Avez-vous besoin de 4 repas par jour pour une croissance maximale après tout?

SWAT06

NI DIEU NI MAITRE
Membre du staff
SUPERMODO
Vous verrez dans la conclusion de cet article , pourquoi ces derniers temps je parlais que ce n'est pas la consommation des suppléments en eux même qui va aider a la croissance musculaire , mais le niveau d'acides aminés circulant dans le corps .
Ce genre d'article va vous fait comprendre que les vendeurs de suppléments ont tout intérêts a diriger les études d'une façon ou d'une autre , afin de faire penser aux pratiquants l'utilité de dépenser sans compter leur argent dans les produits qu'ils vendent sous peine de rester chétif , faible et non initié a la "pseudo science" du sport.
Nous parlons de personnes naturels dans leurs besoins nutritionnels , les valeurs pour des utilisateurs de roïds peuvent être augmenter , mais il faut savoir quand même que le fait d'augmenter la synthèse des protéines par ajout exogène , fait que vous utiliser plus fortement les protéines consommées , donc est il utile de doubler l'apport ??
Swat



Avez-vous besoin de 4 repas par jour pour une croissance maximale après tout?
Catégories: Articles
Combien de repas devez-vous manger par jour pour une croissance musculaire maximale? La sagesse traditionnelle était de manger toutes les 3 heures environ pour alimenter un anabolisme sans arrêt. Il y a environ une dizaine d'années, certains bodybuilders avaient encore des boissons protéinées près de leur lit pour claquer au milieu de la nuit au cas où ils se réveilleraient. Certains ont même réglé leur alarme. Avec la montée du jeûne intermittent (IF) et des macros si (IIFYM), la vieille sagesse du frère a été rebaptisée science et beaucoup de gens ont commencé à manger moins de repas par jour.

Maintenant, un nouvel article a été publié qui argue du fait que les frères ont peut-être eu raison de dire que la fréquence optimale des repas est proche, ou du moins proche de celle-ci. Le document s'intitule « Quelle quantité de protéines le corps peut-il utiliser dans un seul repas pour développer ses muscles? Implications pour la distribution quotidienne de protéines . »Il a été rédigé par mes amis et collègues, Brad Schoenfeld et Alan Aragon. Pour ceux qui ne les connaissent pas, je considère Alan et Brad comme l’un des meilleurs experts en conditionnement physique au monde et je vous recommande vivement de les suivre. Voir le site Web d'Alan ici et le site Web de Brad ici. Pour ceux qui les connaissent, il peut être surprenant d'entendre la conclusion de leur article, car la foule de l'IIFYM les a longtemps annoncés, et Alan Aragon en particulier, car les parangons du «choix du moment des éléments nutritifs n'a pas d'importance». Cela n’était pas mérité, car Alan et Brad n’avaient jamais eu d’opinions aussi générales et grossières sur le choix du moment des éléments nutritifs, et ce nouvel article confirme qu’ils croient certainement que le choix du moment peut avoir une importance. " Nous concluons que pour maximiser l'anabolisme, il faut consommer des protéines avec un objectif de consommation de 0,4 g / kg / repas pour au moins quatre repas […]"
4 repas par jour avec 16 heures de réveil signifient que vous devez consommer un repas toutes les 4 heures. Ce n'est pas tout à fait la règle des 3 heures de l'époque des frères, mais ce n'est pas très loin.
En d’autres termes, mauvaise nouvelle pour tous les partisans des FI et de l’IIFYM et pour tous ceux qui ne mangent que le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner sans un quatrième repas. Par conséquent, ma boîte de réception est inondée de jeûnes inquiets. Voici mes réflexions sur le sujet.

Pourquoi aurions-nous besoin de manger au moins 4 repas par jour?
La raison de la fréquence minimale de 4 repas par repas repose essentiellement sur la capacité limitée du corps à augmenter la synthèse des protéines musculaires après un seul repas, phénomène connu sous le nom d'effet muscle-complet. Ce plafond anabolique semble assez bas: dans de nombreuses études, il suffit de 20 grammes de protéines pour que l'organisme dise «C'est assez de protéines, mec!» Et utilise tous les acides aminés supplémentaires pour la production d'énergie plutôt que pour la synthèse de protéines.
Avec un plafond anabolique d'environ 0,4 g de protéines par kg de poids corporel (0,18 g / lb) et sachant que vous avez besoin de 1,6 g / kg de protéines par jour pour une croissance musculaire maximale , les auteurs concluent qu'il est nécessaire de diviser votre apport en protéines en au moins 1,6. / 0,4 = 4 repas par jour pour obtenir une synthèse et une croissance maximales des protéines musculaires.

