Dr Resimont sur la T4 / HAS

Tournesol

MEMBRE
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Haute Autorité de la Santé
Avenue du Stade de France 5
93200 SAINT DENIS
F R A N C E

Présidente de la Haute Autorité de la Santé Française

Bruxelles, le 2.1.2020

Chère Consœur,
Nous sommes, moi-même et d’autres collègues, littéralement noyés sous les patients français qui viennent chercher du secours en Belgique.
En effet, la pratique des médecins Français, vu la pression de l’ordre des médecins (complètement dépassé dans ses connaissances médicales) et à cause d'une haute autorité de la santé imposant des traitements désuets et inadaptés, leur patientèle est en grande souffrance.

Je ne parlerai ici que du problème de traitement de l’hypothyroïdie (*) qui, comme vous le savez, est imposé comme étant la T4 (TCaps, Euthyrox, Levotyrox ancienne et nouvelle formule) en France.

Je donne des conférences sur la thyroïde autant en France qu’en Belgique depuis des années.

Je vous pose une simple question :

« Savez-vous ce qu’il faut pour activer la T4 inactive en T3 active ? » (ce que 90-95% de la population n’arrive plus à faire).
Du magnésium, du zinc, du sélénium, du fer, de la progestérone
Savez vous que 50% de la population française est carencée en iode ?
La T3 est l’hormone active, la T4 est une pro hormone, pouvant même dériver vers la Reverse T3 qui bloque la T3 s’il y a blocage à son activation…
Vous trouverez ci-joint l’une et autre conférence que j’ai fait à ce sujet.
Et je tombe sur vos recommandations ci jointes…

Je qualifierais vos recommandations de criminelles, voir au mieux de la simple mise en danger de la vie d’autrui.

Vous devez connaitre parfaitement les complications d’une hypothyroïdie non prise en charge ou mal prise en charge : surpoids, hypertension diastolique, augmentation du cholestérol LDL, dépression, non activation du bétacarotène en vitamine A, infiltration d’eau au niveau de la langue ou dans le palais qui donne des apnées du sommeil, fatigue matinale et tout au long de la journée…

Et finalement quand je vois les patients français arriver par bus, par train ou avion, ceux-ci sont toujours traités par T4 et ils présentent encore tous les signes d’hypothyroïdie, vu qu’ils n’activent pas la T4 en T3.

Je suis effaré de voir que même les endocrinologues prescrivent de la T4 sans s’inquiéter le moins du monde de la possibilité de transformer la T4 en T3 : pas de dosage du magnésium érythrocytaire, du zinc, de la B12, sélénium, B12, et ils ne s’inquiètent pas outre mesure du devenir de la T3 puisque comme vous le savez, elle a besoin de vitamine D de vitamine A, d’un bon statut oméga 3 et de l’absence de cytokines générées par une dysbiose, pour que le récepteur qui va se nucléariser puisse finalement agir.

Ces dernières années, je n’ai absolument eu AUCUN patient chez qui ces dosages avaient été faits … et ces mêmes patients sont sous T4…
J’appelle ça un monumental scandale !

Il est très urgent que vous remettiez vos institutions à jour et que vous cessiez d’obliger les médecins français à mal travailler de par vos recommandations stupides.

Confraternellement.

Dr RESIMONT

(*) l’autre gros soucis est la non prise en charge de la pré ménopause par Oestradiol, Progestérone, DHEA, Testostérone, lorsque la clinique de déficience est là et la biologie le confirme (on laisserait donc sans soucis rouler uen voiture sans eau, sans huile parce qu’elle est cinquantenaire…)

FB_IMG_1578053680717.jpg
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell NEUROTYPE 2A
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
En espérant que ce genre de courrier fasse bouger les choses côté français.

En tout cas, je salue l'acte de cette médecin qui dit clairement les choses, même si ça devalorise/decredibilise les compétences de nos docs français
 

Castellanos

MEMBRE
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Malheureusement valable pour beaucoup de médocs avec le lobby des laboratoires qui pèse lourd dans la balance…

L'assistanat leur fait aussi la part belle, au lieu d'essayer de se prendre en main quand c'est encore possible les gens de suite le médecin les médicaments, là ou des fois de simples changements dans le quotidien peuvent régler les soucis.
 

