intraveineuse. Je l'ai fait sans aucun problème, mais je ne le recommanderai pas parce que je ne veux pas être tenu pour responsable de la suppression de certains éléments du pool de gènes.

Même les injections de GH n'auront pas la biodisponibilité ou un pic de

Et si vous voulez injecter subQ, ne vous souciez pas d'utiliser mon protocole. Ce n'est pas conçu pour ça.

SubQ n'est vraiment bon que pour les cycles de perte de poids localisés. Personnellement, je n'ai jamais vu les effets localisés de la graisse, mais plutôt un degré de mobilisation des graisses et un anti-catabolisme musculaire, mais aucune perte de graisse locale.

Pour être honnête cependant, je n'utilise que des injections de SubQ ces jours-ci, si je suis sur une journée appauvrie en calories et que j'ai besoin d'un effet de mobilisation des acides gras constant et d'un effet anti-catabolique. Si je vais à la salle de gym pour une séance matinale épuisée en glucides, que ce soit des poids ou du cardio, alors je préfère le 2Iu injecté par voie intramusculaire.
 
Dernière modification par un modérateur:

PAPA TRANQUILLE

VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Je voulais dire SOMATOTROPIN. Concernant le second lien, l'info est bonne mais fuyez cette source j'attend depuis 3 mois 1 fiole de PRIMO et après 15 mails échangés toujours rien. Désolé SWAT pour le HS.
 

PAPA TRANQUILLE

VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Ce serait donc mieux d'éviter de lisser les injections comme je fais et de privilégier des journées très dosées ? Ce serait bien que un poto qui a testé les deux approches (si il existe) puisse témoigner.
 
I

invité

papa , j'ai modifié mon post , ce proto était pour voie IV. désolé .
 

Tournesol

VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Salut à tous,

Merci pour ces infos précieuses @SWAT06
Concernant le lien http://www.somatropin.cn/besthgh je m'y connais peu en gh mais d'après mes recherches certains classements m'interpellent :/

Je me permet de poster sur ce sujet car suite à ma cure de peptides lifetechs biosynergy recovery
vial-recovery.jpg

pour récupérer de mon accident (double fracture ouverte), j'ai bien récupéré mais la fracture n'est toujours pas consolidé, trait de fracture tjr visible sur le cubitus... :(

Toutefois j'ai la permission du chirurgien et de la kiné de reprendre la muscu (alléluia)

Bref, j'en viens au fait, désolé pour la piqûre de rappel (HS),

J'ai accès à de la gh pour "pas trop cher", du coup ça m’intéresse car
1/ j'ai lu pas mal d'études comme quoi pour mon capital osseux (entre autre) ça pourrait m'aider !!
2/ mon taux naturel est relativement bas cf prise de sang d'il y a deux semaines
WhatsApp Image 2018-10-10 at 15.51.46.jpeg


Après en avoir parler à un ami BB pro ce dernier me conseille la posologie suivante :
1ui le matin / 2ui le soir

Alors je suis un peu interloqué, car d'habitude on est plutôt sur 4-10ui et le matin pour ne pas entraver la production naturelle,
ce a quoi il m'a répondu "oui mais la tienne est nulle donc c'est le bon protocole"
qu'en pensez vous ?
Injection SC ?

Egalement j'en profite, j'ai une testo totale "bonne", mais la libre est "faible" car la SHBG est "super élevée !!!" avez vous des idées pour y remédier ?

Merci par avance :)
 
I

invité

Une vraie gh de qualité pharmaceutique est souvent moins haute en ui pendant un cycle car plus pure et donc plus efficace .

Je n'ai utilisé que de la gh UG , donc je ne peux pas comparer
 
I

invité

alors çà me parait faible du coups.

Après si c'est pour monter graduellement pour éviter les ES désagréables voir insupportables pour certain , et trouver le bon protocole, dans son esprit , c'est une chose.
 
I

invité

2 écoles pour le soir .
1/ injection le soir peut peu utile , car tu vas produire naturellement , et donc stopper la production naturelle pour de l'exogène n'est pas judicieux;
2/ injecter le soir , permettra de profiter ET de la production naturelle ET de l'apport exogène , donc double dose .

j'ai toujours fais 2ui le matin au lever , et 2 ui post training , mais a l'époque je prenais des glucides après la séance avec.

Le pic insulinique des glucides était important , mais c'était soit avec du vitargo , qui devait mettre peut être 15mn a arriver dans le sang , ou maltodextrine qui devait mettre 30mn , le bug de la dextrine cyclique c'est qu'elle ne provoque pas de pic insulinique et est disponible très très rapidement , et donc pas très compatible avec la gh (de mon avis).
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell - 53
Membre du Staff
SUPERMODO
Est-ce qu'à ce dosage faible (4ui) la séparation matin aprem est si importante ? Surtout pour de l'UG.

Perso je fais 4ui.le matin uniquement et je commence à déjà à ressentir les bienfaits. Les E/S sont largement surmontables.