Il y a deux trous potentiels dans cette théorie, que les auteurs reconnaissent facilement.

Contre-argument 1: la musculation retarde l'effet de musculature complète
Tout d’abord, heureusement, nous pouvons augmenter ce plafond d’environ 20 grammes ou 0,3 g / kg de poids corporel et retarder l’effet de renforcement musculaire avec un entraînement en force. Après une séance d'entraînement, le corps est incité à augmenter la synthèse des protéines musculaires pour créer de nouveaux tissus musculaires. En conséquence, l'effet dose-réponse de la protéine atteint désormais environ 40 grammes. La recherche montre que le plafond anabolique semble être plus élevé après un entraînement complet que après un entraînement où un seul groupe de muscles est entraîné. Il est donc raisonnable de penser que plus votre entraînement stimule la croissance musculaire, plus le corps utilisera de protéines pour la synthèse des protéines musculaires par la suite pour réellement construire ce nouveau tissu musculaire. Personnellement, je recommande également des apports en protéines bien supérieurs à 20 grammes au premier repas après une séance d’entraînement.

Contre-argument 2: le lactosérum n'est pas représentatif des repas complets et mélangés
Deuxièmement, une limite cruciale de la plupart des recherches actuelles est qu’elle repose en grande partie sur des suppléments de protéines, en particulier des protéines de lactosérum. Puisque la protéine de lactosérum a un très bon profil d’acides aminés, est très rapidement absorbée et n’est pas le meilleur moyen de réduire la dégradation des protéines, mais seulement de stimuler la synthèse protéique, le corps peut être en mesure d’utiliser plus de protéines par repas pour la croissance musculaire dans des contextes pratiques. Consommez un repas complet avec des fibres alimentaires, des glucides, des lipides et une source de protéines non transformée. En effet, les auteurs notent qu'un article a révélé que 70 grammes de protéines de bœuf stimulent plus le solde net en protéines que 40 grammes, principalement en raison d'une plus grande suppression de la dégradation des protéines (également trouvée dans cette étude).). La dégradation des protéines ne peut être que peu réprimée par rapport à la variation majeure que vous pouvez obtenir en synthèse de protéines, car le corps a tendance à ne décomposer que les protéines qu’il faut remplacer, mais si nous parlons d’optimisation de la croissance musculaire, compte. On constate également des rendements décroissants pour l’apport total en protéines par jour, il est donc logique qu’ils existent également par repas.

Contre-argument 3: le jeûne potentialise l'anabolisme
J'ajouterais un troisième contre-argument à la théorie selon laquelle vous avez besoin de 4 repas par jour: Le jeûne préalable potentialise la réponse anabolique cellulaire à un repas . Cette augmentation de la signalisation anabolique par les cellules musculaires devrait entraîner une augmentation de la synthèse des protéines musculaires (MPS), ce qui signifie que le plafond anabolique est plus élevé après un jeûne qu'après un repas peu de temps auparavant.

Si nous prenons les trois moyens ci-dessus, nous pourrons peut-être augmenter la quantité de protéines que le corps peut utiliser pour la croissance musculaire en un seul repas, nous pourrons peut-être stimuler la croissance musculaire maximale avec 3 ou même seulement 2 repas par jour, à condition les 2 conditions suivantes sont remplies:
  1. Vous consommez des repas composés en grande partie d'aliments entiers, pas seulement de protéines de lactosérum en poudre.
  2. Vous synchronisez approximativement votre apport en protéines avec la capacité de votre organisme à augmenter la MPS, c'est-à-dire que vous consommez plus de protéines après l'entraînement, avant et après les longs jeûnes.
Il est très plausible que votre corps puisse utiliser, par exemple, 0,6 g / kg de protéines après l'entraînement et 0,5 g / kg de protéines dans 2 autres repas, ce qui correspond à 1,6 g / kg de consommation de protéines avec seulement 3 repas par jour.

Voyons ce que la recherche dit sur le nombre de repas que vous devez manger pour devenir épais, tendres et juteux.

