Clomid, bien plus qu'un SERM !

Raptor

---POULET AUX HORMONES---
Bonjour à tous. Oui, le Raptou est en forme ces temps-ci, et je vous propose ici trois études* qui présentent une approche assez innovante de l'utilisation du Clomid. Après avoir lu ces études, vous verrez surement le Clomiphène comme un peu plus qu'un simple SERM utilisé en PCT. C'est en effet un anti-oestrogène très sélectif et très puissant au niveau hypothalamo-hypophysaire.

[Note*: Les études sont en anglais mais je fais un bilan à l'issue de chacunes d'elles]

Avant tout, rappel sur le Clomid:

Le Clomid, (ou citrate de Clomiphène) est un SERM, c'est à dire un modulateur sélectif des récepteurs aux oestrogènes.

Le Clomid a la particularité de produire un effet anti-oestrogène puissant au niveau des récepteurs hypothalamiques et surtout: hypophysaires. On parle de rétro-contrôle négatif des oestrogènes sur l'hypophyse. Rétro-contrôle que le Clomid va inhiber !

Résultat ? Le corps pense (à tort), qu'il n'y a plus d'oestrogènes dans le sang. Les oestrogènes étant (au même titre que la Testostérone), sous le contrôle des gonadotrophines hypophysaires, l'hypophyse va alors synthétiser de la LH et de la FSH.

Et là, magie, on boost notre sécrétion de Testostérone endogène par les testicules.


Etude N°1

Effets du Clomid (citrate de Clomiphène) sur le ratio Testostérone/oestrogènes chez des hommes hypogonadiques

Cette dernière étudie la réaction à des faibles doses quotidiennes de Clomid (citrate de Clomiphène, 25mg /j) sur des sujets qui commencent à montrer des signes d'hypogonadisme lié à l'âge. (Note: En d'autres termes, un ralentissement de l'axe HPTA).

Voici l'étude:

Clomiphene citrate effects on testosterone/estrogen ratio in male hypogonadism
Shabsigh A, Kang Y, Shabsign R, Gonzalez M, Liberson G, Fisch H, Goluboff E., J Sex Med. 2005 Sep;2(5):716-21.

AIM:
Symptomatic late-onset hypogonadism is associated not only with a decline in serum testosterone, but also with a rise in serum estradiol. These endocrine changes negatively affect libido, sexual function, mood, behavior, lean body mass, and bone density. Currently, the most common treatment is exogenous testosterone therapy. This treatment can be associated with skin irritation, gynecomastia, nipple tenderness, testicular atrophy, and decline in sperm counts. In this study we investigated the efficacy of clomiphene citrate in the treatment of hypogonadism with the objectives of raising endogenous serum testosterone (T) and improving the testosterone/estrogen (T/E) ratio.


METHODS:
Our cohort consisted of 36 Caucasian men with hypogonadism defined as serum testosterone level less than 300 ng/dL. Each patient was treated with a daily dose of 25 mg clomiphene citrate and followed prospectively. Analysis of baseline and follow-up serum levels of testosterone and estradiol levels were performed.


RESULTS:
The mean age was 39 years, and the mean pretreatment testosterone and estrogen levels were 247.6 +/- 39.8 ng/dL and 32.3 +/- 10.9, respectively. By the first follow-up visit (4-6 weeks), the mean testosterone level rose to 610.0 +/- 178.6 ng/dL (P < 0.00001). Moreover, the T/E ratio improved from 8.7 to 14.2 (P < 0.001). There were no side effects reported by the patients.


CONCLUSIONS:
Low dose clomiphene citrate is effective in elevating serum testosterone levels and improving the testosterone/estradiol ratio in men with hypogonadism.
This therapy represents an alternative to testosterone therapy by stimulating the endogenous androgen production pathway.


BILAN EN FR:

- Il faut savoir que l'hypogonadisme, quelque soit sa cause, entraine chez l'homme une baisse des taux sériques de testostérone et une hausse des taux d'oestradiol (les androgènes et les oestrogènes étant un ratio).
Il en résulte les effets que l'on connait que trop: gynécomastie, troubles de la libido et des fonctions sexuelles, changements de l'humeur et du comportement, changement de composition corporelle (baisse de masse maigre, hausse de masse grasse) et trouble de la densité osseuse.

- Actuellement, le traitement utilisé pour traiter l'hypogonadisme est l'utilisation de Testostérone exogène (TRT). Mais ce traitement entraine souvent de nombreux effets secondaires et parmi eux, une augmentation de la sensibilité du mamelon, une atrophie testiculaire, et la baisse du nombre de spermatozoïdes ainsi qu'un arrêt total de fonctionnement de l'axe HPTA.

- Le groupe test était composé de 36 hommes caucasiens atteints d'hypogonadisme avec un niveau de testostérone sérique inférieur à 300 ng/dL. Chaque patient a été traité avec une dose quotidienne de 25mg de citrate de clomiphène et suivit de façon régulière. Une analyse du niveau de référence et de suivi des taux sériques de testostérone et d'estradiol ont été effectué.

