Avis sur le deroulement de ma TRT

PitchBlack

MEMBRE APPROUVÉ
Bonjour a tous. Je viens vers vous car les membres m'ont l'air particulierement eduques sur la TRT.

J'ai 33 ans, je mesure 178cm, et suis actuellement a 80kg. J'estime etre a environ 17% BF (seche depuis le debut du coronavirus).

Je pratique la musculation de facon serieuse depuis 3 ans, a savoir avec un programme adapte (5/3/1 nsuns), une alimentation et un rythme de vie sains.

J'ai des antecedants psychiatriques, depression clinique depuis mes 12ans, 2 tentatives de suicide a 27 et 31 ans. Je suis passe par beaucoup de traitements de SSRI et SNRI. Cela fait des annees que j'ai beaucoup de symptomes low T, a savoir fatigue (aucune energie depuis toujours avec une vie saine), depression, aucune joie ou plaisir dans mes activites, aucune confiance en moi, angoisses, grande difficulte a prendre du muscle (ma force progresse lentement mais dans le miroir je ne ressemble a rien et on a l'impression que je suis debutant en muscu), etc.

Je n'ai jamais utilise d'anabolisants par le passe. Mes symptomes psychiatriques "vont mieux" depuis ma derniere TS, et je ne suis plus sous aucun traitement.

J'ai appris l'existence d'une correlation entre ces symptomes et la low T, ce qui m'a donc pousse a consulter. J'ai fais un premier bilan hormonal a 29ans chez une endocrino qui m'a confirme que tout allait bien (inculte qui n'a meme demande mon taux de test libre, et m'a sans aucun doute fait perdre 4 ans de ma vie). J'ai repris les choses en main il y a 2 mois car les symptomes sont toujours la et je suspectais que son diagnostic etait a chier. J'ai donc consulte un autre endocrino sur Paris, et voici les resultats de mon bilan fait le 16 mars 2020:
- FSH 2.2 (1.5 - 12.4)
- LH 2.4 (1.7 - 8.6)
- T3L 2.97 (2 - 4.40)
- T4L 1.51 (0.93 - 1.70)
- TSH 0.50 (0.27 - 4.20)
- PSA libre / PSA totale 64% ( > 25%)
- Cortisol 13.80 (6.02 - 18.40)
- Test totale 5.40 (2.49 - 8.36)
- Test libre 7.3 (8.3 - 40.1)
- SHBG 42.40 (18.3 - 54.1)
- Estradiol 27 (9 - 62)
- Vitamine D 17.8 ( > 30)

Suite a ce bilan, mon endocrino me diagnostique un hypogonadisme hypogonadotrope et me met sous TRT. Premier essai avec de l'angrogel, 3 pumps tous les jours. Au bout d'une semaine, grosses demangeaisons, il me passe donc sous androtardyl, 250mg toutes les 3 semaines.

Premiere piqure le 4 avril. Un peu plus d'energie les jours qui suivent, probablement du a un effet placebo. Au bout du 3eme ou 4eme jour, grosse deprime, pleurs, etat suicidaire, qui a dure quelques jours. Retour lent a la normal au cours des semaines suivantes. Je reviens vers mon endocrino pour lui faire part de mes symptomes, il me maintient que tout est normal et que je dois poursuivre le traitement tel quel.

Nouveaux analyses 2 semaines apres la piqure (une semaine avant la suivante....). Aucun changement, taux de testo totale n'a pas change, ma testo libre a legerement baisse, mon estradiol est passe de 27 a 15 (plage 9 - 62).

Je me suis beaucoup documente, notamment sur des forums US, et j'ai vu qu'ils utilisent un protocole completement different, avec des injections plus frequentes et moins dosees. J'en parle a mon endocrino, nouveau refus. J'en arrive a la conclusion que les medecins francais manquent enormement d'education (et d'humilite) quand il s'agit de TRT / HRT. Quoiqu'il en soit, je prefere prendre mon protocole en main.

Je passe donc a des injections d'antrotardyl de 62.5mg (1/4 d'ampoule) 2 fois par semaine. Premiere injection le dimanche 3 mai, et je poursuis le protocole depuis.
Aucune amelioration de mes symptomes. Mon energie n'a pas bouge (ni plus faible ni meilleure), ma libido est quasiment inexistante alors qu'elle etait mediocre avant le traitement. Evolution du poids difficile a juger etant donne que je suis en seche (perte de poids tout a fait en rapport avec mon deficit calorique). Par contre, j'ai des pics emotionels terribles. Je passe de "ca va" a envie de me suicider d'un jour a l'autre.

Voila ou j'en suis au jour d'aujourd'hui.