Recherche sur la fréquence optimale des repas
Brad et Alan notent soigneusement que les résultats de la recherche à long terme n'appuient pas systématiquement leur théorie. Ils citent 2 études montrant qu'il peut être bénéfique pour les sédentaires de consommer la majorité de leurs protéines au cours d'un seul repas de la journée, dans le but de conserver leurs muscles lors d'une coupure. En effet, de nombreuses études ne montrent aucun effet néfaste de la fréquence des repas aussi bas qu’un seul repas. Voir le tableau ci-dessous pour un extrait de la revue de la littérature de notre module de cours en ligne sur la fréquence des repas.

Études de fréquence de repas


Comme le confirment Alan & Brad, la littérature sur le jeûne intermittent ne montre pas non plus les effets néfastes des fréquences de repas inférieures. Cela inclut 2 études dans lesquelles les participants ont effectué un entraînement en force. Bien que les études n'aient pas été rigoureusement contrôlées, au moins, elles n'appuient pas la théorie selon laquelle le jeûne intermittent vous prive de manière significative de gains.

Troisièmement, j’ajouterais que si des fréquences de repas plus élevées augmentent la synthèse des protéines musculaires, elles devraient également augmenter la dépense énergétique, car la synthèse des protéines est un processus qui consomme beaucoup d’énergie. Cependant, de nombreuses recherches montrent que la fréquence de vos repas n’affecte pas votre dépense énergétique , toutes choses étant égales par ailleurs.

Contrairement aux 3 axes de recherche ci-dessus qui ne soutiennent pas l’idée que vous avez besoin de manger au moins 4 repas par jour pour une croissance ou une rétention musculaire maximale, il n’ya qu’une seule citation pour appuyer l’idée. Arciero et al.(2013)ont constaté que la consommation de 6 repas par jour au lieu de 3 entraînait une augmentation plus importante de la masse corporelle maigre au maintien de l’énergie et une perte de masse maigre moins importante en déficit énergétique. Cette étude a également révélé un effet thermique plus élevé des aliments avec 6 repas par jour contre 3, contrairement à de nombreuses autres études. Maintenant, cette étude périphérique a été sponsorisée par Abbott Laboratories et les participants vivaient essentiellement avec les produits du sponsor de l'étude. En supposant que les résultats obtenus soient légitimes au départ, la nature hautement transformée des aliments a peut-être nécessité une fréquence de repas plus élevée dans ce cas. Les 3 repas supplémentaires du groupe des 6 repas étaient des suppléments de protéines et les 3 autres repas consistaient notamment en «compote de pommes sans sucre ajouté et autres céréales et barres de céréales approuvées par l'American Heart Association».
Le groupe des 6 repas a également consommé une portion supplémentaire de lit de protéines, c'est donc peut-être la distribution différente de l'apport en protéines plutôt que la fréquence des repas en soi qui ont fait la différence dans cette étude.

En raison des résultats incohérents dans la littérature, les auteurs concluent qu’il est raisonnable de s’en tenir à la théorie car il n’existe aucune recherche portant spécifiquement sur la croissance musculaire chez les personnes en formation en force dans un bilan d’énergie positif. Toutes les recherches montrant que la fréquence de vos repas n’a pas d’importance en soi concernent les personnes sédentaires ou les personnes en déficit d’énergie.

Ceci n’est vrai que si nous ne considérons que les articles publiés. Bien que cela n'ait pas été publié dans une revue scientifique, nous avons le projet norvégien sur la fréquence des repas, une étude comparant 2 groupes de stagiaires en force de charge prenant 3 ou 6 repas par jour avec les mêmes macros. Non, pas le projet norvégien sur les fréquences et oui, apparemment, les Norvégiens ont l'habitude de mener des études extrêmement pertinentes sur les stagiaires en force et de ne pas publier leurs résultats, mais dans ce cas, il existe une demi-bonne raison à cela. Cette étude était la thèse de maîtrise d'Øvind Hansen. Les mémoires de maîtrise ne sont souvent pas publiés, car ils ont l’idée géniale qu’ils ne sont «pas assez bons pour une vraie science» et que de nombreux étudiants n’ont tout simplement pas la réputation ou la confiance de soumettre leurs travaux à un journal scientifique -la revue.
Quoi qu’il en soit, bien que l’étude n’ait pas été publiée, elle a été examinée par les professeurs de l’université d’Oslo et nous pouvons examiner les 105 pages de son texte intégral ici . Son design est proche de l'idéal. 16 hommes et 11 femmes expérimentés en musculation ont suivi un programme de musculation identique et ont suivi un régime alimentaire «sain» dans la vie réelle sans différence significative des apports en macronutriments pendant 12 semaines, la seule différence entre les groupes étant qu'ils ont consommé 3 ou 6 repas par jour.
Résultats: Le groupe des 3 repas a pris significativement plus de poids, de masse corporelle maigre et de force que le groupe de 6 repas, tandis que le gain de graisse était similaire entre les groupes. Voir les graphiques ci-dessous. (Remarque: techniquement, la différence de MBP n'était pas statistiquement significative à p = 0,08, mais elle l'est devenue après ajustement des co-variables.)