- L'âge moyen des patients était de 39ans et les taux de testostérone et d'oestrogènes prétraitement étaient respectivement de: 247,6 + / - 39,8 ng / dL et de 32,3 + / - 10,9.

- Lors de la première visite de suivi (4-6 semaines), le niveau de testostérone moyen a augmenté de 610,0 + / - 178,6 ng / dL (p <0,00001). En outre, le rapport T/E a été amélioré de 8,7 à 14,2 (P <0,001). Aucun effets secondaires rapportés par les patients.

- La conclusion qu'en ont tiré les médecins est qu'une thérapie à faibles doses de citrate de Clomifène est efficace pour élever les niveaux de testostérone sérique et l'amélioration du rapport testostérone / estradiol chez les hommes hypogonadiques. Cela représente une alternative à la thérapie de remplacement de la testostérone (TRT) en stimulant la voie de production endogène d'androgène.

NOTE: Ici, on peut voir le Clomid comme un stimulateur de la Testostérone endogène. Un peu comme un sécrétagogue sauf que son mode de fonctionnement est différent. Pour faire très simple, le Clomid "fait croire" à l'hypothalamus et surtout l'hypophyse qu'il n'y a plus d'oestrogène dans le sang. L'hypophyse va donc réagir en produisant d'avantages de gonadotrophines (LH et FSH) et ainsi, booster la production de Testostérone endogène. C'est le principe de la PCT.

------------------------------------------------------------------------


Etude N°2

Cette seconde étude se penche sur un individu de 30ans souffrant d'un hypogonadisme persistant, survenu à la suite de l'utilisation de stéroïdes anabolisants. Une thérapie au Clomid pendant 2 mois lui a permis de retrouver un axe HPTA totalement fonctionnel !

"Study showing a hypogonadic 30-year old male, suffering permanent shutdown from steroid abuse, fully recovered natural hormone levels and HPTA function from 2 months of 100mg Clomid therapy"


Voici l'étude en question:

Use of clomiphene citrate to reverse premature andropause secondary to steroid abuse
Tan RS, Vasudevan D., Fertility and Sterility, Volume 79, Issue 1, Pages 203-205


OBJECTIVE:
To report a case of symptomatic hypogonadism induced by the abuse of multiple steroid preparations that was subsequently reversed by clomiphene.


DESIGN:
Case report.


SETTING:
University-affiliated andrology practice within family practice clinic.


PATIENT(S):
A 30-year-old male.


INTERVENTION(S):
Clomiphene citrate, 100-mg challenge for 5 days, followed by treatment at same dose for 2 months.


MAIN OUTCOME MEASURE(S):
Clinical symptoms, androgen decline in aging male questionnaire, total T, FSH, LH.


RESULT(S):
Reversal of symptoms, normalization of T levels with LH surge, restoration of pituitary-gonadal axis.


CONCLUSION(S):
Clomiphene citrate is used typically in helping to restore fertility in females. This represents the first case report of the successful use of clomiphene to restore T levels and the pituitary-gonadal axis in a male patient. The axis was previously shut off with multiple anabolic steroid abuse.


BILAN EN FR:

- Comme dit dans l'énoncé ci-dessus, l'étude se base sur un homme âgé de 30ans, dont l'axe HPTA est défaillant depuis une cure de stéroïdes anabolisants.

- Le sujet a été traité à 100mg de Clomid pendant 5j puis a continué ce même traitement pendant 2 mois.

- Rapidement, les médecins ont constaté une reprise des fonctions gonadiques avec des pics de LH réguliers et une normalisation des niveaux de Testostérone.

- La conclusion des scientifiques fut la suivante: Le Clomid est généralement utilisé pour aider à restaurer la fertilité chez les femmes. Cette étude représente le premier cas de l'utilisation réussie de Clomifène pour rétablir les niveaux Testostérone et la fonctionnalité de l'axe hypophyso-gonadique chez un patient de sexe masculin.

------------------------------------------------------------------------


Etude N°3

La dernière étude que je vous présente ici montre que le Clomid peut augmenter le taux de Testostérone totale par 100% mais plus important encore, le taux de Testostérone libre par 300% en une thérapie de seulement 7 jours ! Et ce, chez des individus jeunes et en bonne santé.


Voici l'étude en question:

The effects of aging in normal men on bioavailable testosterone and luteinizing hormone secretion: response to clomiphene citrate
Bremner, William J, J Clin Endocrinol Metab. 1987 Dec;65(6):1118-26

Serum testosterone (T) levels in men decline with age while serum LH levels, as measured by RIA, increase.
To assess if the decline in serum T levels in healthy aging men is paralleled by an age-related decline in the bioavailable non-sex hormone-binding globulin (SHBG)-bound fraction of T and to determine whether there are age-related changes in LH secretion or LH control of T production, we studied 29 young (aged 22-35 yr) and 26 elderly (aged 65-84 yr) healthy men.

All men had single random blood samples drawn, and 14 men in each age group underwent frequent blood sampling for 24 h, both before and after 7 days of clomiphene citrate (CC) administration.

