Devenu insomniaque depuis une cure de ostarine/MK677 en janvier 2021

meditrope featured

Tictoc38

MEMBRE APPROUVÉ
Bonjour à tous,


Avant toute chose, j'espère que je poste dans la bonne section !

Je vous écrit pour vous faire part du calvaire que je vis depuis des mois à la suite d'une cure de ostarine/MK677.
En janvier 2021, je décide donc d'attaquer une cure de SARMS pour un cycle de 8 semaines. Jusque-là, les seuls produits que j'avais touché étaient les peptides : GHK-CU et TB-500.
Dès le début de l'utilisation du stack, je constate rapidement les effets secondaires suivants : fourmillements dans les bras (la nuit), douleurs articulaires, sensation de fragilité articulaires et impossibilité de trouver le sommeil. Tout cela est apparu dès les premiers jours, je ne me suis pas inquiété outre-mesure, d'autant plus que j'avais lus sur certains sites que ça pouvait arriver en début de cure.
J'ai continué comme cela pendant 2-3 semaines puis, ne pouvant toujours pas dormir, j'ai décidé de tout stopper.
J'ai également arrêté le sport, je ne récupérais plus, forcément, après plusieurs nuits blanches consécutives. J'ai dans un 1er temps essayé des compléments naturels mais nada, puis des somnifères (zolpiderm, théralène...) et là encore, nada, cela a fonctionné les 2ers jours, c'est tout... Par contre, bien évidemment, j'étais complètement chouté mais ne m'endormait pas, comme si le mécanisme du sommeil était cassé, j'étais crevé, parfois détendu, mais rien à faire... Plusieurs mois sont passés et tout cela est toujours d'actualité, même si c'est un chouïa mieux à condition que je ne pratique aucune activité physique la journée, sinon c'est nuit blanche assurée.

J'ai réalisé plusieurs PDS, sans jamais pouvoir mettre le doigt sur quelque chose d'évident. Mon taux de GH cet été était légèrement supérieur à la norme haute. Sur une nouvelle PDS faite il y à une semaine, il est bas et l'IGF1 est lui haut mais les normes tout de même La T4 est aussi un petit peu élevé et la testostérone quant à elle, est plutôt basse. J'ai effectué plusieurs recherches pour essayer de venir à bout de ce problème mais en vain, je ne suis pas médecin et d'ailleurs, ces derniers s'en foute radicalement des insomnies. Je vis de plus en plus mal cette situation et perd espoir, je vais vous joindre mes analyses et espère que quelqu'un ici sera en mesure de m'aider.
Je suis prêt à tout essayer pour retrouver de retrouver le sommeil. Je ne peux plus avoir de projets professionnels ni même sportifs pour le moment.

J'ai 32 ans, suis en bonne santé (enfin l'étais...) et ait une bonne condition physique (enfin avais...).

J'espère avoir été clair au mieux, je vous remercie par avance et vous souhaite une bonne nuit à heure qu'il est.



Amicalement,
Anthony.
 

Tictoc38

MEMBRE APPROUVÉ
Les analyses :

Screenshot_20211127-235559_Chrome.png
Screenshot_20211127-235743_Chrome.png
Screenshot_20211128-000040_Chrome.png
 

Tictoc38

MEMBRE APPROUVÉ
Salut Kardio et merci pour ton retour !

Dur dur de trouver un neurologue du sommeil en dehors d'un centre du sommeil et les délais pour obtenir un RDV sont délirants...

Mais je n'ai pas le choix.

Concernant mes analyses, rien de spécial ?

Merci beaucoup, excellent dimanche :emoji_pray:
 

kardio75

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Tu as un taux de testo total bas ce qui peut provoquer des problèmes d'endormissement ! Pour la Gh et igf1 hautes je suppose que c'est pareil mais je connais moins.
C'est peut-être la première chose à explorer, tes axes hormonaux, je ne sais pas si l' ostarine agit sur le cerveau ce qui m'a fait penser à la prise en charge précédente.
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell - 53
Membre du Staff
SUPERMODO
Tu as un taux de testo total bas ce qui peut provoquer des problèmes d'endormissement ! Pour la Gh et igf1 hautes je suppose que c'est pareil mais je connais moins.
C'est peut-être la première chose à explorer, tes axes hormonaux, je ne sais pas si l' ostarine agit sur le cerveau ce qui m'a fait penser à la prise en charge précédente.
J'avais 0.6ng/ml de testo totale avant mon passage en TRT mais je n'ai jamais eu de problèmes d'endormissement. Jamais.