SWAT06

NI DIEU NI MAITRE NEUROTYPE 2A
Membre du staff
SUPERMODO
Super tryphon , belle trouvaille que voilà
ce qui confirme ce qu'on dit sur MEM depuis des années l'incompétence de l'ordre médical en France .

Maintenant , il y a aussi les recommandations nutritionnelles d'un autre siècle , qui sont mis en avant par le CNA et prescrit par les médecins , les institutions (de la maternité a la crêche , aux écoles , et maison de retraite etc....)

Une France arriéré dans tous les domaines .
 

ronualld

Membre du staff
AGENT COMMUNAUTAIRE
C'est quand meme dommage!ce blocage des autorités santé?

Il est certain,que le buzz,y est pour quelque chose :cool:
 

Andrey

Neurotype 1B
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
En espérant que ça fasse évolué les choses dans le bon sens...
 

cool.32

NEUROTYPE 1B
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Merci pour cette article @Tournesol .:)

Pour les personnes ne supportant pas le nouveau levo ( et il y en a beaucoup)faut exiger une autre formulation comme la L-Thyroxin henning. ( pour la T4).
ou euthyral ( T4 + T3).
Ces 2 formulations sont disponibles en France mais malheureusement la plupart des médecins ne voient que par le levo.
Une veritable catastrophe !
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell NEUROTYPE 2A
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Merci pour cette article @Tournesol .:)

Pour les personnes ne supportant pas le nouveau levo ( et il y en a beaucoup)faut exiger une autre formulation comme la L-Thyroxin henning. ( pour la T4).
ou euthyral ( T4 + T3).
Ces 2 formulations sont disponibles en France mais malheureusement la plupart des médecins ne voient que par le levo.
Une veritable catastrophe !
Juste pour mon information, qu'est ce qui pose problème avec le T4 Levothyrox ?
 

cool.32

NEUROTYPE 1B
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Juste pour mon information, qu'est ce qui pose problème avec le T4 Levothyrox ?
Ils ont changé les excipients pour améliorer la stabilité, (version officielle )malheureusement ces derniers sont mal supportés par de très nombreux patients.
D'où le fait de demander à passer par un autre fabricant/labo.
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell NEUROTYPE 2A
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Ils ont changé les excipients pour améliorer la stabilité, (version officielle )malheureusement ces derniers sont mal supportés par de très nombreux patients.
D'où le fait de demander à passer par un autre fabricant/labo.
C'est finalement toujours un problème d'excipient, tout comme l'Androtardyl au final.....
 

cool.32

NEUROTYPE 1B
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
C'est finalement toujours un problème d'excipient, tout comme l'Androtardyl au final.....
Exact, mais à la différence de l'androtardyl pour la testo ou il n'y a pas d'autres choix, pour la thyroxine il y a une autre solution.
Après je ne comprends pas pourquoi les médecins prescrivent d'office le levothyrox en connaissant le souci.......enfin j'ai mon idée la dessus.....
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell NEUROTYPE 2A
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Exact, mais à la différence de l'androtardyl pour la testo ou il n'y a pas d'autres choix, pour la thyroxine il y a une autre solution.
Après je ne comprends pas pourquoi les médecins prescrivent d'office le levothyrox en connaissant le souci.......enfin j'ai mon idée la dessus.....
Je pense aussi avoir une idée, probablement la même que toi.... Hélas
 

Tournesol

MEMBRE
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Salle d’op ce matin:
Petit déjeuner pourri, vide de tout nutriment, gluten sucre de mes collègues
Et le mien........

Question posée :

...tout aussi déséquilibré lorsqu on est hospitalisé...à quoi servent ces diététiciennes qui s'occupent des repas ?

Réponse :

les diététiciennes hospitalières font manger du pain (souvent blanc) , des édulcorants ( boissons light) , confiture, plastic (vache qui rit et autres aliments non pourrissables) .....
et par le fait d’avoir dénoncé ces stupidités qui aggravent les patients, l’association belge des diététiciennes me fait un procès ...