Both mean 24-h serum total T levels and non-SHBG-bound T were reduced in elderly men compared to those in young men (P less than 0.05), while estradiol and SHBG levels were similar in the 2 age groups. Serum FSH determined by RIA and LH by RIA and bioassay were higher in the elderly men compared to those in young men (P less than 0.05), but the ratios of LH bioactivity to immunoreactivity and the LH pulse frequency and amplitude were similar.
After CC administration, mean serum total T and non-SHBG-bound levels in young men increased by 100% and 304%, respectively, while in older men these values increased by only 32% and 8%, respectively. However, CC-stimulated LH pulse characteristics and serum levels of estradiol, SHBG, FSH, and bioactive and immunoreactive LH were similar in the 2 groups. Thus, both at baseline and after CC stimulation, elderly men had significantly lower serum total T and non-SHBG-bound (bioavailable) T levels than did young men, despite similar or increased levels of bioactive LH and similar bioactive to immunoreactive LH ratios and LH pulse characteristics.

These results suggest that major age-related changes in the hypothalamic-pituitary-testicular axis occur at the level of the testes and are manifested by decreased responsiveness to bioactive LH. Administration of CC to young and elderly men resulted in similar changes in LH pulse characteristics and LH bioactivity and immunoreactivity, suggesting preserved hypothalamic-pituitary responsiveness in the elderly.


BILAN EN FR:

- L'étude s'est basée sur 29 jeunes (âgés de 22-35 ans) et 26 hommes (âgés de 65-84 ans), tous en bonne santé.

- 14 hommes dans chaque groupe d'âge ont subi des prélèvements sanguins fréquents pendant 24 h, à la fois avant et après 7 jours d'administration de citrate de Clomiphène (CC).

- Après l'administration de citrate de Clomiphène, la Testostérone sérique totale et la Testostérone libre (non liée à la SHBG) chez les jeunes hommes a augmenté de, respectivement, 100% et 304%. Tandis que chez les hommes âgés, ces valeurs n'ont augmenté que de, respectivement, 32% et 8%.

- Toutefois, le Clomiphène a produit une sécrétion de LH équivalente chez les sujets âgés. Et les niveaux sériques d'estradiol, de SHBG, FSH et LH bioactive et immunoréactive étaient similaires dans les 2 groupes.

- Ainsi, que ce soit avant ou après stimulation par Clomid, les hommes âgés avaient un taux sérique de Testostérone significativement plus faible que les hommes jeunes, en dépit de l'augmentation des niveaux similaires ou de LH bioactive.

- Ces résultats suggèrent que les principaux changements liés au vieillissement de l'axe hypothalamo-hypophyso-testiculaire se produisent au niveau des testicules et se manifestent par sensibilité réduite à la LH bioactive.
L'administration de CC pour les jeunes hommes et les personnes âgées ont entraîné des changements similaires dans les caractéristiques des impulsions de LH, suggérant que l'axe hypothalamo-hypophyso-gonadique est bel et bien actif chez les personnes âgées.

------------------------------------------------------------------------

Après lecture de ces trois études sur le Clomid, j'espère que vous avez appris des choses sur ce SERM qui possède un formidable potentiel d'action chez l'homme.

La bize !


--- Raptor. ---
 

22magnum

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Clomid, bien plus qu'un SERM !

je peux plus te donner de la réput mais le coeur y est ! merci pour cette article
 

GEAR

Sage parmi les Sages !
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Clomid, bien plus qu'un SERM !

Bon ben je crois que je vais me faire des cures de jouvences au CLOMID lol
 

cool.32

VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Clomid, bien plus qu'un SERM !

Exellent article raptor, merci!!!!!!!
 

SHOGUN

SAMOURAI DE LA FONTE
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Clomid, bien plus qu'un SERM !

Bien l'article comme d'habitude.
Merci pour le partage et + réput pour ton travail de recherche.

Connais tu le dosage journalier pour la 3ème étude ?
Car là, on a que la durée.
 

tomtom70

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Clomid, bien plus qu'un SERM !

Merci raptor pour ce super article ! +1 reput !!!!
 

maxence47

vétéran de la fonte
Membre du staff
SUPERMODO
Re : Clomid, bien plus qu'un SERM !

Raptor, c'est une chance extrême de t'avoir sur ce forum. Je ne peux pplus te mettre de réput pour l'instant, mais le coeur y est vraiment l'ami!! :)

Par contre, pour le cas n°2, quel est le dosage journalier pendant les 2 mois de traitement, à l'issue des 5 jours à 100mg?

Un grand merci pour tes recherches et ton partage,Raptor :clap:

Etude N°2

Cette seconde étude se penche sur un individu de 30ans souffrant d'un hypogonadisme persistant, survenu à la suite de l'utilisation de stéroïdes anabolisants. Une thérapie au Clomid pendant 2 mois lui a permis de retrouver un axe HPTA totalement fonctionnel !


- Le sujet a été traité à 100mg de Clomid pendant 5j puis a continué ce même traitement pendant 2 mois.
 

Socrate

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Clomid, bien plus qu'un SERM !