@Tictoc38 , par contre, tes hormones thyroidiennes sont quand même élevées (T3 et T4). Proche du max
La TSH est bonne quant à elle.

Un serum GH élevé n'empèchera pas un endormissement, ni une bonne nuit. Au contraire d'ailleurs.

* Ce qui serait bien, ce serait de contrôler ton cortisol.
* Tension artérielle ? tu la connais ? (dernièrement bien sur)
* des soucis émotionnels importants dernièrement ? Tu es dépressif ? anxieux ?

De toutes façons, comme l'a dit très justement @kardio75 , un spécialiste du sommeil serait bien mieux placé pour te répondre.

Et je pense que cette analyse de sang n'est pas du tout orientée vers tes besoins. Il y a surement des valeurs plus spécifiques à checker.

Pour tes SARMs, je n'ai jamais entendu parler ce genre d'E/S avec l'ostarine ou le MK677

J'ai moi même pris du MK pendant 6 semaines pour ré-équilibre mon cholesterol (LDL/HDL) mais sans trop trop de succès.
Et, même si lors des 3 premières semaines, j'avais une pêche de malade, je n'ai jamais eu de soucis de sommeil.

La grande question est de savoir ce qu'il y avait dans ces gellules ........
 
Dernière édition:

Tictoc38

MEMBRE APPROUVÉ
Merci infiniment pour votre retour les mecs, vous n'avez pas idée à quel point je vous suis reconnaissant !

Je vais répondre comme les choses me viennent ;

- Ma testo totale est basse mais dans les normes ? (je n'ai pas les valeurs références du labo...)
- Un membre d'un fofo voisin me conseille de me supplémenter en testo bio-identique (poudre), oralement à raison de 0.10 mg/jour en complément de Pregnelonone
- j'ai été sous antidépresseurs de 2011 à 2020 (PAROXETINE 20 mg), j'ai arrêté 2-3 mois avant la cure, approximativement.
- Avant cure je n'avais connu de tels insomnies, de tels difficultés à trouver le sommeil...
- Mes sarms ont été achetés sur un site réputé (Recept***hem)
- Je suis de nature anxieuse, stressée, effectivement, même si ça va beaucoup mieux

Je me demande pourquoi ma testo est si basse (les antidépresseurs ?..), je ne l'ai jamais faite mesurer avant la cure malheureusement. Également, ma dernière PDS a été faite à la suite d'une nuit blanche, apparemment les taux peuvent rapidement chuter en cas de fatigue.

Je vais contrôler ma tension artérielle avant le coucher pendant 3 jours et je vous poste les résultats.

Savez-vous quels types d'analyses je pourrais faire en attendant mes consultations avec des spécialistes (dans plusieurs mois...) ?

Effectivement ma T3 et surtout T4 est limite, 7k dysfonctionnement de la thyroïde ? J'ai également bouffées de chaleur occasionnelles, je craque de partout, cheveux fins m cassants...

J'ai contrôlé mon cortisol 2 mois environ après l'arrêt de la cure, il était haut mais les normes et pas forcément à la limite, par contre j'avais pris du théralène la veille pour dormir, à voir si cela aurait pu fausser les résultats (?)

Si seulement je pouvais trouver un bout de piste, une chose est cependant certaine, ce n'est pas une cause purement psychologique, ça va plutôt bien moralement en ce moment et je vois un psychologue depuis quelques mois

Je pense avoir fait le tour, je vous remercie très chaleureusement une fois de plus, passez une excellente soirée :emoji_pray:
 

Tictoc38

MEMBRE APPROUVÉ
Hello les mecs, je vois un endocrinologue le 16 décembre, je vous tiens au jus.

Également, je voulais vous demander si au vu de ma T, on pourrait parler de suppression ? Quels sont les normes min et max, ce n'est oasis indiqué sur mes résultats ?

Merci par avance, excellente soirée.


Bon dimanche.
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell - 53
Membre du Staff
SUPERMODO
Hello les mecs, je vois un endocrinologue le 16 décembre, je vous tiens au jus.