Projet norvégien sur la fréquence des repas LBM


Force du projet de fréquence de repas norvégien


La supériorité du groupe des 3 repas a déconcerté les auteurs. Il est difficile de comprendre comment le fait de manger moins de repas par jour pourrait être bénéfique pour la croissance musculaire. Il est possible que l'apport énergétique du groupe des trois repas soit plus élevé: il l'a effectivement fait en termes absolus, même s'il n'a pas atteint une signification statistique ni un gain de graisse plus important. Même s’il y avait un léger déséquilibre dans l’apport énergétique, cela pourrait signifier que manger trois repas par jour n’est pas mieux pour la croissance musculaire, mais cette étude est toujours une preuve solide contre l’idée que vous devez manger au moins quatre repas par jour. croissance maximale.

Conclusion
Si vous mangez trois repas par jour et faites très attention à la répartition de votre apport quotidien en protéines et à la qualité de votre nourriture, vous pouvez probablement stimuler une croissance musculaire maximale. Ce qui compte le plus, c’est que votre corps présente des taux élevés d’acides aminés dans le sang lorsqu’il en a besoin pour la croissance musculaire, et non du nombre de repas que vous consommez.
Si vous ne faites pas attention à votre distribution de protéines ou à la qualité de vos aliments, il est alors plus sûr de consommer plus de 4 repas par jour. Les avantages de passer de 3 ou même 2 repas à 4 repas par jour seront probablement minimes comparés aux effets de l’apport total en macronutriments. Cependant, pour des raisons d’observance, consommer moins, des repas plus gros en valent la peine pour certaines personnes.

source Bayesian Bodybuilding
 

Castellanos

MEMBRE
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Très intéressant comme étude,

De mon coté je trouve que 4 repas (en gros 3 repas + 1 collation)
sont le plus facile à organiser, j'ai connu des mecs qui m'avaient proposé des plans alimentaires sur 8 ou 9 repas, je trouve ça complétement nul, tu passe ton temps à bouffer, tu fatigue ton système digestif c'est de la connerie.

De plus quand t'as une vie ça représente une grande contrainte, alors que 4 repas (comme dit plus haut les 3 matin midi soir + 1 collation) sont tout à fait organisables pour pratiquement n'importe qui.

Le coup du "ouais faut manger toute la journée pour maintenir l'anabolisme blablabla" pure broscience pour moi.
 

olivierf57

On Highway to H(gH)ell ....
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Très intéressant comme étude,

De mon coté je trouve que 4 repas (en gros 3 repas + 1 collation)
sont le plus facile à organiser, j'ai connu des mecs qui m'avaient proposé des plans alimentaires sur 8 ou 9 repas, je trouve ça complétement nul, tu passe ton temps à bouffer, tu fatigue ton système digestif c'est de la connerie.

De plus quand t'as une vie ça représente une grande contrainte, alors que 4 repas (comme dit plus haut les 3 matin midi soir + 1 collation) sont tout à fait organisables pour pratiquement n'importe qui.

Le coup du "ouais faut manger toute la journée pour maintenir l'anabolisme blablabla" pure broscience pour moi.
Sauf quand tu es quelqu'un, comme moi, qui a toujours faim.

Augmenter le nombre de repas permet de calmer l'appétit
 

Castellanos

MEMBRE
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Sauf quand tu es quelqu'un, comme moi, qui a toujours faim.

Augmenter le nombre de repas permet de calmer l'appétit
Pour cet aspect là ok ça permet d'avoir l'impression de tout le temps manger et comme ça tu sors pas des clous, mais pour des prétèxtes d'anabolisme etc là je dis que c'est de la branlette.
 

babman

usineagras
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Article intéressant.

Je tourne sur 5 repas . Je pourrais faire 4 sans la collation avant de dormir mais avant de dormir j’aime bien manger sinon j’ai faim la nuit .

