Esiclène.

Status
Pas ouvert à d'autres réponses

kurt

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Esiclène est composé de formébolone sous forme injectable.
C’est un produit italien dissous dans l’eau que les culturistes s’injectent localement pour obtenir un gain en volume temporaire et modéré.

Esiclène est un stéroïde anabolisant dont les effets et le mode d’action sont proches de ceux du Synthol. Esiclène ne crée pas, contrairement à de nombreux stéroïdes, de prise de masse généralisée. C’est une substance qui est injectée localement dans le muscle que le culturiste souhaite voir grossir.
Généralement il s’agit de petits muscles, comme les biceps, les deltoïdes ou les mollets. L’injection d’Esiclène provoque une augmentation du volume du muscle qui n’est que temporaire : elle ne dure que quelques semaines.
Ensuite le muscle retrouve peu à peu son volume initial.
L’augmentation de volume provoquée par Esiclène est peu conventionnelle puisqu’elle est due à une accumulation du liquide injecté dans les cellules musculaires, qui se gorgent de produit d’innombrables poches.
Il va sans dire que ce n’est pas le genre de mécanisme anabolisant dont rêvent la plupart des culturistes, qui s’attendent à une véritable et durable augmentation de leur masse musculaire par synthèse de protéines. C’est pourquoi seuls les compétiteurs ou les culturistes déjà très expérimentés utilisent des stéroïdes comme Esiclène ou Synthol, et seulement lorsqu’ils constatent qu’ils s’approchent de la limite de développement du muscle en question et que les derniers centimètres se révèlent particulièrement difficiles à conquérir.

L’injection d’Esiclène leur permet d’acquérir assez rapidement ces derniers précieux centimètres, qui ne sont certes pas de la masse musculaire véritable, mais qui permettent d’atteindre un volume encore supérieur et peut être de faire la différence le jour du concours.
Si l’augmentation de volume produite par Esiclène n’est que temporaire, elle peut toutefois aider à acquérir facilement un gain musculaire véritable et durable.
En effet, ceux qui connaissent un peu le fonctionnement de notre corps sauront que nos muscles sont dotés d’une mémoire. Ceci veut dire que si un muscle a eu un jour certaines dimensions, il lui est bien plus facile d’atteindre cette taille que si il ne l’avait jamais eue auparavant. Par exemple, un culturiste qui aurait eu au mieux de sa forme un tour de bras de 50 cm, puis les aurait reperdus par la suite en s’entraînant moins, parviendra beaucoup plus facilement à retrouver ces dimensions initiales que s’il n’avait jamais eu un bras de 50 cm de tour.

Cette règle est valable aussi dans le cas de l’augmentation de volume provoquée par Esiclène. C’est pourquoi de nombreux culturistes procèdent de la façon suivante : lorsqu’ils ont des difficultés à gagner les derniers centimètres concernant un muscle donné, ils s’injectent de l’Esiclène dans le muscle en question.
Celui-ci augmente alors de volume temporairement en se gorgeant du produit, puis finit par reperdre le volume acquis. Les sportifs commencent alors à s’entraîner durement. Profitant du souvenir qu’a le muscle de sa taille passée, ils parviennent ainsi beaucoup plus facilement à atteindre les dimensions qu’avait le muscle gonflé de produit, la différence fondamentale étant que cette fois-ci, le volume acquis est véritablement formé de muscle.
Enfin il faut noter que lorsqu’un muscle augmente de volume en se gorgeant d’Esiclène, la définition et la densité musculaire de ce muscle s’en trouvent également améliorées, surtout durant les 24 heures qui suivent chaque injection.

L’unique inconvénient d’Esiclène est qu’il s’agit d’un produit douloureux. L’injection du produit provoque en effet une inflammation au niveau des tissus musculaires.
Fort heureusement les créateurs de ce stéroïde ont pris soin de lui adjoindre le même anti-douleur que celui que contient Synthol, la lidocaïne, qui rend cette douleur plus supportable. De plus ces troubles sont aussi temporaires que le produit et la dite douleur disparaît au bout de quelques jours après la fin du cycle. En conclusion, Esiclène est un produit assez désagréable étant donné l’inflammation qu’il provoque mais il est peu dangereux et on ne lui connaît pas d’effets secondaires.

Pour un résultat optimal, les culturistes s’injectent ou se font injecter durant 1 semaine avant le jour de la compétition une dose de 1 à 2 cc par muscle et par jour, dans 1 ou 2 muscles au maximum.

L’Esiclène se présente en ampoules de 2 cc, par boîtes de 6.

Fiche technique : Esiclène.
Molécule : formébolone.
Voie : injectable.
Catégorie : stéroïde anabolisant.
Effets positifs : prise de volume temporaire.
Effets négatifs : douleurs inflammatoires.
Dose : 1 à 2 cc/muscle.
Force : *
Masse : **
Danger : **
 
Status
Pas ouvert à d'autres réponses
buildblaster
ashop
deuspower
europharmma
Meditrope
roidsmania
from inside to you
Ultima pharma
muscleanabolics
pharmacommunity
Granabolic
coq musclé
bodytech
Top