Également, je voulais vous demander si au vu de ma T, on pourrait parler de suppression ? Quels sont les normes min et max, ce n'est oasis indiqué sur mes résultats ?

Merci par avance, excellente soirée.


Bon dimanche.
On ne parle pas de suppression, on va plutôt parler de pathologies qui affectent la production de testostérone endogène.

Il a suppression, ou shutdown, seulement si tu as fait un cycle et que ton axe s'est crashé. Il est rare d'avoir un axe complètement arrété naturellement (mais j'imagine que ça peut arriver bien sur)

Pour un endo, au dessus de 1ng/ml (100ng/dL) de testo totale, tu peux oublier une TRT (sauf endo plutôt orienté stratégie US. Ils ont 10 ans d'avance sur nous)

Je suis passé en TRT avec 0.6ng/ml, et après un an de tests en tous sens.

Ensuite selon ton âge, les normes min et max dépendent :

testosterone-levels-by-age.png
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell - 53
Membre du Staff
SUPERMODO
Par contre, un truc m'échappe (j'avoue, je n'ai pas creusé le sujet, mais je viens de m'en rendre compte).

Pour les 25-34 ans, la testo totale est d'environ 625ng, et la testo libre, d'environ 700ng

Comment la testo libre peut-elle être supérieure à la totale, sachant que la libre est ce qu'il reste de la totale, qui ne s'est pas fixée sur la SHBG ou l'albumine.....

Si quelqu'un a une réponse ....
 

VR6synchro

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Par contre, un truc m'échappe (j'avoue, je n'ai pas creusé le sujet, mais je viens de m'en rendre compte).

Pour les 25-34 ans, la testo totale est d'environ 625ng, et la testo libre, d'environ 700ng

Comment la testo libre peut-elle être supérieure à la totale, sachant que la libre est ce qu'il reste de la totale, qui ne s'est pas fixée sur la SHBG ou l'albumine.....

Si quelqu'un a une réponse ....

Magie de la jeunesse


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell - 53
Membre du Staff
SUPERMODO
Merci à @Déa pour la réponse en MP

Je n’avais même pas vu qu’il y avait une autre échelle à droite, celle de la libre

J’ai un peu de mal en ce moment

Ça me parait d’un coup beaucoup plus logique !
 
Dernière édition:

Tictoc38

MEMBRE APPROUVÉ
Hello les ami(e)s,

Meilleurs vœux !!!

Je reviens vers vous avec quelques nouvelles de mes problèmes d'insomnies suite à la cure de sarms.

J'ai réussis à voir une endocrinologue, elle a pris le problème au sérieux et a décidée de faire de nouveaux bilans sanguin. Je vous joins les résultats.

Pour résumer, l'IGF1 et la prolactine dépassent les valeurs références maximales. Le cortisol est dans la limite haute et ma testostérone libre est toujours très basse (8.2).

La testostérone totale est quant à elle remontée un peu et est dans la moyenne.

Après analyse des résultats, l'endocrinologue me dit que les valeurs hors normes ne sont pas significatives pour établir un diagnostic. Chose incroyable, elle me dit par contre que la testostérone est basse pour mon age et que nous pouvons voir pour des injections de testo. Je refuse cela pour le moment et lui demande de bien vouloir me prescrire un IRM.

J'ai passé l'IRM vendredi dernier et il a été trouvé un micro-adénome hypophysaire de 3 mm grand axe.

Tout pourrait donc s'expliquer mais je ne trouve pas de témoignages de gens ayant vécu des insomnies à la suite d'une tumeur hypophysaire. 3 mm c'est petit mais j'ai néanmoins des symptômes dérangeants et surtout, j'ai un problème de l'axe hypophysaire a la suite d'une cure d'un produit stimulant l'hypophyse, comme par hasard...

J'aimerais beaucoup avoir votre avis sur tout ça ! Une chose également importante à savoir est que les insomnies sont beaucoup plus sévères lorsque j'ai un entraînement dans la journée, même tôt...

Je vous remercie par avance et vous souhaite un bon dimanche.



Amicalement,
Anthony.
 