Une question conne peut-être... Est-il intéressant de prendre du clomid (posologie ?) lorsqu'on a commencé une "cruise" (250mg tous les 12 jours) entre 2 cures en association avec du HCG (500UI tous les 5 jours), histoire de garder en fonction son axe HPTA, ou bien y-a-t'il un autre protocole lorsqu'on reste ON toute l'année (Arimidex + HCG, Arimidex seul ?) ?
 

zaneboy

guerrier de la lumière
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Clomid, bien plus qu'un SERM !

Excellent article Raptor.

Peut-être aurais tu la réplique à une de mes questions dont je n'ai jamais vraiment trouvé réponse..

Pourquoi le clomiphène rend-il si instable émotionnellement et ceci même chez des mecs endurcis par la vie ? C'est une des raisons pour laquelle je ne m'en sers pas lors de mes relances.

Merci mon pote.

Mise à jour

Une question conne peut-être... Est-il intéressant de prendre du clomid (posologie ?) lorsqu'on a commencé une "cruise" (250mg tous les 12 jours) entre 2 cures en association avec du HCG (500UI tous les 5 jours), histoire de garder en fonction son axe HPTA, ou bien y-a-t'il un autre protocole lorsqu'on reste ON toute l'année ?
il y'a différents protocoles, notamment 25 à 50 mg EOD.. mais le clomid n'est pas destiné à un usage à long terme, chez l'homme comme chez la femme.. Notre dinosaure endocrino t'en dira sûrement un peu plus.
 

Socrate

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Clomid, bien plus qu'un SERM !

Merci pour ta réponse ! Donc tous les 2 jours... Actuellement je prends 0,25mg d'Arimidex EOD et 500UI de HCG tous les 5 jours, mais je trouve que j'ai le bout du téton assez sensible... J'en suis à 1 mois depuis l'arrêt de ma cure précédente (Testo/Boldo) sans PCT et je continue à prendre du poids et j'ai toujours la même énergie à l'entraînement, mes charges augmentent même, donc tout va bien. Prise de sang la semaine prochaine... Je pars sur une "cruise" de 3 mois (Test E Alpha Pharma) avant d'attaquer ma prochaine cure.
 

WINNIE

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Clomid, bien plus qu'un SERM !

Au top raptor, comme à ton habitude!

Je confirme que la prise de clomid, hors relance ou déficience en testo, augmente la testo. Par contre les effets secondaires(instabilité émotionnelle), sont trop pénibles pour moi pour m'en servir hors relance.
 

tomtom70

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Clomid, bien plus qu'un SERM !

Je confirme que pour moi aussi les effets secondaires sont pas simple à gérer ! Surtout les maux de tête .
 

Raptor

---POULET AUX HORMONES---
Re : Clomid, bien plus qu'un SERM !

Tout d'abord, merci à tous pour l'intérêt que vous portez à mes recherches, ça fait extrêmement plaisir !

@Shogun, en effet, je n'ai que la durée et pas le dosage.

@Maxence74, au vu de la façon dont c'est tourné dans l'étude, j'avais compris 5j à 100mg ED puis vu que bonne réaction des sujets: conservation de cette posologie sur 2 mois. Mais je n'étais pas sûr et n'ai pas osé marquer une bêtise. D'autant que 100mg /j reste quand même une dose assez importante !

Excellent article Raptor.

Peut-être aurais tu la réplique à une de mes questions dont je n'ai jamais vraiment trouvé réponse..

Pourquoi le clomiphène rend-il si instable émotionnellement et ceci même chez des mecs endurcis par la vie ? C'est une des raisons pour laquelle je ne m'en sers pas lors de mes relances.

Merci mon pote.
Alors, c'est une question très intéressante et je pense que la réponse se cache dans les méandres même de la composition du Clomid.

Explications:

Comme il a été expliqué dans l'article initial, le Clomid (citrate de clomifène) est un SERM. Il a donc des actions antagonistes sur certains récepteurs aux oestrogènes mais également des actions agonistes sur d'autres !
D'où sa classe dite: "modulateur sélectif des récepteurs".

Or, la plupart des gens ne savent pas que le citrate de Clomifène que beaucoup d'entre nous ont communément utilisé en PCT, n'est pas réellement un composé pur. Il s'agit en fait d'un mélange racémique de deux stéréo-isomères distincts: Cis-clomifène (Zuclomiphene) et Trans-clomifène (Enclomiphene).
Les isomères présentent la même composition chimique mais possèdent une structure 3D différente (déploiement de la molécule dans l'espace).
Le ratio entre les deux isomères est normalement estimé en moyenne à 1:1. Cependant, le Zuclomiphene, se trouve généralement à hauteur de 35-50%, par rapport au citrate de Clomifène "typique".

En quoi ce mélange d'isomère dans mon cacheton de Clomid joue t-il ?

Et bien justement ! L'un des isomères, l'Enclomifène, est le responsable de l'actio anti-oestrogènes. Tandis que son proche cousin le Zuclomifène possède lui, d'avantage de propriétés pro-oestrogèniques.

A mon avis, le responsable de ces instabilités émotionnelles et autres effets secondaires dérangeants proviennent de cet isomère à activité oestrogènique. Et c'est également ce qu'on pensé certains scientifiques qui essaient de développer un Clomifène purement composé de l'isomère Enclomifène.