Mon but est simple. Je ne souhaite pas devenir ronnie coleman, d'un point de vue physique je veux etre fort et muscle, et aux alentours de 15% bf me conviendrait tout a fait (j'aime trop la bouffe). En revanche, je ne supporte plus de vivre en etant un zombie a 33ans, de n'avoir aucune confiance en moi, aucune energie, aucune joie de vivre, de ne pas plaire aux femmes. Cela peut preter a sourire mais c'est quelque chose dont je souffre beaucoup. J'ai beaucoup de rigueur, je fais du sport, je medite, je lis beaucoup et m'instruit, je gagne bien ma vie, et malgre tout mes efforts chaque jour est un combat. Je pense qu'il y a forcement un probleme hormonal derriere cela.

Premierement, quels sont vos avis sur mes resultats ? Est-il souhaitable que je procede a une TRT / HRT ? Si oui, le protocole et la posologie sont-ils adaptes ? J'ai lu sur le forum que l'androtardyl (et notamment l'huile de ricin) n'etait pas tres bien acceptee par plusieurs membres, est-ce une piste a explorer ? Aussi, il y a-t-il sur Paris (ou eventuellement sur Nice ou bien en teleconsultation en France) des medecins etant plus eduques ou ouvert d'esprit et pouvant m'apporter un meilleur suivi ?
 
Dernière édition:

olivierf57

On Highway to H(gH)ell NEUROTYPE 2A
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Première chose, il est très étonnant qu’un endo t’ait prescrit une TRT avec un taux de testo tout à fait dans la norme ????

Ta testo libre est un peu basse certes, mais c’est du à ta SHBG très haute.

Concernant la testo elle même, tu n’as aucune ressenti significatif avant plusieurs semaines.

Quand j’ai commencé ma TRT, je n’ai rien ressenti avant presque deux à trois mois.

Mais mon taux de testo naturelle n’était en rien comparable au tien. Je frisais le zéro moi
 

PitchBlack

MEMBRE APPROUVÉ
J'ai eu de la chance de tomber sur cet endocrino j'imagine, je n'ai pas vraiment eu a debattre ou quoique ce soit pour qu'il accepte. Cependant, il s'en tient a son protocole et ne souhaite pas faire evoluer le traitement.

2 a 3 mois donc. As-tu eu des effets negatifs tels que des sautes humeurs ou quoique ce soit avant que les effets positifs se fassent sentir ?
 

cool.32

NEUROTYPE 1B
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Bonjour, je viens de lire les valeurs de ton analyse pré TRT et cela n’est pas catastrophique. Je pense que tous les problèmes ne viennent pas de la déficience en testostérone.
Tu le disais plus haut tu as connus des épisodes dépressifs majeurs. Avec des taux bien plus bas que les tiens je n’ai jamais eu d’épisode dépressif.
Je ne suis pas sûr que tu es eu la chance te tomber sur cet endocrinologue, il aurait pu chercher à explorer un peu plus avant de te mettre sous testostérone.
 

PitchBlack

MEMBRE APPROUVÉ
Bonjour, je viens de lire les valeurs de ton analyse pré TRT et cela n’est pas catastrophique. Je pense que tous les problèmes ne viennent pas de la déficience en testostérone.
Tu le disais plus haut tu as connus des épisodes dépressifs majeurs. Avec des taux bien plus bas que les tiens je n’ai jamais eu d’épisode dépressif.
Je ne suis pas sûr que tu es eu la chance te tomber sur cet endocrinologue, il aurait pu chercher à explorer un peu plus avant de te mettre sous testostérone.
Si c'est explorer d'un point de vue psychique, j'ai fais le tour pendant mes 10+ années de thérapie... À moins que tu faisais référence à quelque chose d'autre ?

Il y a aussi le fait que malgré mon entraînement et ma nutrition, qui ne sont peut-être pas certes d'un niveau exceptionnels, mais auxquels j'accorde beaucoup d'attention, j'ai une énorme difficulté à prendre de la masse musculaire.
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell NEUROTYPE 2A
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
J'ai eu de la chance de tomber sur cet endocrino j'imagine, je n'ai pas vraiment eu a debattre ou quoique ce soit pour qu'il accepte. Cependant, il s'en tient a son protocole et ne souhaite pas faire evoluer le traitement.