Pièces jointes

  • Screenshot_20220107-022308_Chrome.png
    Screenshot_20220107-022308_Chrome.png
    576.1 KB · Affichages: 59
  • Screenshot_20220107-022319_Chrome.png
    Screenshot_20220107-022319_Chrome.png
    644.2 KB · Affichages: 67
  • Screenshot_20220107-022344_Chrome.png
    Screenshot_20220107-022344_Chrome.png
    486.1 KB · Affichages: 63

olivierf57

On Highway to H(gH)ell - 53
Membre du Staff
SUPERMODO
Chose très étonnante pour un endo c’est qu’elle te propose de passer en TRT alors que ta testo totale est dans la normale

Que ta testo libre soit très basse, il faut voir du côté de ta SHBG et de ton albumine

Sans vérifier ces deux valeurs c’est très con de passer en TRT

Si ta testo totale est plutôt bonne, ou même un peu basse, ça va.
Si ta testo libre est basse, y’a un autre soucis

T’injecter de la testo exogène ne résoudra pas le soucis de ta libre
 

Tictoc38

MEMBRE APPROUVÉ
Merci pour ton retour Olivier !

Oui je n'ai pas trop compris pour le coup, après elle semblait être un peu dépassée par ce que je lui racontait.

J'ai fait l'analyse du SHBG : 32.70 nmol/L (je joins le résultat)

Ma testo libre était à 6, puis est passée à 8, donc oui il y a une merde, de plus j'ai fait la prise de sang après 3-4 jours sans entraînement, en veillant à me reposer.

Mon objectif principal, c'est vraiment de retrouver le sommeil.

Je suis entrain de penser également à faire une analyse glycémie et pourquoi pas résistance à l'insuline.

Ce que j'aimerais trouver ce qui cloche...
 

Pièces jointes

  • Screenshot_20220123-202345_Chrome.png
    Screenshot_20220123-202345_Chrome.png
    125.2 KB · Affichages: 57

olivierf57

On Highway to H(gH)ell - 53
Membre du Staff
SUPERMODO
Ta SHBG est très haute, raison pour laquelle ta testo libre est si basse.

J’imagine que tu sais comment ça fonctionne.

Cette protéine capte les molécules de testo dans le sang. Et plus elle en capte, moins il y a de testo qui circule dans le sang

Et donc, moins tu peux profiter de la testo.

Pas trop de soucis de libido avec cette valeur ?

J’ai eu ce problème en octobre avec une cypio qui ne me convenait pas. Ma SHBG a grimpé. Libido à zéro

J’ai pris du proviron. 25mg ED pendant quelques semaines et ça a bien arrangé les choses, PDS à l’appui. De plus ma libido a grimpé en flèche
Simplement parce que ma SHBG est bien redescendue. Je tourne en moyenne à 9 pour ma SHBG.
 

Tictoc38

MEMBRE APPROUVÉ
Merci pour ton retour à nouveau !

Alors pour la SHBG je n'y connais pas grand chose mais après quelques recherches sur internet, j'en avais conclu que 32 était une bonne valeur dans la moyenne. D'ailleurs l'endocrinologue ne m'a rien signalé de spécial sur ce résultat.

Effectivement, j'ai une libido désastreuse, d'autant plus les jours où j'ai un entraînement...

Ce n'est également pas normal, je pense, d'avoir une testo libre si basse à mon âge en étant sportif !

Qu'est-ce qui aurait pu provoquer cette élévation de SHBG ? Je peux essayer le proviron, toi ça t'a donc vraiment aidé ? De remonter la testo libre ça n'améliorera que la libido ou ça pourrait également régler d'autres soucis ?

Sinon l'endocrinologue vient de m'appeler suite à mon IRM, elle a déjà oublié que la raison principale de ma consultation était les insomnies, elle me dit qu'un adénome de 3 mm ne peut pas être responsable d'un faible taux de testostérone et qu'on peut donc voir pour un essai sur 1 mois de testo... Je pense qu'elle est de bonne volonté mais est dépassée...

Par contre, les insomnies ne viennent peut-être pas de cet adénome mais je suis insomniaque depuis la prise de MK677 donc bon...