De plus ça évite l'organisation logistique de la vial+seringue l'aprem
 

Tournesol

VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
D'ailleurs j'attends de recevoir mes produits mais pour rebondir sur ce que tu viens de dire @olivierf57 j'ai une question.
Le produit se presente ainsi :
IMG_2304.jpg

5x10ui seringues + eau fournies.
Toutefois a la vue de la photo je suppose qu'il n'y a que 5 seringues, or si je prends des doses de 2 ui il va mr falloir 50/2=25 seringues / boîtes !?
Et encore c'est a condition d'injecter avec la meme seringue que celle avec laquelle je prélève ?
Qu'en pensez vous ?
Une seringue peut-elle resservir ? Puis prelever la dose journaliere en une fois (4ui) et piquer 2 fois (matin/soir) avec la même ?

Merki
 
I

invité

ah ben en sous cutanée , oui tu gardes la même seringue , avec des aiguilles serties , tu ne peux pas faire autrement .

Maintenant dans ton cas , pourquoi garder la dose journalière toute la journée dans la seringue ??
 

Tournesol

VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
ah ben en sous cutanée , oui tu gardes la même seringue , avec des aiguilles serties , tu ne peux pas faire autrement .

Maintenant dans ton cas , pourquoi garder la dose journalière toute la journée dans la seringue ??
Pour eviter d'avoir a prélever trop souvent dans le vial, ca doit abimer la pointe de laiguille, vu que c'est la même pour prelevement et injection...
Jhesites même a tout prelever en une fois et laisser la seringue au frigo
 
I

invité

avec la taille des aiguilles insuline, le Ø , un prélevement + injection , c'est vraiment pas un soucis .

avec plus gros , oui , tu peux sentir que l'aiguille est émoussée a la pénétration , mais c'est personnel a la douleur .

Faut pas non plus faire le radin avec le matos , si tu prends 2 boîtes d'aiguilles ,(pour aspirer et injecter) c'est rentabiliser par moins de stress et plus de confort .
C'est jamais perdu en plus .
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell - 53
Membre du Staff
SUPERMODO
D'accord avec @SWAT06 , d'autant plus qu'une boite de 100 seringues serties doit se trouver à moins de ... 5€ ? allez 10€ maxi
 
I

invité

un bon vieil article de RedBaron

Posté par RedBaron
Un guide de base sur HGH � ?? par RedBaron


Le but de ce guide est de vous donner une bonne connaissance de base de HGH et de l’utiliser intelligemment. Bien que cela ne soit pas destiné à couvrir toutes les nuances imaginables d'utilisation de HGH, cela devrait vous fournir un arrière-plan suffisamment solide pour créer votre cycle. Je n'écris pas ceci comme une exposition scientifique ou comme une vue d'ensemble trop technique. J'écris ceci du point de vue d'un vétéran de sept ans d'utilisation de HGH et d'un athlète (oui même payé parfois) qui l'a utilisé comme l'un des outils de mon arsenal. Je me suis injecté des dizaines de milliers d’IU d’HGH, et j’ai soigneusement surveillé, testé et expérimenté moi-même. Donc, avec cette clause de non-responsabilité établie à l’avance, examinons cette hormone appelée HGH.

Peu d'hormones ont généré plus d'enthousiasme et de battage au cours des dernières années que HGH. Des rapports faisant état d'une perte de graisse incroyable aux récits d'augmentation de la masse musculaire maigre à des niveaux défiant la génétique, HGH a été présenté comme l'un des panaceas à tous les problèmes de musculation. Selon les statistiques en lesquelles vous avez confiance, jusqu'à 80% des sportifs professionnels ont été expérimentés, ont utilisé ou utilisent activement HGH en complément de leur programme d'entraînement.

QU'EST-CE QUE HGH?
L'hormone de croissance humaine (somatotrophine - également appelée rHGH, HGH ou GH) est créée par l'hypophyse, la forme principale consistant en une chaîne de 191 acides aminés. Quand nous sommes jeunes, HGH est en grande partie responsable de la croissance adéquate des os, des muscles et des autres tissus. Trop peu de cette hormone et nous restons nains «trop» et nous devenons des géants et / ou souffrons de malformations anormales de la croissance. À mesure que nous atteignons l'âge adulte, HGH empêche les muscles de dépérir, soutient la réponse du système immunitaire, régule les fonctions métaboliques de l'organisme en fonction de l'augmentation du métabolisme des graisses et de la composition corporelle saine, et entretient et répare notre peau et nos autres tissus.

Nos niveaux de HGH culminent pendant notre adolescence, puis commencent à chuter brutalement à partir de 30 ans. À 60 ans, notre sécrétion quotidienne de HGH ne représente que 10% de celle de notre jeunesse. De nombreux marqueurs du vieillissement sont affectés par cette diminution de HGH. Certains des résultats de ceci sont:

 · augmentation de la graisse.
 · Diminution des structures musculaires et du corps maigre.
 · Diminution de la texture de la peau entraînant une apparence moins jeune.
 · diminution de la densité osseuse, l'apparition de l'ostéoporose.
 · Fonction cérébrale diminuée, perte d'intellect avec le vieillissement.
 · diminution de la libido.
 · Diminution du bien-être physique et mental général.
 · Augmentation des troubles du sommeil, qualité de sommeil moindre.
 · Dépression et fatigue.

L'ajout de HGH supplémentaire à partir de 30 ans peut inverser ou améliorer ces symptômes chez la majorité des personnes qui tentent un traitement. C’est pourquoi vous entendrez souvent parler de HGH comme «la fontaine de jouvence». et d'autres termes similaires. Il peut présenter une meilleure qualité de vie pour les personnes âgées.