Dr SR
FB_IMG_1578944803266.jpg
 

Tournesol

MEMBRE
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Au fait, il devrait sortir un livre en début d'année 2020, pour ceux qui l'ont loupé voici la préface :

Livre en cours de rédaction. Sortie prévue dans quelques mois.

PREFACE du Dr Stéphane RESIMONT

Médecine fonctionnelle/Médecine holistique : késako ?

Mes années de médecine (médecine générale) se sont terminées à l’Université Libre de Bruxelles (ULB) en 1985 et se sont poursuivies par une spécialisation en ORL/chirurgie cervico-faciale.
Dans le domaine ORL, outre les interventions basiques, je me suis spécialisé dans la chirurgie naso-sinusienne endoscopique, microchirurgie de l’oreille moyenne.
J’ai fait partie d’une l’équipe maxillo-faciale dans le cadre de la chirurgie des apnées du sommeil, utilisation lasers (CO2, YAG) au niveau des voies respiratoires supérieures (sténose laryngée, etc.) et diverticules de Zenker (par voie endo-œsophagienne). L’allergologie était et est encore mon quotidien, l’oligothérapie selon Ménétrier a très vite fait partie de mon arsenal thérapeutique.

Ayant un esprit « grand ouvert », j’ai participé a beaucoup de formations connexes en rapport avec l’ORL : en chirurgie plastique, maxillo-faciale, orthodontie, médecine/chirurgie esthétique (liposculpture, injectables divers, toxine botulique, PRP) etc.

Enfin, un diplôme d’acupuncture à l’hôpital Beaujon de Paris acquis en 1989 s’est conclu par un petit voyage de fin d’études à Shanghai .

Étant un sportif de bon niveau, je me suis intéressé aux liquides de réhydratation, lors de mon entraînement pour des raids Lhassa/Katmandou VTT et course à pied, traversée de la Syrie-Jordanie en vélo de route, traversée du désert du Wadirum en course à pieds, traversée de l’Atacama Chili et multiples autres raids..
En effet, en me réhydratant à l’eau claire, j’avais d’énormes problèmes de récupération, et des crampes. J’ai donc commencé par ajouter du sel, du potassium à mon eau.

Confronté à des patients en excellent état santé envoyés (pour interventions chirurgicales ORL) par un collègue nutrithérapeute (le Dr Everard), ceux-ci bénéficiaient à leur grand enchantement de traitements « bizarres » avec du sélénium, zinc, des hormones thyroïdiennes naturelles (Armour Thyroïd, Erfa Thyroïd), DHEA, alimentation optimalisée , j’ai donc étudié la nutrithérapie au CERDEN ULB de Bruxelles dans un but très égoïste : me faire du bien, et ensuite faire du bien à mon entourage…ainsi qu’à mes patients.

L’alimentation c’est la base de tout. Avant d’emmener une voiture essence chez le garagiste, on veille d’abord à y mettre un bon carburant : pas du diesel. Pour l’être humain c’est pareil, s’il veut bien fonctionner, il lui faut d’abord une bonne nutrition.
L’alimentation moderne est catastrophique : on n’a jamais appris aux gens à bien manger, ils nourrissent leurs enfants de la mauvaise façon (céréales, pain/chocolat), et puis on s’étonne d’avoir des enfants avec des troubles déficitaires de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H), des adultes qui sont tous en dépression, en surpoids, fatigués...
Les gens mangent comme on leur dit de manger à la télévision : ils mangent trop sucré, beaucoup de céréales, des produits synthétiques et transformés.
Une consultation de départ en médecine fonctionnelle consiste à apprendre à manger plus sain, plus paléo avec des aliments de base comme de la viande, du poisson, des œufs, des légumes, légumineuses, aliments non transformés...

Ces connaissances acquises, on ne peut se retenir de les utiliser pour le bien des patients venant en consultation pour des soucis ORL.
Je fus, en effet, confronté à une importante recrudescence de problèmes thyroïdiens par la simple palpation de cou de tout patient venant en ORL (nodules, goitres …) et suite à l’expérience acquise en cancérologie cervicofaciale pure et dure à l’institut de cancérologie Jules Bordet à Bruxelles.