Merci par avance Olivier, tes réponses et ton soutien me sont précieux, j'apprécie ✌️


Excellente journée.
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell - 53
Membre du Staff
SUPERMODO
Je reprends un extrait du site biron.fr :

La testostérone circule dans le sang sous trois formes :

  1. Près de la moitié est liée fortement à une protéine appelée SHBG (Sex Hormone Binding Globulin). Sous cette forme, la testostérone est incapable d’entrer dans les cellules.
  2. L’autre moitié est liée plus faiblement à l’albumine. Sous cette forme, la testostérone peut éventuellement se détacher de l'albumine et augmenter le taux de testostérone biologiquement active.
  3. Une toute petite fraction appelée « testostérone libre » n’est liée à aucune protéine et peut donc entrer librement dans les cellules où s’effectue son action.
Le total des fractions liées à l’albumine et libre se nomme « testostérone biodisponible ». La testostérone totale est la somme des trois formes de testostérone.

Si ta testo totale n'est pas mauvaise et que ta testo libre l'est, ça signifie simplement (et je ne suis pas médecin, ni endo, et jamais je ne mettrais leur parole en doute - mais c'est quelque chose d'on ne peut plus logique) que l'un des deux éléments que sont la SHBG ou l'Albumine fout le bazar.

Testo libre = testo biodispo + testo liée à la SHBG + testo liée à l'albumine

Fais ton calcul toi même ;)

Alors en effet, pour moi (52 ans), les valeurs usuelles de la SHBG vont de 13.5 à 71 nmol/L

Une chose est sûre, lorsque j'étais à 31.3nmol, ma libido était à plat, avec pas mal de fatigue.

Voici ma PDS en novembre 2021 :

11.2021.png


PDS avec SHBG dans "ma" norme habituelle :

10.2020.png


Comme tu peux le voir, pour un taux de testo +/- identique (15%), ma testo libre a une différence de plus de 33% suite à une hausse de la SHBG. L'albumine n'avait pas bougé.

Je ne dis pas que ça vient de là, mais la biologie est ainsi faite.

Peut être que tes SARMS ont fait augmenter ta SHBG ? Comme la cypio que j'ai pris pendant deux mois l'a fait.
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell - 53
Membre du Staff
SUPERMODO
Effectivement, j'ai une libido désastreuse, d'autant plus les jours où j'ai un entraînement...

Ce n'est également pas normal, je pense, d'avoir une testo libre si basse à mon âge en étant sportif !
La libido qui baisse le jour de training est peut-être aussi dû à la fatigue (+ les autres éléments pré-cités)

Quant au taux de testo totale (et non libre), il est attribué par la génétique. Tout le monde ne gagne pas le même prix à cette loterie ;)

Et le fait d'être sportif n'influence pas le taux de testo.
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell - 53
Membre du Staff
SUPERMODO
Par contre, les insomnies ne viennent peut-être pas de cet adénome mais je suis insomniaque depuis la prise de MK677 donc bon...
Par contre, le coup des insomnies, je n'ai aucune réponse ni proposition. Je n'en avais jamais entendu parler avant toi.

Est-ce que ça continue toujours depuis ?
Du mal à t'endormir ou réveillé de nombreuses fois la nuit avec impossibilité de se rendormir rapidement ?
J'imagine que tu dors un minimum (sinon tu ne serais plus là pour nous parler ;))
 

Tictoc38

MEMBRE APPROUVÉ
Je reprends un extrait du site biron.fr :

La testostérone circule dans le sang sous trois formes :

  1. Près de la moitié est liée fortement à une protéine appelée SHBG (Sex Hormone Binding Globulin). Sous cette forme, la testostérone est incapable d’entrer dans les cellules.
  2. L’autre moitié est liée plus faiblement à l’albumine. Sous cette forme, la testostérone peut éventuellement se détacher de l'albumine et augmenter le taux de testostérone biologiquement active.
  3. Une toute petite fraction appelée « testostérone libre » n’est liée à aucune protéine et peut donc entrer librement dans les cellules où s’effectue son action.
Le total des fractions liées à l’albumine et libre se nomme « testostérone biodisponible ». La testostérone totale est la somme des trois formes de testostérone.

Si ta testo totale n'est pas mauvaise et que ta testo libre l'est, ça signifie simplement (et je ne suis pas médecin, ni endo, et jamais je ne mettrais leur parole en doute - mais c'est quelque chose d'on ne peut plus logique) que l'un des deux éléments que sont la SHBG ou l'Albumine fout le bazar.