C'est la société pharmaceutique Repros Therapeutics qui est sur le coup. Elle tente de développer un comprimé pur de citrate d'Enclomifène dans le but précis de traiter l'hypogonadisme et les problèmes de fertilité masculine.


-------------------------------------------------------------------------------------

J'éditerai ce post et ajouterai une étude de comparaison faite sur des singes, montrant la différence entre la prise de Clomid simple (mélange des deux isomères), d'Endoclomid (pur Enclomifène, développé sous le nom de code Andraxal) et de Zudomid (pur Zuclomifène).
 

SWAT06

NI DIEU NI MAITRE
Membre du staff
SUPERMODO
Re : Clomid, bien plus qu'un SERM !

très instructif rapt ssmilesourire

+réput'
 

Gregorius

Apprenti chimiste
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Clomid, bien plus qu'un SERM !

Bravo Raptor. Très interessant ! Comme a ton habitude :)
 

maxence47

vétéran de la fonte
Membre du staff
SUPERMODO
Re : Clomid, bien plus qu'un SERM !

Merci Raptor!!! toujours au top notre endocrinologue en herbe!!:)

Edit: je souffre d"hypogonadisme, je vais suivre ce traitement de 100mg clomid/jour pendant 2 mois et je ferais un feed!!!

(pas que ça me dérange plus que ça sur le plan physiologique, mais au niveau fierté masculine, si je peux améliorer, je suis preneur)
 

manlook

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Clomid, bien plus qu'un SERM !

super poste merci raptor

je vais me pencher la dessus plus sérieusement vu mes taux actuels
 

Raptor

---POULET AUX HORMONES---
Re : Clomid, bien plus qu'un SERM !

Comme je le disais sur la page précédente, peu de gens savent que leur comprimé de Clomid (citrate de Clomiphène) contient en réalité deux isomères bien distincts de Clomiphène.

- L'un ayant de fortes propriétés anti-oestrogènes (notamment sur les récepteurs de l'hypothalamus et de l'hypophyse), donc responsable de l'effet "relance" des gonadotrophines (LH et FSH) tant souhaitées:
Il s'agit de l'isomère Trans-Clomiphene (Enclomiphene)

- L'autre possédant des propriétés pro-oestrogèniques (allant à l'encontre de notre but de relance de l'axe HPTA et de traitement de l'hypogonadisme):
Il s'agit de l'isomère Cis-Clomiphene (Zuclomiphene)

Forts de ces constatations, les chercheurs ont compris qu'il y avait un réel potentiel de l'isomère Enclomifène pour le traitement de l'axe HPTA chez des hommes hypogonadiques ou ayant des troubles de la fertilité masculine.

Ils ont donc chercher à développer un comprimé contenant uniquement l'isomère à action anti-oestrogène, donc contenant uniquement de l'Enclomifène (trans-clomifène).

Ce composé, développé et testé actuellement en essai clinique par la société © Repros Therapeutics se nomme Androxal.

Site web de développement: http://reprosrx.com/androxal_fertility.html

-------------------------------------------------------------------------

Voici une étude montrant:


les effets des différents isomères de Clomiphène sur la testostérone sérique et le cholestérol chez des babouins mâles

Des baboins adultes, mâles ont reçu respectivement: 1,5 mg /kg de Clomid, d'Enclomid (trans-Clomid, ici comprendre l'équivalent de l'Androxal) ou de Zuclomid (cis-Clomid) pendant 12 jours consécutifs.

Des échantillons de sérums ont été prélevés et analysés: un jour avant le début du traitement, le premier jour du traitement ainsi qu'après 12 jours de traitement et 7 jours après la dernière prise.


Résultats:

En-Zu-Clo_Testosterone.jpg

Note: Observez la puissante du pic de Testostérone, induit par l'enclomid (Enclomiphène) !


En-Zu-Clo_Table2.JPG

Note: A noter la différence significative quant à l'évolution du taux de Testostérone, suivant l'isomère utilisé. L'enclomifène possède une puissance bien plus importante qui se révèle de jours en jours.

Note 2: Gardez à l'esprit que le Clomid "basique" est composé d'environ 50/50 d'enclomifène et de zuclomifène.


Effets sur le poids corporel et les taux sériques de LH, FSH, Prolactine et Testostérone

Il y a eu une augmentation significative du taux de testostérone totale dans le groupe recevant l'Enclomid (Enclomiphène, Androxal).
Voir le tableau 1.

Il n'y a pas eu de différences entre les groupes dans la période de référence ou au jour 0. Il n'y a eu également aucune différence entre les trois groupes 7 jours après le traitement (la période de sevrage).

Cependant, Enclomid (Androxal) produit des niveaux plus élevés de testostérone par rapport à Clomid et Zuclomid au jour 6 (p = 0,03 et p = 0,00002 respectivement) et par rapport à Zuclomid le jour 12 (p = 0,047). Zuclomid n'a manifestement pas élever la testostérone sérique totale à toute mesure.
Par rapport aux sujets recevant Enclomid, les sujets recevant Clomid sont exposées à d'avantage de fluctuations (variations) de leur taux de testostérone totale à en juger par leurs coefficients de variation.