COMMENT HGH EST-IL LIBÉRÉ DANS VOTRE CORPS?
HGH est sécrétée de l'hypophyse de manière pulsatile, généralement à un rythme circadien. Un certain nombre de stimuli peuvent déclencher une sécrétion de HGH, les plus puissants étant les exercices de courte durée et de haute intensité et le sommeil. Pendant les premières heures de sommeil (phases de sommeil profond environ 2 heures après votre sommeil), la Somatostatine est désactivée et la GHRH activée, produisant des impulsions de HGH.

L'hormone de libération des hormones de croissance (GHRH) produite par l'hypothalamus stimule la sécrétion de HGH. HGH et IGF-1 créent une boucle de rétroaction négative, ce qui signifie que leurs niveaux sont élevés; il émousse la libération de GHRH, qui à son tour émousse la libération de plus de HGH.

La somatostatine (SS), sécrétée par l'hypothalamus ainsi que par d'autres tissus, inhibe la sécrétion de HGH Somatostatine en réponse à la GHRH et à d'autres facteurs de stimulation, tels qu'une glycémie basse. Des taux élevés d'IGF-1 stimulent également la sécrétion de somatostatine.

La ghréline est une hormone peptidique sécrétée par l'estomac. La ghréline se lie aux récepteurs des somatotropes et stimule fortement la sécrétion de l'hormone de croissance. La ghréline, en tant que stimulateur du récepteur du sécrétagogue de l'hormone de croissance, stimule puissamment la sécrétion de l'hormone de croissance. Le signal de la ghréline est intégré à celui de l'hormone de libération de l'hormone de croissance et de la somatostatine pour contrôler le moment et l'ampleur de la sécrétion de l'hormone de croissance.

Une fois que HGH est libéré, sa durée de vie est très courte. Il est généralement métabolisé et disparaît en une demi-heure. Au cours de cette demi-heure, il se déplace vers le foie et d'autres tissus et les incite à sécréter une hormone polypeptidique appelée facteur de croissance analogue à l'insuline (IGF-1).

COMMENT HGH FONCTIONNE-T-ELLE?
Comme mentionné ci-dessus, HGH est de courte durée, mais au cours de sa courte activité d’une demi-heure environ de l’hypophyse, il s’exerce par des effets directs et indirects.

Ses effets directs résultent de la liaison de HGH de son récepteur aux cellules cibles. Les cellules adipeuses (adipocytes) ainsi que les myocytes (cellules musculaires) possèdent des récepteurs HGH. Sur les cellules adipeuses, l'HGH les stimule pour décomposer les triglycérides et supprime la capacité des adipocytes à absorber les lipides en circulation.

Ses effets indirects sont dans le processus que nous avons décrit dans la section ci-dessus. Lorsque HGH se rend au foie, l'un des résultats de son passage à travers le foie est la sécrétion de IGF-1 dans le foie. Lorsque cet IGF-1 est sécrété, il stimule la prolifération des chondrocytes (cellules cartilagineuses), ce qui entraîne la croissance des os. Il joue également un rôle dans la stimulation de la prolifération et de la différenciation des myoblastes (le précurseur des fibres musculaires squelettiques). L'IGF-1 stimule également l'absorption des acides aminés et la synthèse des protéines dans le muscle et d'autres tissus. La présence de HGH agit sur d'autres tissus (muscles, etc.), ce qui entraîne également leur libération d'IGF-1.

HGH stimule l'anabolisme des protéines dans de nombreux tissus. Cela reflète une synthèse accrue des protéines, une oxydation réduite des protéines et une absorption accrue des acides aminés. Comme mentionné ci-dessus, l'HGH améliore l'utilisation des graisses en stimulant la dégradation des triglycérides et l'oxydation dans les adipocytes (adipocytes).

HGH peut affecter la fonction d'autres hormones. HGH peut supprimer les capacités de l'insuline à stimuler l'absorption de glucose dans les tissus et à améliorer la synthèse du glucose dans le foie, bien que l'administration de HGH stimule réellement la sécrétion d'insuline et puisse créer un état d'hyperinsulinémie. Cette combinaison peut entraîner une diminution de la sensibilité à l'insuline, ce qui peut conduire à une hyperglycémie. HGH peut également, dans les bonnes circonstances, avoir un léger effet inhibiteur sur la fonction de nos hormones thyroïdiennes (et inversement aussi), bien que cela varie énormément d'un individu à l'autre. La grande majorité des utilisateurs n'a pas besoin de s'inquiéter de cela. D’autres désireux d’accroître leur métabolisme ou d’augmenter certaines fonctions de l’hormone de croissance peuvent souhaiter envisager un cycle thyroïdien à faible dose. Nous vous proposerons quelques stratégies plus tard dans ce guide.

Nous examinons donc une hormone qui peut aider à maintenir et à guérir la plupart des systèmes du corps, peut créer de nouvelles cellules cartilagineuses, osseuses et musculaires, peut aider à l’absorption de protéines, diminuer l’oxydation des protéines, et peut accélérer la vitesse à laquelle la graisse est utilisée. Cela brosse un tableau de l'excitation qui suit HGH. Comment pouvons-nous utiliser cela à notre avantage? Voyons quelques stratégies.