Testo libre = testo biodispo + testo liée à la SHBG + testo liée à l'albumine

Fais ton calcul toi même ;)

Alors en effet, pour moi (52 ans), les valeurs usuelles de la SHBG vont de 13.5 à 71 nmol/L

Une chose est sûre, lorsque j'étais à 31.3nmol, ma libido était à plat, avec pas mal de fatigue.

Voici ma PDS en novembre 2021 :

Regarde la pièce jointe 18849

PDS avec SHBG dans "ma" norme habituelle :

Regarde la pièce jointe 18850

Comme tu peux le voir, pour un taux de testo +/- identique (15%), ma testo libre a une différence de plus de 33% suite à une hausse de la SHBG. L'albumine n'avait pas bougé.

Je ne dis pas que ça vient de là, mais la biologie est ainsi faite.

Peut être que tes SARMS ont fait augmenter ta SHBG ? Comme la cypio que j'ai pris pendant deux mois l'a fait.

Extrêmement intéressant, merci !

Et donc l'amélioration a été observée suite à cette cure de proviron ? Quel dosage sur quelle période ?

Peut-être effectivement que ma cure de sarms, aussi courte soit-elle, a élevée mon SHBG... Peut-être même que les insomnies proviennent de là étant donné que l'on réagit tous différemment (?)

J'ai lu sur le net qu'il n'était pas recommandé d'utiliser proviron en étant natty, sans apport de testo exogène. Également que l'axe SHBG pouvait également crasher et qu'il n'était pas certain que cela fonctionne sur tout le monde.

J'ai forcément tout de même envie d'essayer, je pense partir sur 25 mg/ed pendant 1 mois (?)

De ton côté, la cure de proviron a descendu ta SHBG mais l'a également stabilisée ? Parce que si ça remonte après arrêt de la cure c'est pas très intéressant dans mon cas !
 

Tictoc38

MEMBRE APPROUVÉ
Par contre, le coup des insomnies, je n'ai aucune réponse ni proposition. Je n'en avais jamais entendu parler avant toi.

Est-ce que ça continue toujours depuis ?
Du mal à t'endormir ou réveillé de nombreuses fois la nuit avec impossibilité de se rendormir rapidement ?
J'imagine que tu dors un minimum (sinon tu ne serais plus là pour nous parler ;))

Alors pour les insomnies, elles ont été particulièrement sévères pendant bien 6 mois, c'est à dire que je ne dormais quasi jamais, je pouvais somnoler au mieux 30 minutes. Je passais une nuit à peu près correcte par semaine, et encore... Cette période était sans sport (COVID).

Par la suite, c'était un poil mieux (à peine) puis jusqu'il y a 2-3 mois, c'était devenu acceptable, à condition que je ne pratique pas d'activité sportive. En gros, au jour d'aujourd'hui, après un jour d'entraînement, c'est 2-3 nuits blanches sévères derrière, j'arrive parfois à dormir un chouïa entre 10h00 et midi (je ne bosse plus à cause des insomnies).

Le principal problème pour moi est de m'endormir, parfois je me sens agité, parfois je me sens détendu mais le résultat est le même, je ne m'endors pas...

Chose importante, j'ai pris pendant 8 années des antidépresseurs (paroxetine) que j'ai arrêté subitement 2-3 mois avant de connaître ces insomnies.

Il y a également ce micro-adénome hypophysaire mais pas sûr que les insomnies y soient liées. Il était peut-être déjà là avant cure de sarms (?)

C'est très dur pour moi depuis une année maintenant et forcément, ma vie est sur pause. J'arrive à garder une cadence d'entraînement à raison de 2x/semaine et j'ai une diète efficace et propre.

Merci beaucoup à toi en tout cas :emoji_pray:
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell - 53
Membre du Staff
SUPERMODO
Alors pour les insomnies, elles ont été particulièrement sévères pendant bien 6 mois, c'est à dire que je ne dormais quasi jamais, je pouvais somnoler au mieux 30 minutes. Je passais une nuit à peu près correcte par semaine, et encore... Cette période était sans sport (COVID).

Par la suite, c'était un poil mieux (à peine) puis jusqu'il y a 2-3 mois, c'était devenu acceptable, à condition que je ne pratique pas d'activité sportive. En gros, au jour d'aujourd'hui, après un jour d'entraînement, c'est 2-3 nuits blanches sévères derrière, j'arrive parfois à dormir un chouïa entre 10h00 et midi (je ne bosse plus à cause des insomnies).