Je ne fait plus de collation le matin et j’ai vu aucun changement .
 

SWAT06

NI DIEU NI MAITRE
Membre du staff
SUPERMODO
Je suis passé a 3 repas + le pwo , depuis plusieurs mois , et les avantages sont quand même mieux , physiquement et mentalement .

De même , mon apport protéique divisé qui est passé de 2.2/3g par kgs de pdc a 1.6/1.8g , le résultat de ces 2 changements dans ma nutrition , est que finalement j'économise de l'argent , je gagne du temps (prépa des repas/collations) , je stresse moins (respect des repas heures/nombres) , mes entraînements n'ont pas souffert , ma composition corporelle a changée sans y penser .

Bref , je suis un lambda amélioré , bon c'est vrai , qu'a 54 ans , je ne rêve plus de performances , de challenges hardcore , de croissance spectaculaire etc...........

Mais je pense que se prendre la tête avec des un tas de chose comme le timing synchronisé , les repas millimétrés , les suppléments indispensables , et tout le toutim ..

c'est être dirigé/conditionné pour des conneries dont on peut se passer pour "la plupart".

Maintenant je mesure ce que j'écris , parce que beaucoup de ceux qui vont lire pensent d'abord a vouloir curer , s'envoyer tout ce qu'ils peuvent , pour exploser , donc par conséquent , ceux là , ils doivent se référer a un plan traditionnel , car ils n'ont ni les bases en nutrition ni en entraînements , pour cela , il vaut mieux qu'ils suivent au moins ce qui se colporte dans les vestiaires ou forums classiques , ils auront au moins de quoi sur quoi s'appuyer , et par la force des choses peut être rectifier dans le futur.
 
Dernière édition:

olivierf57

On Highway to H(gH)ell ....
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Je suis passé a 3 repas + le pwo , depuis plusieurs mois , et les avantages sont quand même mieux , physiquement et mentalement .

De même , mon apport protéique divisé qui est passé de 2.2/3g par kgs de pdc a 1.6/1.8g , le résultat de ces 2 changements dans ma nutrition , est que finalement j'économise de l'argent , je gagne du temps (prépa des repas/collations) , je stresse moins (respect des repas heures/nombres) , mes entraînements n'ont pas souffert , ma composition corporelle a changée sans y penser .

Bref , je suis un lambda amélioré , bon c'est vrai , qu'a 54 ans , je ne rêve plus de performances , de challenges hardcore , de croissance spectaculaire etc...........

Mais je pense que se prendre la tête avec des un tas de chose comme le timing synchronisé , les repas millimétrés , les suppléments indispensables , et tout le toutim ..

c'est être dirigé/conditionné pour des conneries dont on peut se passer pour "la plupart".

Maintenant je mesure ce que j'écris , parce que beaucoup de ceux qui vont lire pensent d'abord a vouloir curer , s'envoyer tout ce qu'ils peuvent , pour exploser , donc par conséquent , ceux là , ils doivent se référer a un plan traditionnel , car ils n'ont ni les bases en nutrition ni en entraînements , pour cela , il vaut mieux qu'ils suivent au moins ce qui se colporte dans les vestiaires ou forums classiques , ils auront au moins de quoi sur quoi s'appuyer , et par la force des choses peut être rectifier dans le futur.
Quand tu parles d'avantages physiques et mentaux, tu penses à quoi ?
 

barbarrian

bodybuilder
Membre du staff
SUPERMODO
ma réflexion personnelle est que chaque cas est différents
certains auront besoin de 5/6 repas par jours pour assimiler
d'autre comme moi 4 voir 5 d'autres 3

j'irai même plus loin et cela marche pour diète training et cure ont peut refaire la même chose 6 mois ou 1 an plus tard sans avoir les mêmes résultats,pourquoi tout simplement que nos hormones naturellement présentes dans notre corps bougent suivant le stress, le sommeil, la période etc...donc les résultats ne seront pas pareil car les valeurs de départ ne seront plus les même.

je vais peut être faire crier au loup mais les études sa va un moment,je veux dire par la constamment ont nous pond des nouvelles études sur les diètes et trainings qui sont constamment contredite par une suivante
moi je dit pour l'avoir observer sur moi et mes coachings rien ne vaut les connaissances qu'ont acquiers avec le temps et au moment présent
chacun réagissant différemment
et ça cela ne peut ce faire quand observant et notant les réactions de sont corps sur une diète donné ou un training voir cure

certes les études sont intéressante pour avoir des bases mais il ne faut pas toujours les prendre pour argent comptant

je ne prétend pas avoir la science infuse mais pour moi les nouvelles diètes et nouveau training c'est un peu du bourre crane chacun voulant légitimer sa façon de faire afin de gagner de nouveau adeptes et pour la plupart gagner un peu plus d'argent
 

