critiques "acide et humoristique" d'albums !

kurt

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
moi ,ça me fais marrer et vous ?.....


nelly furtado ,loose ...(dernier album )

"I'm like a bird, I only fly away…" Vous l'avez tous entendu ce refrain plein de joie. Refrain qui donne le sourire, l'entrain et surtout l'envie d'abattre ce putain d'oiseau qui, en plus de vous chier dessus à l'improviste, s'invite sur votre radio pour vous rappeler que ses déjections anales ne sont pas ses seules armes. Car le piaf Furtado peut s'enorgueillir d'avoir deux orifices diamétralement opposés pour satisfaire à ses besoins primaires. On croyait le volatil disparu, frappé en plein vol par notre bon vieux H5N1, ou réfugié politique en Mongolie, que nenni, c'est le printemps et Nelly a migré ! Elle revient donc faire son nid sur nos ondes avec Loose… Depuis son dernier titre, la Nelly a passé le dur cap de la puberté et les gougouttes qu'elle exhibe fièrement lui ouvrent grand les portes du monde impitoyable des "chicks " en mini jupe. Chicks qui, à defaut de nous exciter avec leur strings apparents, laissent négligemment la ficelle de leur tampax dépasser en espérant qu'un jeune coq tire dessus un bon coup, histoire de leur faire vomir ce contre Ut qui en plus de nous briser les tympans, explosera quelques verres… à défaut d'exploser autre chose. Allez, un advil et au nid.
 

kurt

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
shakira ,oral fixation....(dernier album )


Evidemment, avec un titre pareil, l’affaire est pliée en deux secondes. Manque plus qu’à ouvrir la jaquette, mater le cul et les nichons de la Chicano et se branler un coup. C’est ce qu’on appelle le marketing direct. Les étudiants en écoles de commerce devraient apprécier d’appliquer concrètement leur cours sur la question tout en assouvissant leurs pitoyables pulsions hormonales, si caractéristiques de ce type d’établissement. Shakira La Treuse joue sur la corde sensible de milliers de pervers fantasmant sur les fausses blondes prêtes à jouer les chiennes baveuses et sur les gamines anorexiques avides de modèles aussi futiles que dégénérés. Autodafé exigé
 

kurt

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
celle ci me fait nettement moins rire ,mais bon ...:00102: :0004:

nirvana unplugged in new york ...


C’est l’histoire d’un petit blondinet du fin fond de l’Amérique qui un jour braqua la banque où étaient contenus le plus grand nombre de disques merdiques au monde. Après avoir bien malaxé toute cette pourriture et s’être transformé en artiste tendance cool énervé, il devint une rock star, comme il avait toujours voulu l’être. Son nom ? Kurt Donald Cobain. Evidemment, comme tout bon excité héroïnomane, l’enfumeur avait aussi ses moments de calme et de recueillement. Ouin-ouin. D’où l’Unplugged In New York, l’épaisse et interminable complainte d’un chanteur looser prêt à tout pour qu’on le prenne un jour pour un vrai artiste. Tu vois, mec, un gars qui se la raconte pas et qui devient star malgré lui. Foutaises ! Kurty la seringue – le petit nom que lui donnait son épouse, la délicieuse et sanguinaire Courtney Love – nous gratifie d’un album qui reste dans les mémoires pour être la plus mauvaise reconversion d’un groupe rock. La musette aurait mieux convenu, bien qu’on ne soit pas loin du genre parfois. Kurt et ses empaffés de partenaires, le chevaleresque Dave Grohl (qu’on lui en envoie une dans la gueule) et le junkie invertébré Cris « QI Zéro » Novoselic. A toute la nouvelle génération d’amateurs de rock qui découvre en ce moment même le genre, évitez à tout prix – quitte à écouter en boucle du Led Zeppelin pendant quelques temps – ce groupe et surtout cet album !

:sad006:
 
Granabolic
buildblaster
pharmacommunity
from inside to you
europharmma
roidsmania
Meditrope
deuspower
muscleanabolics
coq musclé
Ultima pharma
ashop
bodytech
Top