Le principal problème pour moi est de m'endormir, parfois je me sens agité, parfois je me sens détendu mais le résultat est le même, je ne m'endors pas...

Chose importante, j'ai pris pendant 8 années des antidépresseurs (paroxetine) que j'ai arrêté subitement 2-3 mois avant de connaître ces insomnies.

Il y a également ce micro-adénome hypophysaire mais pas sûr que les insomnies y soient liées. Il était peut-être déjà là avant cure de sarms (?)

C'est très dur pour moi depuis une année maintenant et forcément, ma vie est sur pause. J'arrive à garder une cadence d'entraînement à raison de 2x/semaine et j'ai une diète efficace et propre.

Merci beaucoup à toi en tout cas :emoji_pray:

Ma femme a pris des anti dépresseurs pendant 10 ans puis a commencé à l’arrêter
ED, puis EOD puis E3D et elle a arreté d’un coup

Et bien, grosses insomnies depuis

Elle a repris ED depuis 2 jours. À voir si ça s’arrange

Il semble que les ES type insomnie soit fréquent.
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell - 53
Membre du Staff
SUPERMODO
Pour le proviron, il est bon de suivre par PDS pour éviter le crash de la SHBG

25mg ED pendant 2-3 semaines puis prise de sang pour vérifier ta SHBG
 

Tictoc38

MEMBRE APPROUVÉ
Ma femme a pris des anti dépresseurs pendant 10 ans puis a commencé à l’arrêter
ED, puis EOD puis E3D et elle a arreté d’un coup

Et bien, grosses insomnies depuis

Elle a repris ED depuis 2 jours. À voir si ça s’arrange

Il semble que les ES type insomnie soit fréquent.

Dingue ça... Les insomnies sont survenues directement à la suite de l'arrêt de son traitement AD ? Car dans mon cas, les insomnies sont arrivées 2-3 mois après avoir arrêté les AD, ce qui semble peu probable, mais sait-on jamais (?)
 

Tictoc38

MEMBRE APPROUVÉ
Pour le proviron, il est bon de suivre par PDS pour éviter le crash de la SHBG

25mg ED pendant 2-3 semaines puis prise de sang pour vérifier ta SHBG

Merci à toi, il faut que je vois où trouver du proviron de bonne qualité. Tu peux me confirmer que je n'ai pas besoin de testo exogène ? J'ai lu qu'il était conseillé de ne pas prendre proviron seul.

J'ai hâte d'essayer ! De ton côté, tu as vraiment ressenti un mieux de remonter ta testo libre ?
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell - 53
Membre du Staff
SUPERMODO
Dingue ça... Les insomnies sont survenues directement à la suite de l'arrêt de son traitement AD ? Car dans mon cas, les insomnies sont arrivées 2-3 mois après avoir arrêté les AD, ce qui semble peu probable, mais sait-on jamais (?)

Environ 3 semaines après l’arrêt
C’est super bizarre

Peut être le temps que le corps évacue ? Il y a probablement une demi vie, comme les anabos dans ces merdes la ? Auquel cas, en prendre souvent fait que le cumul est important et on garde dans le sang longtemps le produit
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell - 53
Membre du Staff
SUPERMODO
Merci à toi, il faut que je vois où trouver du proviron de bonne qualité. Tu peux me confirmer que je n'ai pas besoin de testo exogène ? J'ai lu qu'il était conseillé de ne pas prendre proviron seul.

J'ai hâte d'essayer ! De ton côté, tu as vraiment ressenti un mieux de remonter ta testo libre ?

Libido remontée au top et fatigue stoppée
Oui j’ai carrément sentie après 2 semaines

Pour le fait de ne pas prendre sans testo je ne sais pas vu que je suis sous testo exogène tout le temps
Me suis jamais posé la question
 

Tictoc38

MEMBRE APPROUVÉ
Environ 3 semaines après l’arrêt
C’est super bizarre

Peut être le temps que le corps évacue ? Il y a probablement une demi vie, comme les anabos dans ces merdes la ? Auquel cas, en prendre souvent fait que le cumul est important et on garde dans le sang longtemps le produit

Ah oui étonnant... Il faudrait peut-être que j'essaye de les reprendre mais alors ça me ferait chier ! Et comment dort-elle maintenant ?
 
Haut