SWAT06

NI DIEU NI MAITRE
Membre du staff
SUPERMODO
C'est ces études là qui remettent en cause les études sur lesquelles est basé la bro-science .
Après obtenir des résultats sur des personnes qui n'ont pas les bases ou peu , est différent que sur des pratiquants chevronnés sur un plateau de progression.
 

barbarrian

bodybuilder
Membre du staff
SUPERMODO
études qui a leurs tours deviendront également de la bro sciences d'ici quelques temps ont nous aura pondu autre chose et c'est tant mieux cela prouve qu'il y a des passionnés qui oeuvre dans ce sens
ce que je veux dire par la c'est tout nouveau tout beau comme dit sur le papier
quand ont regarde les anciens bodybuilder croyez vous vraiment qu'ils avait toutes c'est études a leurs disposition non et pourtant il exhibait des physiques magnifique
tout simplement qu'ils écoutais beaucoup les signaux que leurs envoyais leurs corps pour faire court

quand au résultat beaucoup plus facile sur un débutant je le conçoit
mais réalisable également sur un chevronné certes différent car il demande beaucoup plus d'écoutes et d'ajuster constamment différents paramètres mais cela représente un beau challenge

certes ont peut essayer de nouvelles méthode car même si elle ne procure que pas ou très peut de résultat ,c'est toujours un acquis

mais je me répète chaque cas est différent
tu colle une diète a 6/7 reps a un gars il va ce goinfrer pour les manger sans parler de l'assimilation
chez d'autre 8 ça passe sans problème et il reste propre

les trainings c'est pareils tu leurs fait un split avec des rappels + méthodes d'intensification ou un ppl x 2 ils t'en redemandent il ont une faculté de récupération xxl
chez d'autres rien qu'un training basique genre split 4 /semaines ils sont au bout de leurs vie

encore une fois je le dit je n'ai pas la science infuse et cela ne reste que mon avis , mais ma modeste expérience me fait dire qu'il ne faut pas gober le dernier article pondu ont peut en tirer des idées
c'est bon pour le savoir et sa enrichi notre panel

rien ne vaut les test sur soit même et les autres avec constamment ce souci de l'amélioration ce qui signifie ajuster au cas par cas

ce que je fait depuis des années pour moi entre autre et je crois qu'en toute modestie je représente une belle vitrine a 60 ans ;)
 

SWAT06

NI DIEU NI MAITRE
Membre du staff
SUPERMODO
C'est confus lol, faut être oldschool et rester avec les vieux concepts ou faut évoluer en testant .
Faut faire confiance aux anciens et ne pas faire au cas par cas , ou faut s'adapter ?
Ça se mélange un poil , c'est dommage de ne pas prendre l'info , mais de la rejeter cash, il faut être plus ouvert d'esprit et moins catégorique , il se pourrait qu'une info puisse servir un de tes clients qui te pose soucis , çà pourrait te faire gagner des semaines voir des mois dans la résolution de son problème , toi tu as le temps , faire des tonnes de modifs , tester etc...Mais lui son porte monnaie aura du mal a suivre .
La solution pourrait se trouver non pas dans tes acquis , mais dans ceux futurs , si tu prends le temps de les étudier.
Bref , çà part loin , on va s'arrêter de bouleverser l'ordre des choses du coups :manger ongles:
 

barbarrian

bodybuilder
Membre du staff
SUPERMODO
C'est confus lol, faut être oldschool et rester avec les vieux concepts ou faut évoluer en testant .
Faut faire confiance aux anciens et ne pas faire au cas par cas , ou faut s'adapter ?
Ça se mélange un poil , c'est dommage de ne pas prendre l'info , mais de la rejeter cash, il faut être plus ouvert d'esprit et moins catégorique , il se pourrait qu'une info puisse servir un de tes clients qui te pose soucis , çà pourrait te faire gagner des semaines voir des mois dans la résolution de son problème , toi tu as le temps , faire des tonnes de modifs , tester etc...Mais lui son porte monnaie aura du mal a suivre .
La solution pourrait se trouver non pas dans tes acquis , mais dans ceux futurs , si tu prends le temps de les étudier.
Bref , çà part loin , on va s'arrêter de bouleverser l'ordre des choses du coups :manger ongles:
je pense que je m'exprime mal ou que tu n'a pas du saisir le message que j'essayais de faire passer
pour moi certains vieux concepts reste et resteront toujours les bases mais pour évoluer il faut quand même ce tenir au courant et tirer du positif dans les nouvelles informations ceux que je fait
pour justement acquérir des nouvelles connaissances qui viennent ce greffer au mienne