COMMENT PUIS-JE AUGMENTER MON NIVEAU DE HGH?
Il existe quelques stratégies pour augmenter votre propre production endogène de HGH. Pour la plupart, ils ne nous donneront pas une augmentation assez importante qui serait nécessaire pour promouvoir tous les avantages mentionnés ci-dessus dans leur pleine mesure, mais pour certains (ceux qui sont encore jeunes), ils se révéleront suffisants. .

En ajoutant plusieurs grammes d'arginine et de glutamine à notre programme de suppléments quotidiens, nous pouvons augmenter nos niveaux de HGH. Si nous sommes très jeunes ou si nous n’avons besoin que d’une légère augmentation de la production, cela pourrait bien suffire. Les exercices de courte durée et de haute intensité (pensez aux journées de jambes lourdes - en vomissant et tous) vont déclencher la sécrétion d’une quantité importante d’HGH par notre corps.

Une autre possibilité consiste à injecter diverses hormones ou peptides apparentés. Il en existe de nombreux, tels que GHRH, GHRP (et tous ses analogues), etc. Ces peptides sont disponibles auprès des sociétés de recherche. Lorsqu'ils sont injectés à des doses de 100 µg par jour, le sous-q semble prometteur pour augmenter les niveaux de HGH. À ce stade du jeu, il n’ya pas d’avantage de coût significatif sur ceci par rapport à rHGH, mais si nous essayons de promouvoir certaines des autres formes de HGH en plus de la forme principale, ou si nous n’avons aucun espoir d’obtenir une ordonnance pour HGH (ou d'autres moyens d'accès), il peut y avoir un avantage à cette démarche. En dehors de ces stratégies, que reste-t-il? Pour le dire simplement, nous devons injecter du rHGH exogène.

HGH INJECTIBLE ET SON UTILISATION
True HGH se présente uniquement sous forme de poudre lyophilisée. Toute autre forme que vous voyez annoncée ou rencontrée n'est PAS la vraie affaire. Le seul moyen d'administrer le véritable HGH est l'injection intramusculaire ou sous-q. Vous verrez des études qui utilisent IV comme méthode d'administration, mais ce n'est certainement PAS recommandé (en fait, c'est tout simplement fou), ni nécessaire de quelque manière que ce soit pour obtenir tous les avantages que HGH peut offrir.

HGH est un peu fragile par nature et doit être protégé de la lumière et de la chaleur. HGH devrait être stocké entre 36 et 46 degrés Fahrenheit en tout temps avant et après sa reconstitution.

Il existe quelques marques américaines de HGH qui peuvent survivre pendant un temps raisonnable à une température ambiante normale AVANT la reconstitution (Genotropin 3 mois, Saizen 3 ans, jusqu'à l'expiration), vaut mieux pécher par excès de sécurité que pardon. Toutes les marques de HGH doivent être réfrigérées après avoir été reconstituées et toutes les marques doivent être protégées de la lumière en tout temps.

RECONSTITUER ET MESURER VOTRE HGH
Vous avez maintenant un flacon de HGH sous forme de poudre lyophilisée. La quantité de cette poudre doit être indiquée quelque part sur le flacon. Il sera indiqué en unités (UI) ou en milligrammes (mg). Si elle est exprimée en milligrammes, la conversion est le plus souvent indiquée sous la forme 1 mg = ~ 3 UI (son plus précisément 1 mg = 2,7 UI). Nous utiliserons cette valeur de 1 mg = 3 UI pour notre guide car il s'agit de la norme la plus couramment utilisée par les fabricants.

Ce que nous devons faire avec cette poudre lyophilisée est d’ajouter de l’eau bactériostatique (BW), de l’eau stérile ou même de la vitamine B12 liquide pour la reconstituer et la préparer à l’injection.

Ce que nous choisissons de reconstituer devrait dépendre de la rapidité avec laquelle nous utilisons le GH. L’eau bactériostatique est essentiellement de l’eau stérile à laquelle s’ajoute de l’alcool benzylique à 0,9%. Cet alcool empêche toute croissance dans l’eau, le rendant ainsi sans danger pour l’injection pendant une longue période, jusqu’à trois semaines. Si la quantité de GH dans notre flacon est suffisante pour durer quelques semaines à la dose journalière souhaitée, BW est le choix le plus judicieux. Pour l'usage courant du bodybuilding (2 à 5 UI par jour) et de la taille de flacon la plus utilisée (10 UI), il n'est pas vraiment critique de choisir le diluant utilisé ci-dessus �? Ï¿½ le flacon sera utilisé bien avant que des bactéries ou quoi que ce soit ne commence à se développer dans notre HGH reconstitué. C'est vraiment une préférence personnelle en dehors des considérations énumérées ci-dessus.

RECONSTITUTION
1.) Prenez un coton-tige imbibé d'alcool et du coton-tige du flacon de diluant (BW, eau stérile, B12).

2.) Prenez une seringue de 3 cc avec une aiguille de calibre 23 ou 25 (1 "ou 1,5") et prélevez une quantité de votre diluant préféré. La quantité n'est pas critique, à part vous assurer de savoir exactement combien vous avez utilisé. La meilleure règle à suivre consiste à choisir une quantité qui facilitera la mesure du produit final.

exemple: 1 ml (cc) par flacon de 10 UI de HGH signifierait que chaque marque de 10 sur une seringue U100 serait égale à 1 UI de HGH

2 ml (cc) ajoutés à un flacon de 10 UI de HGH signifieraient que le repère de 20 sur une seringue de 100 U correspondra à 1 UI de HGH

3 ml (cc) ajoutés à un flacon de 10 UI de HGH signifieraient que la marque 30 sur une seringue de 100 UI correspondra à 1 UI de HGH

3.) Prenez cette seringue avec le diluant et poussez-la dans le flacon de poudre lyophilisée, en veillant à ce que l'aiguille touche le bord du flacon et en évitant de jeter le diluant directement sur la poudre lyophilisée. Faites-le couler lentement le long du côté de la fiole (ne la laissez pas entrer de force).