Très vite un questionnement s’est imposé à mon esprit concernant les connaissances catastrophiquement basses qu’ont certains collègues de la prise en charge de l’hypothyroïdie.
Actuellement, par exemple, la plupart des médecins, et même les endocrinologues ( !!!), osent encore dire à leur patient: « Votre TSH est dans la norme, tout va bien, roulez, il n’y a rien à voir » alors que celui-ci se plaint de 10, 15, 20 voire 25 signes d’hypothyroïdie (frilosité, dépression, prise poids, fatigue dès le lever, perte de cheveux, constipation, peau sèche, fausses couches/hypofertilité, hypercholestérolémie, déficience en vitamine A, douleurs musculaires appelées par ces mêmes ignares « fibromyalgie inguérissables » etc etc etc ) .
Ils osent encore traiter le petit nombre d’hypothyroidies qu’ils détectent par des traitements qui dans 95% des cas ne fonctionnent pas ou aggravent leur hypothyroidie : T4 : Lévotyrox, L tyroxine, Eutyrox, Tcaps…
C’est pour lutter contre cette incompréhension de la pathologie thyroïdienne que j’ai donné beaucoup de conférences sur le sujet.

Apres quelques années de pratique de la nutrithérapie, je me suis rendu compte que la prise en charge nutritionnelle / micro nutritionnelle avait ses limites : c’était l’état hormonal des patient(e)s.

Est-il possible de faire maigrir une femme ménopausée qui a des bouffées de chaleur, qui est dépressive par déprivation hormonale sans optimaliser son état hormonal ? Impossible.

Déconstiper, défatiguer, dégrossir un patient trop gros en hypothyroïdie sans hormones thyroïdiennes : impossible, sauf dans les rares petites hypothyroïdies carentielles.

Comment rendre à nouveau heureux un homme de 45-55 ans ayant des bouffées de chaleur, ayant transformé ses muscles en gras, ayant déjà peut-être eu un infarctus, déjà peut-être traité par antidépresseur, dont l’érection matinale est devenue un lointain souvenir sans lui rendre la testostérone qui lui manque : impossible !

J’ai donc suivi des formations en thérapies hormonales chez le Dr Thierry Hertoghe et là, le bien-être de mes patients suite à la prise en charge concomitante nutrition-hormones s’est trouvé radicalement transformé.
Malheureusement, beaucoup de médecins à l’heure actuelle, sacralisent les hormones (les hormones « c’est mauvais »), or, elles ne sont que des ouvriers dont le corps ne peut se passer.
Ces ouvriers multifonctionnels que sont les hormones anaboliques par exemple (DHEA, testostérone, hormone de croissance, oestrogènes) ne sont remplaçables par aucun complément alimentaire pour reconstruire un corps qui se déconstruit à chaque minute.
Il s’agit même du seul traitement naturel permettant de prendre en charge sans effet secondaire énormément de pathologies.

Je donnerai l’exemple suivant :
Comment peut-on imaginer rouler avec une belle voiture ancêtre de 50 ans sans eau et sans huile … et pourtant beaucoup de médecins croient encore qu’une femme ménopausée n’a pas besoin de traitement hormonal naturel.
Lorsque vous voyez un patient en burnout depuis plusieurs années sortir de son burnout en 2-3 jours simplement parce qu’on lui a rendu le cortisol que la surrénale n’arrive plus à sécréter, il est tellement reconnaissant et n’en revient pas alors qu’il a été mis pendant des mois, des années sous antidépresseur, somnifères , et autres arrêts de travail qui n’ont fait que pérenniser son état de délabrement.

La médecine fonctionnelle, c’est simplement rassembler les pièces du puzzle, chaque pièce de puzzle est interconnectée : il est par exemple impossible d’être efficace lors d’un traitement hormonal si l’intestin est malade.
En cas de dysbiose, (que certains imbéciles appellent côlon irritable, côlon spastique, intestin paresseux ou « c’est le stress »), il y a libération de petites molécules dites cytokines qui empêchent les diverses hormones et neurotransmetteurs d’agir au niveau de leurs récepteurs cellulaires.
Par ailleurs, un intestin ralenti se traduit par une gastroparésie (estomac qui ballonne après le repas), une constipation responsable de prolifération bactérienne voire de levures (candidose) : SIBO, SIFO inguérissables sans prendre en charge l’hypothyroïdie qui dans 100% des cas est sous-jacente, sous peine de récidive systématique de ces dysbioses : qu’elles soient prises en charge en allopathie ou en médecine dite « naturelle ».