2 a 3 mois donc. As-tu eu des effets negatifs tels que des sautes humeurs ou quoique ce soit avant que les effets positifs se fassent sentir ?
Ce n'est pas une question de chance ! Une TRT n'est pas la solution à la vie loin de là !
Je ne comprends pas cette réponse :oops:

Des effets négatifs vis-à vis de l'administration de la testostérone ? Non rien
J'étais très irritable pre-trt, mais ça s'est arrangé quelques mois plus tard lorsque tous les indicateurs se sont remis plus ou moins à la normale grâce au traitement.
Ceci dit, je n'ai jamais eu de précédent dépressif. Et on parle de ce genre d'effet lorsque la testostérone est à zero ou très proche ! Ce qui n'est pas ton cas.

Peut-être faudrait-il chercher la cause de ton mal-être ailleurs que dans un traitement de substitution à base de testostérone ?
Tu dis toi-même ne rien ressentir, ce qui me parait normal. Ton taux était correct pre-trt, il le reste suite au remplacement par la testo exogène

Et je doûte que ce forum soit la réponse à tes problèmes. Nous ne sommes pas médecins, encore moins endocrinologues.....
 

Viper

MEMBRE
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
J’ai la même réaction que les autres potos, à savoir que je ne comprends pas comment un endocrinologue a pu te prescrire une TRT avec une testo totale largement dans les clous. Certes la libre est un peu basse mais rien d’alarmant.
Tu dis qu’il t’a diagnostiqué un hypogonadisme hypophysaire: as-tu fait une IRM hypophysaire?
 

PitchBlack

MEMBRE APPROUVÉ
J’ai la même réaction que les autres potos, à savoir que je ne comprends pas comment un endocrinologue a pu te prescrire une TRT avec une testo totale largement dans les clous. Certes la libre est un peu basse mais rien d’alarmant.
Tu dis qu’il t’a diagnostiqué un hypogonadisme hypophysaire: as-tu fait une IRM hypophysaire?
Hypogonadisme hypogonadotrope. Non, pas fait D'IRM. En quoi cela consiste-t-il ?
 

Viper

MEMBRE
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Hypogonadisme hypogonadotrope. Non, pas fait D'IRM. En quoi cela consiste-t-il ?
Ah oui excuse moi j’ai mal lu.
Une IRM permet par exemple de savoir s’il y’a une tumeur qui entraîne un dysfonctionnement de l’hypophyse.
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell NEUROTYPE 2A
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Je passe donc a des injections d'antrotardyl de 62.5mg (1/4 d'ampoule) 2 fois par semaine. Premiere injection le dimanche 3 mai, et je poursuis le protocole depuis.
Aucune amelioration de mes symptomes.
Ton taux de testo naturelle, je le répète est normal ! Tes injections ne changeront pas grand chose quoique là, tu passes à du 125mg/semaine, ce que j'ai eu comme traitement (enfin officiellement 250mg/E2W), après avoir testé 250mg/E3W pendant 3 mois.

Avec ce dosage (d'ici plusieurs semaines, c'est long), ton taux de testo va surement atteindre la norme haute de ton analyse (8-10ng/ml), mais si à 5.4ng/ml, tu ne te sentais pas bien, tu peux être sûr que cette augmentation de testosterone exogène ne changera rien à ton état (je peux me tromper et je te le souhaite)
 

Viper

MEMBRE
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Ton taux de testo naturelle, je le répète est normal ! Tes injections ne changeront pas grand chose quoique là, tu passes à du 125mg/semaine, ce que j'ai eu comme traitement (enfin officiellement 250mg/E2W), après avoir testé 250mg/E3W pendant 3 mois.

Avec ce dosage (d'ici plusieurs semaines, c'est long), ton taux de testo va surement atteindre la norme haute de ton analyse (8-10ng/ml), mais si à 5.4ng/ml, tu ne te sentais pas bien, tu peux être sûr que cette augmentation de testosterone exogène ne changera rien à ton état (je peux me tromper et je te le souhaite)
Assez d’accord, pour moi rien ne justifie une TRT à ce stade, ni la qualification d’hypogonadisme.
 

cool.32

NEUROTYPE 1B
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
De plus les protocoles d’endocrinologie/andrologie avant la mise sous testostérone sont de minimum 2 analyses confirmant la déficience. Et avec des valeurs plus basses.
Les valeurs de testostérone totale ne justifie en rien une TRT, surtout sans approfondir. Ta shbg élevée et ta testostérone libre basse mérite d’être explorée.
Ton endocrinologue est allé un peu vite.
Soit il ne connaît pas trop le sujet , soit il s’est ‘débarrassé‘ , dans les 2 cas ce n’est pas professionnel.
 