4.) Une fois que tout le diluant a été ajouté au flacon de HGH, agitez doucement (ne PAS agiter ou secouer violemment le flacon) jusqu'à ce que la poudre lyophilisée soit dissoute et que vous restiez avec un liquide clair. L'HGH est maintenant prêt à être utilisé. Conservez votre HGH reconstitué au réfrigérateur. Si vous avez utilisé BW pour reconstituer, ce sera bien pour trois semaines. Si vous avez utilisé de l'eau stérile, ce sera bon pour environ 5 jours.

MESURE
Après avoir reconstitué avec succès votre HGH, vous devez maintenant savoir comment mesurer la quantité souhaitée pour l'injection. Vous voudrez utiliser une seringue à insuline U100 pour extraire et injecter votre HGH.

Voici comment déterminer combien il en faut tirer. Étant donné que vous connaissez la quantité d'IU dans votre flacon d'HGH et que vous savez également la quantité d'eau avec laquelle vous l'avez diluée, nous divisons simplement ceci de la manière suivante:

Vous aurez besoin de connaître les éléments suivants pour réussir -

1 ml = 1 cc = 100 UI

Nous prenons donc notre nombre d'UI de HGH de l'étiquette de la poudre lyophilisée sèche (le plus souvent de 10 UI pour nous tous, utilisateurs de Jintropin), et nous divisons cela en la quantité de dilutant que nous avons utilisée.

exemple- Nous avons utilisé 1cc (ml) d'eau. Nous avons un flacon de 10 UI de HGH.
D'après notre formule ci-dessus, nous savons que 1 cc = 100 UI, nous avons donc 100 UI d'eau.
Nous divisons maintenant les 100 UI (la quantité de notre eau) par 10 IU (la quantité de notre HGH)

100 UI / 10 UI = 10

Ce 10 correspondra parfaitement aux marques sur une seringue à insuline U100. Dans notre exemple, chaque marque de 10 sur notre seringue équivaudra à 1 UI de HGH. Voulez-vous tirer 2 UI de GH? … Tirez jusqu'à la marque 20 sur la seringue.

C'est à peu près tout ce qu'il y a à faire. Donc, pour récapituler, il suffit de rester tout droit:

1.) Quelle quantité réelle de HGH vous
utilisez (lisez le flacon) 2.) Quelle quantité d’eau (diluant) vous utilisez pour l’ajouter à la réelle HGH.
3.) Divisez la quantité d'eau en unités par la quantité de GH en unités.
4.) Ce résultat sera égal à la mesure effectuée sur votre seringue à insuline U100 par unité de GH.
5.) multipliez le nombre obtenu par l’étape 4 par le nombre d’unités que vous souhaitez injecter. C'est le numéro sur lequel dessiner votre seringue.

Maintenant que nous avons une compréhension de base de ce qu'est l'HGH, de la façon dont il fait son travail, et comment le reconstituer et le mesurer, examinons quelques stratégies pour utiliser cette hormone à notre avantage.

STRATÉGIES D'UTILISATION DE L'HGH
Il existe de nombreuses approches différentes pour prendre l'HGH. La bonne approche pour votre situation dépendra de vos objectifs. Pour beaucoup, HGH est un supplément général qui aide à maintenir de faibles pourcentages de graisse corporelle et des niveaux raisonnables de masse maigre. Pour les autres personnes qui ont atteint leur potentiel génétique de croissance, HGH est un complément qui peut aider à la croissance continue au-delà de ce que vos parents vous ont proposé de faire. Pour d'autres encore, il s'agit d'un supplément utilisé pour la santé générale et la guérison des blessures. Examinons chacune de ces utilisations en ce qui concerne un programme raisonnable de HGH.

Pour les bodybuilders, HGH (et l'IGF-1 résultant de son utilisation) est la seule substance capable d'initier une hyperplasie, ce qui, dans l'intérêt de notre utilisation en bodybuilding, équivaut à créer de nouvelles cellules musculaires. Bien que l'utilisation de stéroïdes anabolisants puisse causer une hypertrophie (l'élargissement des cellules musculaires existantes), les stéroïdes n'offrent pas la capacité de recruter et de faire mûrir davantage de cellules musculaires. HGH peut. HGH augmente également la synthèse des protéines, ce qui peut être responsable de l'hypertrophie. HGH renforce et soigne également les tissus conjonctifs, le cartilage et les tendons. Ce sont ces utilisations qui le rendent si attrayant pour les athlètes dans tous les sports, et dans la musculation en particulier.