Lorsque nous avons examiné l'évolution dans le temps des effets (figure 3), nous avons déterminé que seul l'Enclomid élevait significativement la testostérone sérique totale avec une bonne stabilité. Par ailleurs, l'arrêt du traitement à l'Enclomid, a entraîné une baisse significative du niveau de testostérone sérique totale entre le jour 12 et le jour 18 (washout).

Cela indique que Enclomid est facilement éliminé de la circulation sanguine, ce qui est en total adéquation avec la clairance métabolique observée pour Enclomid chez l'homme. Enclomid était nettement meilleur et plus stable que Clomid et Zuclomid.

Il n'y a eu aucun changement dans les taux de LH ou de FSH. Le rapport de la testostérone sérique totale et de LH a suivi la même tendance que la testostérone sérique totale, suggérant une absence de dépendance (données non présentées).

Il n'y pas eu de changement non plus dans le poids corporel au cours de l'étude de 12 jours. Il y a eu une diminution du taux de prolactine (PRL) au cours de l'étude dans le groupe recevant l'Enclomid, suggérant un effet anti-œstrogène de ce qui a été décrit dans l'ouvrage "(Ben-Jonathan et Hnasko, 2001)" et est bien corrélée sur la base du fait que: la testostérone baisse chez les hommes en fonction de l'âge et la prolactine, elle, augmente (Feldman et al., 2002).


Effets sur les niveaux de cholestérol

Le traitement par Enclomid (= Androxal) eu tendance à diminuer le taux de cholestérol sérique alors que le Zuclomid a eu tendance à l'augmenter. Une analyse préliminaire a indiqué que les changements dans les niveaux de cholestérol n'étaient pas statistiquement significatifs et que les changements se situaient dans la fourchette normale. En raison de la tendance observée pour les deux isomères et du trop court laps de temps de la présente étude (12 jours), une analyse plus approfondie a été menée pour comprendre les modifications des niveaux de cholestérol en fonction de l'isomère utilisé.

- Une analyse détaillée a indiqué que Enclomid donné lieu à une baisse de 8% du taux de cholestérol sérique.
- En revanche, le traitement par Zuclomid a donné lieu à une augmentation de 22% du taux de cholestérol sérique.
- Le traitement avec Clomid ("basique", donc mélange des deux isomères) a entraîné une légère augmentation des niveaux de cholestérol sérique.

L'effet inverse de l'Enclomid et du Zuclomid sur le taux de cholestérol sérique n'est pas surprenant étant donné que les isomères ont des activités contraires (agoniste ou antagoniste). Ces résultats indiquent que l'Enclomid peut être utilisé pour traiter les patients avec des niveaux élevés de cholestérol. Ces résultats indiquent également que l'Enclomid peut être plus bénin que le Zuclomid en ce qui concerne le taux de cholestérol sérique en cas d'usage chronique dans le but d'augmenter les niveaux de testostérone.
[Note: donc pas exemple, dans un but thérapeutique pour traiter l'hypogonadisme]



[...] Je passe une partie sur les données bio-chimiques peu intéressante pour nous, Cf: étude originale plus bas dans l'article [...]


Conclusions:

Les résultats ci-dessus indiquent que l'Enclomid (isomère Enclomifène = Androxal) est plus efficace que le Clomid ou le Zuclomid pour améliorer le taux de testostérone totale.
Le Zuclomid n'est clairement pas efficace et démontre ici ses limites d'utilisation dans le cadre d'un traitement de l'hypogonadisme. De même pour le Clomid "basique" car sa composante Zuclomid, de par sa longue demi-vie, va finir par prédominer dans la circulation sanguine au fil du temps.
[Note: pour traiter l'hypogonadisme, c'est donc l'isomère Enclomifène qui l'emporte haut la main, de par son activité totalement anti-oestrogène et son très bon profile de tolérance].

L'Enclomid semble relativement bénin dans tous les domaines par rapport à son proche analogue, Zuclomid et, souvent, même par rapport au Clomid basique.

Cela est particulièrement vrai lorsque l'on tient compte de la tendance de l'Enclomid à abaisser le cholestérol et les enzymes hépatiques, contrairement au Zuclomid qui les augmente.

La tendance surprenante pour l'Enclomid d'augmenter le nombre de lymphocytes peut être utile pour les hommes atteints du sida si l'on peut démontrer que les sous-population de lymphocytes CD4 + ne sont pas abaissées ou sont améliorées.

-------------------------------------------------------------------------


Voici l'étude originale en anglais:

Effects of Clomids on Serum Testosterone and Cholesterol in Male Baboons

Adult, male, Baboons were given 1.5 mg/kg of Clomid, Enclomid (trans-Clomid) or Zuclomid (cis-Clomid) for 12 consecutive days. The samples analyzed were sera taken on the day of first treatment before being given test article (day 0), after 12 days of treatment (day 12) and 7 days after the last treatment (end or wash-out).