en aucun cas je ne les rejette cash je dit simplement que toutes nouvelles info n'est pas a prendre complètement au pieds de la lettre donc ne pas tout gober .
j'appelle pas ça être catégorique ni fermé d'esprit car au contraire ce positif je m'en sert également pour mes client qui soit dit en passant ne sont pas pas ruiné avec ce que leurs prend
de plus je suis a leurs écoute plusieurs fois par semaines et crois moi c'est pas une mince affaire sur l'organisation afin justement de résoudre les problèmes rencontré au cas par cas chacun possédant un métabolisme et un profil psychologique unique toujours dans l'optique d'optimiser donc de gagner du temps et par la même occasion de l'argent

sinon bouleversé l'ordre des choses ne ma jamais posé problèmes je n'en serais pas la aujourd’hui

bien sur tout ceci ne reste que mon avis :cool:
 
Dernière édition:

Nass31

MEMBRE APPROUVÉ
Merci swat pour ce bel article très intéressant :)

J'ai effectivement l'impression moi aussi que quand je mange 3 repas et une collation ( goûter léger , fruits et fruits secs) je me porte bien mieux...

La digestion fatigue et consomme beaucoup d'énergie nerveuse.

Je me sens bien a la salle que lorsque j'ai mangé au moins 2h30 voir même 3 heures avant ma séance

Par contre j'ai pas tout suivi sur la quantité de prots par repas ... Si on s'entraîne souvent comme moi ( 2 voir 3 séances de muscu, une sortie vélo de route 80-100bornes minimum et un foot en salle ) chaque semaine

Est-ce pas trop où assez de manger en moyenne 55gr voir 60 gr de protéines par repas ?
 

SWAT06

NI DIEU NI MAITRE
Membre du staff
SUPERMODO
Un minimum de 40g , après l'entraînement (MPS) , ensuite tu répartis sur tes autres repas .
 

Nass31

MEMBRE APPROUVÉ
Tu veut dire que si tu t'entraines avant le déjeuner ou le dîner tu adaptes la quantité de protéines par rapport a la séance qu'il a précédé ?

Genre séance "petits" muscles 40 gr de sources de protéines ( animales et végétales cumulés ?)

Et séance polyarticulaire "gros muscles" 50-60 gr ?
 

SWAT06

NI DIEU NI MAITRE
Membre du staff
SUPERMODO
Pas de petits ou gros muscles , là :ennuyé:
Pourquoi compliquer , c'est censé simplifier au contraire.
 

cool.32

VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
De mon côté cela fait plusieurs années que j’ai limité le nombre de prises alimentaires ( repas) par jour car trop compliqué avec mon travail, déplacements, hôtel, horaires décalés .....etc
Du coup je le vie mieux et je réfléchis et stress moins a me dire :
purée tu vas loupé un repas ou lors de la préparation tu te tapes X Tupperware à préparer.
Au final physiquement je n’ai pas eu de perte de muscle n’y de performance.
Donc pour moi cette méthode alimentaire me convient. Je veux que notre sport reste un plaisir , une échappatoire au stress et soucis de la vie de tous les jours.
Pour moi 6 repas par jour ou plus ce n’est pas possible.
Mais je ne suis pas compétiteur.
 

IFK

VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Il n'existe pas LA formule qui fonctionne pour tout le monde mais par contre on connaît les bases de l'alimentation que l'on doit appliquer.
Il y a tellement de façon différente d'aborder la nutrition sur le court et le long terme tout comme l'entraînement.

Et rien empêche d'essayer sur sois même des idées que l'on se fait avec l'expérience et le savoir acquis, même si on ne trouve pas sur le net un plan alimentaire que l'on s'est construit tout seul comme un grand cela ne veut pas dire qu'il ne fonctionnera pas.

Toutes nouvelles perceptions est bonnes à prendre.
 
Top