Pour commencer, il convient de noter que pour la grande majorité des utilisateurs d’HGH, les résultats ne sont pas rapides et naturels. Si votre idée d'utiliser HGH est de vous faire arnaquer en quelques semaines, de gagner 20 kilos de muscle en l'espace d'un mois ou deux, ou d'être guéri miraculeusement en quelques injections - vous êtes probablement pour une grosse déception. HGH fait des choses assez incroyables, mais cela doit être considéré comme une entreprise à long terme. Un cycle de HGH de longueur raisonnable serait de 20-30 semaines. Bien que vous puissiez toujours trouver le ou les individus qui feront de grands progrès en peu de temps, la majorité d’entre nous ont besoin d’être dédiés à son utilisation à long terme pour que ce soit une entreprise louable.

Comme mentionné dans notre introduction à HGH, l’un des rôles majeurs qu’il joue dans la croissance est son action sur le foie, les cellules musculaires et d’autres tissus, qui à leur tour sécrètent l’IGF-1. Ce processus est par nature cumulatif et il faudra un certain temps avant que votre utilisation exogène de HGH amène vos niveaux d'IGF-1 pour créer un environnement propice à une croissance optimale. S'il est vrai que HGH commence à acheminer des nutriments vers vos muscles et commence à mobiliser les graisses dès la première injection, ces avantages en coulisse ne seront visibles que plusieurs semaines (jusqu'à 12) plus tard.

DOSAGE

Pour anti-âge, la santé générale et la guérison, la mobilisation des graisses
et d'autres objectifs tels que ceux-ci
Une dose de 2 à 3 UI par jour (environ 10 15 par semaine) sera suffisante. Une dose de 1,5 à 2,0 UI est considérée comme une dose de remplacement complète pour les patients d'âge moyen. Étant donné que nous aurons environ 70-80% d’absorption et d’utilisation de nos injections de SubQ, notre volonté de 2 à 3 UI équivaudra, à toutes fins utiles, à une mesure de remplacement complet de HGH.

Pour gagner du muscle maigre et améliorer substantiellement la composition corporelle � ??
Pour ce faire, une dose de 5 à 10 UI / s (environ 25 à 50 UI par semaine) sera nécessaire. La plupart des gens qui ont encore une hypophyse vivante et qui donne des coups de pied répondront très bien à une dose de 5 UI par jour, bien que des bodybuilders avancés et d’autres grands athlètes de force constateront qu’une dose de 10 UI par jour sera suffisante.
Pour obtenir un bénéfice maximal à cet égard, l’ajout de testostérone et / ou d’autres substances anabolisantes doit être sérieusement envisagé. Pour une utilisation avancée, d'autres suppléments, tels que l'insuline, et les doses faibles de T3 ou de T4 pourraient également être pris en compte.

Quel que soit votre objectif, en règle générale, la meilleure façon de commencer votre programme d'HGH est de commencer avec une faible dose et d'assouplir votre corps avec les doses les plus élevées. Cela vous permettra d'éviter (ou au moins de minimiser) bon nombre des aspects les plus courants (et désagréables) de l'HGH, tels que les ballonnements et les douleurs et gonflements articulaires. La plupart des gens peuvent tolérer environ 2 UI environ par jour avec quelques côtés, ce serait donc un bon point de départ.

Pour beaucoup d’utilisateurs qui en font un supplément général pour la santé, c’est tout ce dont vous aurez besoin. Pour d'autres, ce ne sera que le début. Au-dessus de 2,5 � ?? 3 fois, je suggérerais certainement que vous divisez vos injections en deux par jour au lieu d'un, à moins que ce ne soit tout simplement faisable. Au cours de mes expériences, j’ai reçu des doses allant jusqu’à 10 UI par injection, mais à ces doses j’ai beaucoup souffert de douleurs articulaires et de ballonnements au point de me sentir comme un dirigeable de Goodyear. De plus, lors de mes expériences, il me semble qu'au moins pour moi, en limitant mes doses individuelles à 3-3,5 UI, je relève plus efficacement mes niveaux d'IGF-1 tout en minimisant le besoin de mégadoses en HGH.

Voici à quoi ressemblerait une bonne stratégie de montée en puissance:
Semaines 1 à 4 = HGH 2 UI - 1 ?? s avec une injection
Semaine 5 = HGH 2,5 UI - 2 ?? s une injection
Semaine 6 = HGH - 3 UI ½ ?? s divisé en deux injections de 1,5 UI chaque
semaine 7 = HGH 3,5 UI se divise en deux injections de 1,75 U chacune
Et ainsi de suite jusqu'à ce que vous atteigniez la dose désirée.

Si, à un moment quelconque de cette progression, vous commencez à ressentir des ballonnements ou des douleurs articulaires insupportables, diminuez la dose de 25% et maintenez-la à cette dose plus faible pendant quelques semaines. Si les côtés s'atténuent, commencez votre progression vers le niveau souhaité. Si les côtés restent, réduisez à nouveau votre dose et maintenez-la au niveau inférieur pendant deux semaines avant de commencer la progression. Cette méthode gardera votre expérience HGH un bon côté et un côté libre pour la plupart.

