articles la fonte musculaire

Lefwan

Live and let live
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
article 1:

Un régime acidifiant favorise la fonte musculaire liée à l’âge. A l’inverse une alimentation alcalinisante peut limiter la perte de muscles. Explications.

Les muscles constituent 45 % du poids corporel à 30 ans, mais seulement 27 % à 70 ans. Cette fonte musculaire s’accélère lorsque l’organisme est plongé dans une acidose chronique. Pour neutraliser cette acidose, le corps a tendance à puiser des sels de calcium dans les os, ce qui les rend plus fragiles.

Il peut aussi faire appel à la glutamine, un des 20 acides aminés qui composent les protéines. Cette glutamine servira de « tampon » contre l’acidose en se liant aux ions hydrogène pour former des ions ammonium qui seront ensuite éliminés dans les urines. Le principal réservoir d’acides aminés étant la masse musculaire, c’est là que le corps va aller chercher sa glutamine en priorité. L’utilisation de la glutamine entraîne une dégradation des protéines musculaires. C’est de cette manière que l’acidose chronique accélère la perte de masse musculaire.

Pour le vérifier, des chercheurs américains ont donné un sel alcalinisant, le bicarbonate de potassium, sous la forme de supplément, à 14 femmes ménopausées dont l’alimentation était trop acidifiante. Résultat : les suppléments de bicarbonate de potassium neutralisent l’acidose chronique, et la destruction des protéines musculaires est freinée.

Les auteurs en concluent que « en rétablissant l’équilibre acide base, l’absorption de bicarbonate de potassium peut être suffisante pour prévenir la fonte musculaire liée à l’âge voire même réparer les dégâts causés par l’acidose chronique. » (1)
Une nouvelle étude, sous l’égide des Instituts nationaux de la santé des Etats-Unis est en cours pour confirmer cet effet protecteur du potassium.

source: www.lanutritionfr
 

Lefwan

Live and let live
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : articles la fonte musculaire

article 2:

Les pertes musculaires lors de l’amaigrissement
Il ne faut pas confondre perte de poids et amaigrissement. Une personne peut perdre du poids sans pour autant maigrir. Elle peut en fait perdre du muscle sans perdre de la graisse. Comme le muscle est un tissu dense, la perte musculaire peut entraîner une diminution significative du poids.
Le fait de maigrir suppose nécessairement la perte du tissu adipeux. Mais habituellement une personne qui suit une cure d’amaigrissement ne perd pas que de la graisse. Elle perd aussi du muscle.
Pourquoi? Tout simplement parce qu’elle est moins active sur le plan musculaire. La personne qui réduit son apport calorique fonctionne un peu au ralenti. Elle s’engage avec moins d’intensité dans ses diverses activités physiques. Comme elle sollicite alors moins sa musculature, celle-ci a tendance à s’atrophier. On assiste donc à une perte de la masse musculaire.
Si la personne qui diminue son apport calorique demeurait aussi active sur le plan physique, elle ne perdrait pas de muscle. Elle ne perdrait en fait que de la graisse. Il est par conséquent possible de perdre du poids uniquement en perdant de la graisse. Il suffit de s’assurer de demeurer fort actif sur le plan physique.
À ce sujet, une personne pourrait même prendre du poids tout en maigrissant. Elle pourrait diminuer sa masse grasse tout en augmentant sa masse maigre. En d’autres mots, elle pourrait maigrir (perdre de la graisse) en même temps qu’elle prendrait du muscle. Son poids total pourrait même augmenter alors qu’en réalité elle maigrirait.
Certaines personnes pensent qu’il suffit de consommer suffisamment de protéines lors d’une cure d’amaigrissement pour échapper à la perte musculaire. Cette notion est fausse. Pour éviter de perdre du muscle, il faut absolument solliciter suffisamment sa musculature. Sans cette mobilisation musculaire, l’apport protéinique superflu sera tout simplement transformé en matières grasses pour répondre aux besoins énergétiques de l’organisme.
Il faut bien comprendre ici que tous les constituants alimentaires peuvent éventuellement être transformés en graisse. C’est le cas évidemment des lipides, mais c’est le cas aussi des hydrates de carbone et des protéines. Pour que les acides aminés de ces dernières soient bien fixés dans le tissus musculaires, il faut nécessairement mobiliser les muscles. On ne peut pas prendre du muscle uniquement en augmentant l’apport protéinique. Si cela était possible, les plus gros mangeurs de protéines deviendraient tous des champions culturistes. En fait, sans un entraînement musculaire poussé, les plus gros consommateurs de protéines ont plutôt tendance à devenir obèses!

source: www.masantenaturelle.com
 

Soprane

Banni
Re : articles la fonte musculaire

Merci pour cet articles lefwan ,ça répond a pas mal de question :)
 

kalimero

KALIKENOBI Neurotyping 2A secondaire fort 2B
Membre du staff
SUPERMODO
Re : articles la fonte musculaire

merci pour ta recherche.
 

ronualld

Vétéran
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : articles la fonte musculaire

articles, trés interessants!!!
 
roidsmania
ashop
muscleanabolics
coq musclé
deuspower
buildblaster
Meditrope
from inside to you
pharmacommunity
Ultima pharma
europharmma
Granabolic
Top