Il faut absolument que l’on sorte de cette médecine simplissime et mauvaise qu’un enfant de 5 ans pourrait pratiquer : la médecine pousse-bouton :
--dépression : antidépresseur
--excès pondéral : régime
--acidité : anti acide IPP
--burnout : arrêt de travail, somnifère, antidépresseurs
--crampes et ballonnements : spasmolytiques
--bouffées de chaleur, syndrome prémenstruel : « ça va passer, « c’est le stress », « ce sont vos hormones »
Un peu comme si pour une rage de dents on donnait de l’aspirine sans soin dentaire !

Alain Andreu m’a demandé, il y a déjà longtemps, des informations scientifiques que je lui ai adressées et il a eu le génie d’en faire un super petit bouquin qui s’est vendu comme des petits pains :
« Le régime anti âge ».
On a décidé d’en réécrire un à deux en amenant beaucoup d’autres informations et illustrations dont la plupart sont tirées de mes conférences.

Bien évidemment la simplification afin que le grand public puisse comprendre le sujet fera que certains professionnels dénonceront des raccourcis peu scientifiques, mais on ne peut faire d’un livre grand public une encyclopédie médicale.

Donc, médecine fonctionnelle/Médecine holistique : kesako ?

C’est prendre en charge dans sa globalité un patient en ne cloisonnant pas arbitrairement
-le cerveau de l’intestin (quelques 20% des neurones se trouvent dans le mésentère et sont responsables d’une très grosse partie via les bactéries intestinales de la synthèse des neurotransmetteurs GABA, SEROTONINE, DOPAMINE …)
-la thyroïde et l’intestin qui fonctionnent main dans la main
-la peau, le foie et l’intestin

La médecine fonctionnelle, pour moi, c’est la médecine d’avant le cours de pharmacologie où l’on nous enseigne la physiologie pour comprendre comment fonctionne le corps humain. Ensuite, on arrive au cours de pharmacologie et on oublie tout, sauf les médicaments allopathiques…

Enfin, la médecine holistique c’est de ne surtout pas cloisonner idiotement médecine allopathique - huiles essentielles – statut hormonal – nutrithérapie – médecine manuelle et autres « techniques guérissantes ».

Bonne lecture !

Dr Résimont Stéphane
FB_IMG_1578945154383.jpg
 

SWAT06

NI DIEU NI MAITRE NEUROTYPE 2A
Membre du staff
SUPERMODO
haha , lui aussi parle des neurotransmetteurs , le club s'agrandit :p :p
 

cool.32

NEUROTYPE 1B
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Merci poto, ça me rappelle beaucoup un autre docteur,voir 2 même ! ;)
Pour les hormones naturelles, c'est carrément différents.
Je prends erfa thyroïd depuis octobre 2017 c'est vraiment bien. Je complète juste avec du synthétique pour ajuster au mieux.
Et pour ce qui est de la réussite du traitement thyroidien, c'est complètement ça, l'échec chez de nombreux patients provient de l insuffisance des surrenales. Pas assez de cortisol et la T3 ne peut pas entrer dans les cellules.........triste que peu de medecin n'évolue plus depuis leur formation initiale.
 

cool.32

NEUROTYPE 1B
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
J'ai le livre du Dr Benoît Claeys qui est très bien et qui a la même approche.
 

Bleach

MEMBRE APPROUVÉ
@cool.32 super partage :) tu achètes ton erfa sur un site en particulier ? Ce qui fait peur, c est plus son prix comparé à ce que l on trouve en france ( qui est remboursé qui plus est ) mais les retours patients sont top en général. ( certainement dut au fait qu ils contiennent de la T0, T1, T2, T3 et T4 ^^ )
 
Top