Pour un cycle normal de 5 à 8 mois, l'injection d'une ou deux fois par jour, 7 jours par semaine, devrait suffire. Certaines études suggèrent que la suppression et la rétroaction négative de l'HGH exogène sont de courte durée (environ 4 heures après l'injection), mais aucune étude à grande échelle n'indique l'innocuité des injections quotidiennes à long terme. Des groupes anti-âge ont réalisé des études démontrant qu’un jour ou deux par semaine était suffisant pour protéger l’hypophyse et ses déclencheurs au cours de longs cycles. Si votre utilisation de HGH devient plus un style de vie qu'un cycle, je considérerais de le lancer 5 ou 2 heures, ou 6 fois / 1 jusqu'à ce que nous ayons des données fiables démontrant la sécurité à long terme sans dégradation de votre part. sortie ou les déclencheurs à l'origine de cette sortie. J'ai personnellement expérimenté toutes les stratégies d'injection imaginables que je pouvais concevoir. Ce que je peux dire à propos de la supposition du médecin anti-âge, c’est que cela m’a évanoui. Je viens tout juste de terminer un cycle de 7 ans d’HGH. Personnellement, je tire régulièrement mes propres échantillons de sang toutes les six semaines. Après plusieurs mois d'absence de HGH, j'ai maintenant le profil que j'avais avant de commencer à l'utiliser il y a de nombreuses années - une normale pour mon âge. Tous les niveaux et les marqueurs sont parfaitement normaux.

Une autre option serait de gérer votre cycle HGH tous les jours pendant les deux premiers mois pour élever votre niveau d'IGF-1 rapidement et à un niveau vous permettant de vous aider de manière anabolique, puis de revenir à 5 jours par semaine. Si vous pouvez tolérer les doses les plus fortes, administrer la même dose hebdomadaire divisée tous les deux jours convient également. La liste est longue et, franchement, il s’agit d’une proposition individuelle. Ce qui semble être le plus important, c’est que votre supplément hebdomadaire d’HGH soit suffisamment honorable pour vous procurer l’avantage souhaité.

TEMPS
Comme décrit ci-dessus, le corps produit de l'HGH de manière pulsatile tout au long de la journée, les impulsions les plus lourdes se produisant environ 2 heures environ après le coucher et lorsque vous tombez dans un sommeil profond. HGH injectable est complètement absorbé et utilisé en environ 3 heures. La stratégie en matière de timing dépend un peu de notre âge et des autres éléments de notre cycle. Comme vous le verrez ci-dessous, il n’existe pas de stratégie optimale. Cela dépend beaucoup de votre situation personnelle.

Pour ceux qui sont entre la fin des années 20 et le début des années 50, il y a toujours une chance raisonnable que votre propre production endogène de HGH atteigne un niveau raisonnable. Le meilleur moment pour le prendre et l’injecter, c’est le cas, serait tôt le matin �? Ï¿½. Après que votre corps ait libéré lui-même HGH dans la nuit. Si vous vous levez pour aller aux toilettes tôt le matin (3 h à 5 h), c'est probablement le moment idéal pour prendre quelques unités de HGH. Ce sera le moment le moins perturbant pour prendre une injection de HGH. Le deuxième meilleur moment serait la première heure du matin lorsque vous vous réveillez.

Si vous divisez vos doses, les deux heures de la journée où vos niveaux de cortisol sont à leur maximum correspondent au réveil et au début de l'après-midi. Ceci étant, une autre bonne stratégie consiste à prendre vos injections de HGH à ces moments-là. Le cortisol est par nature très catabolique et une injection de HGH bien effectuée peut atténuer considérablement cet effet.

Si vous êtes dans la cinquantaine ou au-delà, ou si, pour une raison quelconque, vous avez une maladie qui rend votre hypophyse incapable de libérer normalement HGH, il est temps de prendre HGH juste avant de vous coucher. Cela vous permet de reproduire fidèlement le schéma naturel qui se produirait si votre hypophyse fonctionnait correctement. Pour le reste de nous, prendre votre HGH juste avant de vous coucher va finir par créer une boucle de rétroaction négative, vous privant de votre propre pouls nocturne de HGH. Alors que le jury n’est pas encore au courant (études contradictoires) sur la nature absolue du temps de rétroaction négative, il est clair que plus nous nous rapprochons de l’injection du moment où notre corps est prêt à nous donner ses plus grandes impulsions d’HGH, nous allons pour finir par faire dérailler nos propres déclencheurs et sécrétions.

Une autre stratégie devrait être envisagée si vous utilisez de l'insuline avec votre HGH. L'insuline doit être utilisée immédiatement après l'entraînement. HGH et l’insuline font de grandes choses ensemble � ?? ils transportent les nutriments de manière très complémentaire, et la combinaison de HGH et d'insuline crée le meilleur environnement pour la production d'IGF-1 à partir du foie. Si vous utilisez de l'insuline immédiatement après l'entraînement, la prise de quelques UI de HGH avant l'entraînement permettra à HGH d'offrir tous ses effets mobilisateurs de la graisse tout en obtenant votre HGH et votre insuline au foie au moment opportun Communiqués IGF-1.

EFFETS SECONDAIRES � ?? COMMENT LES GÉRER
HGH est généralement bien toléré, mais certains effets secondaires mineurs, principalement nuisibles, peuvent survenir. Les effets secondaires les plus importants et les plus courants sont les ballonnements et les douleurs articulaires. Les chances de les obtenir peuvent être minimisées ou même éliminées en utilisant la méthode de montée en puissance décrite ci-dessus dans ce guide.

Si vous avez moins de 20 ans, il serait très sage d’entreprendre un cycle HGH sous la supervision d’un médecin, qui pourra surveiller et confirmer si vos plaques de croissance ont bien fondu. Bien que la croissance osseuse anormale avec l'utilisation de HGH ne soit pas courante, si elle est utilisée au mauvais moment du développement de votre corps, elle pourrait provoquer une croissance disproportionnée.