PitchBlack

MEMBRE APPROUVÉ
De plus les protocoles d’endocrinologie/andrologie avant la mise sous testostérone sont de minimum 2 analyses confirmant la déficience. Et avec des valeurs plus basses.
Les valeurs de testostérone totale ne justifie en rien une TRT, surtout sans approfondir. Ta shbg élevée et ta testostérone libre basse mérite d’être explorée.
Ton endocrinologue est allé un peu vite.
Soit il ne connaît pas trop le sujet , soit il s’est ‘débarrassé‘ , dans les 2 cas ce n’est pas professionnel.
Dans ce cas, quoi explorer? Ou quelles mesures prendre ?
 

cool.32

NEUROTYPE 1B
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Difficile d'explorer en prenant déjà un traitement hormonal, car cela va perturber les données.
Ce n'est pas normal de la part d'un endocrinologue de mettre sous TRT avec seulement une PDS!
Ta testo totale est correcte ce qui veut dire que tes testicules sont fonctionnels car il fabrique de la testosterone en quantité normale, le souci étant que la testosterone exogène va arrêter ta production endogène.
La première mesure à prendre serait de changer de professionnel de santé, nous ne sommes pas docteur et ne pouvons pas nous substituer.
Le syndrome de la fatigue chronique peut être généré par beaucoup de chose, que la fatigue soit physique ou psychique.
Plusieurs axe hormonaux peuvent être en cause, ou infection, hépatites, etc.............
Ta PDS est très succincte pour pouvoir déterminer quoi que ce soit.
 

PitchBlack

MEMBRE APPROUVÉ
Difficile d'explorer en prenant déjà un traitement hormonal, car cela va perturber les données.
Ce n'est pas normal de la part d'un endocrinologue de mettre sous TRT avec seulement une PDS!
Ta testo totale est correcte ce qui veut dire que tes testicules sont fonctionnels car il fabrique de la testosterone en quantité normale, le souci étant que la testosterone exogène va arrêter ta production endogène.
La première mesure à prendre serait de changer de professionnel de santé, nous ne sommes pas docteur et ne pouvons pas nous substituer.
Le syndrome de la fatigue chronique peut être généré par beaucoup de chose, que la fatigue soit physique ou psychique.
Plusieurs axe hormonaux peuvent être en cause, ou infection, hépatites, etc.............
Ta PDS est très succincte pour pouvoir déterminer quoi que ce soit.
Quels sont les éléments manquants sur cette prise de sang ? Ou bien est-ce le fait de n'en avoir qu'une seule.
 

Seb_58

Neurotype 1B
VIP
Avoir des problèmes dépressif de la sorte n'est selon moi pas en rapport avec des problèmes hormonaux.

Çà relève plus de trouble psychiatrique. C'est déjà beaucoup plus compliqué et surtout çà n'a aucun rapport.
 

Sams94

MEMBRE APPROUVÉ
Bonjour moi je suis sous TRT depuis 5 ans et ya que maintenant que je commence à sentir les effets positifs car en France on es très mal suivis par les endoctrino andro pendant plusieurs années c'est pas la meilleure idée
 

Sams94

MEMBRE APPROUVÉ
Si désoler mais en trt tu peux ressentir des troubles ou être parfois dépressif à cause du traitement
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell NEUROTYPE 2A
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Si désoler mais en trt tu peux ressentir des troubles ou être parfois dépressif à cause du traitement
:oops:
Effets secondaires de l'Androtardyl. Source du gouvernement FR :

Les effets indésirables les plus fréquents sont les douleurs, rougeur et inflammation au site d'injection et les troubles généraux liés à l’administration.

Effets indésirables fréquents (peuvent toucher jusqu’à 1 patient sur 10)
· prise de poids

Autres effets indésirables (fréquence inconnue)
· acné, perte de cheveux, ou diverses réactions cutanées (par exemple démangeaisons, rougeur, rash, urticaire),
· diverses réactions au site d'injection (douleur, rougeur, ou inflammation),
· réaction allergique,
· nombre anormalement élevé de globules rouges, augmentation du taux d’hémoglobine, augmentation de l’hématocrite,
· changements des résultats des tests hépatiques et des tests prostatiques (PSA),
· tumeurs du foie bénignes ou malignes,
· modification du désir sexuel (libido), hypertrophie des seins,
· augmentation du taux de calcium dans le sang (hypercalcémie),
· érections persistantes ou douloureuses,
· interruption ou réduction réversible de la production de spermatozoïdes,
· jaunissement de la peau ou des yeux,
· rétention d’eau et œdème.

Le manque (proche de zéro ou zéro) de testostérone, sur une longue durée peut éventuellement créer un état dépressif. Ce n'est pas vrai pour tout le monde, j'en suis la preuve.

Par contre, être en état dépressif suite à l'adjonction de testostérone exogène pour compenser le niveau plasmatique trop bas, il faudrait m'en expliquer la raison.
 
Dernière édition:
Top