Voir la pièce jointe 5734

*Notice the significant peak in T for Enclomid


Voir la pièce jointe 5735

*Notice the significant differences in mean T between clomiphene isomers.
**Keep in mind CLO (Clomid) is a approx. 50/50 mix of ZUCLO (zuclomid)/ENCLO (enclomid).



Effects on Body Weight and Serum LH, FSH, PRL and Testosterone

There were significant increases in total serum testosterone in the group receiving Enclomid. See Table 1. There were no differences among groups in the baseline period or at day 0. There were also no differences among the three groups 7 days after treatment (the washout period). However, Enclomid produced higher levels of testosterone compared to Clomid and Zuclomid on day 6 (p=0.03 and p=0.00002 respectively) and compared to Zuclomid on day 12 (p=0.047). Zuclomid clearly did not raise total serum testosterone to any extent. Compared to the animals receiving Enclomid, the animals receiving Clomid exhibited more variable total testosterone levels on day 6 and later as judged by their coefficients of variations. When we looked at the time course of the effects (FIG. 3), we determined that only Enclomid significantly and statistically raised total serum testosterone on days 6 and 12 compared with either baseline or day 0 values. Moreover, cessation of Enclomid treatment, resulted in a significant drop in the level of total serum testosterone between day 12 and day 18 (washout). This indicates that Enclomid is readily cleared from the circulation consistent with the metabolic clearance seen for Enclomid in humans. Enclomid was clearly better and more consistent than Clomid itself and Zuclomid was ineffective.

There were no changes in serum LH or FSH. The ratio of total serum testosterone to LH followed the same pattern as total serum testosterone, suggesting a lack of dependence (data not shown). There was also no change in body weight during the 12 day study. There was a decrease in serum prolactin (PRL) during the study in the group receiving Enclomid, suggesting an effect of antiestrogen that has been described in part (Ben-Jonathan and Hnasko, 2001) and expected on the basis of the fact that as men age, testosterone declines and Prolactin increase (Feldman et al., 2002).



Effects on Cholesterol Levels

Treatment with Enclomid tended to decrease serum cholesterol and Zuclomid tended to increase the same parameter. Preliminary analysis indicated that the changes in cholesterol levels were not statistically significant and that the changes were within the normal range. Due to the observed trend for the two isomers to demonstrate opposite effects on cholesterol levels over a short period of time, further analysis was conducted.

Detailed analysis indicated that Enclomid resulted in an 8% decrease in serum cholesterol levels. Conversely, treatment with Zuclomid resulted in a 22% increase in serum cholesterol levels. Treatment with Clomid resulted in a slight increase in serum cholesterol levels. The opposite effect of Enclomid and Zuclomid on serum cholesterol levels is not unexpected given that the isomers have, alternatively, estrogen agonist or antagonist activity. These results indicate that Enclomid may be used for treating patients with high cholesterol levels. These results also indicate that Enclomid may be more benign than Zuclomid with respect to serum cholesterol if used chronically for increasing testosterone levels.



Effects on Clinical Chemistry Parameters

The mean values for each parameter did not differ among the three groups for any test parameter at the beginning of the study as determined by ANOVA or by the Kruskal-Wallis test. All groups exhibited normal values at each parameter except for (1) serum sodium; a related calculated parameter, anionic gap, which were low for all nine baboons throughout the trial; (2) serum glucose; and (3) BUN which were high on day 0 for the group which would be treated with Enclomid. On day 12 of treatment and 7 days after treatment (washout), there were no differences among groups for any parameter except anionic gap that showed that the Clomid and Zuclomid groups had lower values than the Enclomid group. The values of serum sodium and anionic gap appear to be anomalies associated with this group of baboons.

There were substantive effects on the red blood cell population with Enclomid and Zuclomid and on hematocrit with Zuclomid. All the compounds lower the mean cell hemoglobin concentration (MCHC) either at day 0 or at the endpoint. With no change in mean cell hemoglobin (MCH) and an increase in the mean cell volume (MCV), the lowering of MCHC is predictable. Although testosterone might be expected to raise hematocrit, only Zuclomid treatment, which did not increase total serum testosterone, demonstrated a statistical difference. Clearly, men in a clinical trial that uses Zuclomid should be monitored for the characteristics of their red blood cell population. Enclomid would be predicted to have less of an effect.

There appears to be a clear effect of 12-day Enclomid treatment on platelets although the values found stayed within the normal range. One thing to consider here is the sexual dimorphism in platelet counts between male and female baboons (279 for males vs. 348 for females). This is likely to be due to hormones. Since the Enclomid group demonstrated increased testosterone, the lowering of the platelet count could be secondary to the change in testosterone in this group. Moreover, treatment with Enclomid pushed the platelet count to its normal male level from a day 0 level that was the high end of the normal range for this group. Enclomid would not necessarily predict a deleterious effect on platelets.