Si vous avez des antécédents de cancer ou d'autres tumeurs (à n'importe quel âge), il serait sage de faire un bilan de santé complet et d'être surveillé par un médecin pour vous assurer qu'il n'y a pas de tumeurs actives avant votre cycle de HGH. Bien que HGH (et IGF-1) ne causent pas de cancer ni de tumeurs, ils peuvent créer un environnement permettant aux tumeurs déjà existantes et actives de se développer à un rythme accéléré. Nous maintenons intentionnellement les niveaux de facteur de croissance à un minimum chez les patients cancéreux. Bien que les tumeurs puissent créer leurs propres facteurs de croissance, nous ne voulons vraiment pas jeter de gaz sur le feu et leur permettre de se développer plus rapidement qu’elles ne le pourraient autrement.

Au-delà de ces considérations, il n’ya vraiment rien de particulier à prendre avec HGH. Il existe des suppléments que vous pouvez prendre pour des conditions spécifiques possibles avec l'utilisation de HGH. La façon dont les gens réagissent à l’hormone de croissance est une chose très personnelle. Certaines personnes obtiennent très peu de répression d'aucune sorte; d'autres ne voient aucun avantage à ajouter HGH en raison d'une suppression suffisamment importante d'un type ou d'un autre. Voici un aperçu général de quelques-uns des plus gros.

Pour le léger soutien thyroïdien que vous pouvez souhaiter:
conservateur - ne prenez rien de
modéré - t-100x, fucus vésiculeux, coleus forskoline, sélénium, zinc, chrome, cuivre
agressif - T3 à une dose de 12,5 à 25 mcgs ou T4 à 100 mcgs par jour.

Pour la résistance à l'insuline possible:
conservateur - 300 mg d'acide alpha-lipoïque et 200 à 300 mg de piccinolate de chrome
modéré - 15 mg d'Actos - un médicament destiné à augmenter la sensibilité à l'insuline, Glucophage (metformine) pour éliminer l'excès de glucose et augmenter l'absorption musculaire .
agressif - ajoutez quelques UI d'insuline à votre cycle HGH

Pour que les niveaux de test sains utilisent au mieux HGH:
conservateur - ne
modifiez rien - utilisez Tongkat ou Tribulus
agressif - ajoutez 200 à 300 milligrammes (ou plus) de testostérone chaque semaine à votre cycle HGH

Pour la protection contre la croissance de la prostate:
conservateur - ne faites rien de
modéré - utilisez Saw Palmetto (environ 2000 mg)
agressif - utilisez Proscar ou équivalent

Pour celles qui ont un problème de croissance du tissu mammaire sous HGH:
Pour celles qui en souffrent, les avis divergent quant à la cause. En présence d'œstrogènes adéquats, l'HGH peut provoquer la croissance du tissu mammaire. Il faut également tenir compte du fait que l’hormone de croissance, la prolactine et le lactogène placentaire sont une sous-famille d’une grande superfamille de protéines de cytokines de classe 2. Les séquences d'acides aminés de la hGH et de la hPL sont similaires (homologie à 85%). Chez l’homme, chacune de ces trois protéines peut se lier aux récepteurs hPRL et favoriser diverses actions physiologiques, notamment la croissance du sein, la lactation, etc.
Le consensus actuel semble être que la meilleure approche pour ceux avec ce problème est double - Prendre 200 mg de B6 (ou Bromo si B6 n'est pas suffisant) et utiliser également 20 à 40 mg de Tamoxifène (Nolva) pour contrôler cela. Si tout échoue, quelques mois de Letro et de Bromo vont certainement régler le problème (et de manière agressive). C'est une condition assez rare, mais j'ai parlé à plus de quelques amis qui ont signalé ce type de problème.

Encore une fois, je ne dirais pas que tout (ou aucun) d'entre eux est nécessaire pour tout le monde. J'utiliserais ces suppléments au besoin pour corriger les conditions résultant de votre propre utilisation de HGH. Comme indiqué ci-dessus, la réaction à HGH (et à peu près tout ce que nous utilisons) est très individuelle.

J'espère que ce guide vous a permis de mieux comprendre HGH et ce qu'il peut faire pour vous. HGH, en particulier lorsqu'il est utilisé en conjonction avec un cycle SAA, produira des gains de masse maigre de haute qualité. Il peut également être utilisé en association avec IGF-1 et l’insuline, qui fera l’objet d’un guide comparatif, que je finirai par écrire et que je publierai un de ces jours.

Là c'est les gars. J'espère que cela apportera des informations utiles à mes amis qui se préparent.

Tu sais qui tu es!

Bye gang,

ToneBone
 

IFK

Neurotype... Top... 2A
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Très bon article, qui résume plutôt bien tout ce que l'on connais déjà. Ça fait toujours du bien de réviser. ;):emoji_ok_hand:
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell - 53
Membre du Staff
SUPERMODO
Très bon article, une bonne piqûre de rappel et une bonne source d'information pour ceux qui ne maitriseraient pas.

A cela, j'ajouterais la nécessité d'utiliser l'acide alpha lipoique et le curcumin pour éviter le sydrome carpien (dosage à ajuster en fonction du nombre d'ui et de son propre ressenti)
 
Haut