All the Clomids tested had effects on the white blood cell (WBC) population, the most striking was that of Enclomid on raising the counts of lymphocytes and eosinophiles. The effects are not as straightforward as they would seem to be. There appears to be a strong effect of Enclonud on lowering the percent of granulocytes in the blood. The effects are very strong after the 7-day washout period when the values are decreased below the normal range. (This time course could reflect the relatively long time required to affect change the WBC population.) There is little sexual dimorphism in baboons with respect to the white blood cell populations, so the effects are more likely to be due to the compound itself than changes in testosterone. However, when we look at the calculated count of granulocytes using the WBC count, we find no differences in granulocyte count due to any compound. Concomitantly, it is the lymphocyte story that is the most interesting. Both the count and percent lymphocytes in the population increase with Enclomid treatment. Whereas the mean values of percent lymphocytes remain in the normal range, given the trend for an increase in WBC count, the net effect is an increase in lymphocyte count with Enclomid. This eosinophil result is analogous. There is a clear implication for treating men who have low lymphocytes, such as men who are HIV-positive. Since Enclomid is unlikely to lower lymphocytes based on this result, a case could be made for its use in the population of men with AIDS. These individuals are often treated with agents that are intended to raise testosterone due to the wasting effects of disease. Low liver and kidney toxicity and favorable effects on cholesterol and lipids are also highly favored attributes for any medication intended for use HIV-positive men who are already compromised by their disease.

The increase in serum glucose with Clomid or Zuclomid was within the normal range. In the case of Enclomid where the mean serum glucose values were high on day 0, there were no increases with treatment. There was no evidence that Enclomid would have a deleterious effect on blood glucose.

No clearly adverse effects on liver function are apparent as judged by the enzymes AST and ALT. The trend in these values was a decrease with treatment. An increase in the level of enzymes in the serum would indicate liver damage. ALT/SGPT was out of range low at the end of the study for the Clomid group although the differences over the treatment period were not statistically significant. The changes with Enclomid and Zuclomid were within the normal range. AST is depressed in pregnancy; thus the action of an estrogen agonist such as Zuclomid in lowering the marginal AST level could be rationalized. Alkaline phosphatase (ALP) is also found in the liver and is elevated various disease states. The lowering of ALP argues further against hepatic damage. There were no changes in serum albumin, also a liver product. A strong suppression of serum albumin over an extended time period could contribute to free serum steroid hormone levels in humans although a more important role is played by sex hormone binding globulin. As a bottom line, none of the compounds could be linked to liver damage on the basis of the parameters assayed.

Osteoblastic activity and diseases of the bone are accompanied by high serum ALP values. ALP was not elevated following Zuclomid treatment and was decreased in value following Enclomid treatment. The trends would predict a more benign result for the use of Enclomid compared to Zuclomid.

Although BUN and BUN/creatinine were altered during the study in the Clomid and Enclomid groups, the lack of a definitive change in creatinine argues against renal dysfunction. A loss of glomerular filtration capacity would result in an increase in BUN. Decreased BUN occurs in humans due to poor nutrition (not likely in a controlled setting), or high fluid intake (presumably accompanied by edema). Also, despite an increase in total serum testosterone between day 0 and Day 12 with Enclomid, there were no differences between serum creatinine values, arguing against an increase in muscle mass over this short time interval.

Serum sodium levels were lower than reference values for all animals throughout the study. Serum carbon dioxide was higher than reference values on day 12 for the Clomid and Zuclomid groups. Serum anion gap was lower for all animals throughout the study, paralleling the sodium results. Enclomid raised this parameter towards normal values. The electrolyte imbalances detected in the test animals throughout all treatment periods remains elusive but might be part of the same fluid derangement phenomenon suggested by the BUN results.

The foregoing results indicate that Enclomid is more effective than Clomid or Zuclomid at enhancing total serum testosterone. Zuclomid is clearly not effective and that deficiency limits any use of Clomid for hypogonadism, particularly since the Zuclomid component of Clomid would predominate in the circulation over time given its longer half-life.

Enclomid appeared to be relatively benign in all aspects when compared to Zuclomid and, often, even Clomid. This is particularly true when consideration is given to the trend of Enclomid to lower cholesterol, and liver enzymes as opposed to Zuclomid's trend to raise the same parameters. The surprising trend for Enclomid to raise the lymphocyte count may be useful for men with AIDS if it can be shown the CD4+ subpopulation of lymphocytes is not lowered or is enhanced.

Bonne lecture !


--- Raptor. ---

Mise à jour

Merci Raptor!!! toujours au top notre endocrinologue en herbe!!:)

Edit: je souffre d"hypogonadisme, je vais suivre ce traitement de 100mg clomid/jour pendant 2 mois et je ferais un feed!!!

(pas que ça me dérange plus que ça sur le plan physiologique, mais au niveau fierté masculine, si je peux améliorer, je suis preneur)
Ton feed serait très intéressant mais intéresse toi d'avantage à l'Androxal (citrate d'Enclomifène) qui correspond d'avantage à ce que tu recherches, Cf: Post du dessus !
 

maxence47

vétéran de la fonte
Membre du staff
SUPERMODO
Re : Clomid, bien plus qu'un SERM !

Yes Raptor, je viens de le lire... Si tu sais où trouver Androxal, je suis preneur de l'info, ici ou MP, car en effet, c'est plus adapté :)
 
Top