Alcool et stéroïde...

elbody1

Banni
VÉTÉRAN
Bonsoir a tous!
Je sais que ma question va surprendre mais vs allez comprendre...
Je suis actuellement sous Primo susta...
Je ne bois pas habituellement mais la un week end particulier m attend...
Enterrement de vie de garcon de mon meilleur ami et je suis le témoin de son mariage, je pense donc que je ne vai pas trop avoir le choix que de les suivre dans leur connerie...

Y a t il un réel danger de mélanger les roro et l alcool?
Puis je prendre une protection pour le foie comme pour les oraux?
Si oui lequel et comment?

Merci
 

Yugo

MEMBRE APPROUVÉ
Re : Alcool et stéroïde...

Il est tout simplement dangereux de mélanger plusieurs drogues car une drogue multiplie les effets de l’autre ...
 

elpara6931

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Alcool et stéroïde...

La consommation d'alcool durant une cure est sans doute plus que potentiellement dommageables que le reste de l'année ( c'est mon avis )
L'alcool a aussi un effet néfaste sur le foie. Ce n'est pas une bonne idée d'ajouter un tel placement de stress excessif sur les organes ,sans oublié que L'alcool augmente le niveau d'œstrogène et diminue le niveau de testostérone à éviter surtout en (PCT)
voila chez ami c'est mon avis reste à confirmer par Nos amis Les experts
 

zaneboy

guerrier de la lumière
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Alcool et stéroïde...

ponctuellement, c' est pas la mort. enfin je suis mal placé pour te conseiller, je ne bois que du vin rouge et en petite quantité.
 

Heldan

En réparation...
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Alcool et stéroïde...

ouais mais lui il va se "mettre la race" :parici:
 

kalimero

KALIKENOBI Neurotyping 2A secondaire fort 2B
Membre du staff
SUPERMODO
Re : Alcool et stéroïde...

alors une chose , deja tu as toujours le choix de ne pas boire surtout si tu penses que c'est une connerie.

en cure tu amplifies.

Sur une journée tu n'auras que peu d'effets mais je suis d'avis que prendre des anabos est deja "dangereux" alors si on decide de franchir ce pas et donc de s'injecter dans le corps des substances autres et surtout pour aucune raison médicale , il faut le faire bien avec rigeur , donc drastique.

Tu veux les suivre dans une connerie pendant cette soirée , reprends une part de gateau.

Je ne critique pas, mais l'alcool est a mon sens une substance dansgereuse (pere ancien alcoolique).
 

LORD

YOUR WORKOUT IS MY WARM UP
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Alcool et stéroïde...

Il est tout simplement dangereux de mélanger plusieurs drogues car une drogue multiplie les effets de l’autre ...
les aas ne sont pas de la drogue, contrairement à l'alcool.Oui, c'est dangereux, et on a toujours le choix l'ami. A toi de voir.
 

elbody1

Banni
VÉTÉRAN
Re : Alcool et stéroïde...

les aas ne sont pas de la drogue, contrairement à l'alcool.Oui, c'est dangereux, et on a toujours le choix l'ami. A toi de voir.
Je suis d' accord je ne me considère vraiment pas pour un drogue LOL!
Et je sais que j ai le choix!!! Personne ne m oblige!! C étais mon choix que de me boir quelques verre avec mon meilleur ami pour l un de ses jours les plus marquant de sa vie ;-)
je m abstient assez de tout le reste de l année depuis des années...
Maintenant je voulais savoir si je n allais pas faire un coma et si il était préférable de me protéger..
Après je pense que ça sera quand moin nocif que du Diana! LOL

Merci en tout cas de prendre en considération ma question
 

Yugo

MEMBRE APPROUVÉ
Re : Alcool et stéroïde...

Une drogue est un composé chimique, biochimique ou naturel , L'usage de celles-ci peut avoir pour conséquences des perturbations ou des alterations sur le physique ou le mentale .
Les AAS ne jouent il pas sur votre mentale et plus particulierement sur votre physique ?
Libre a vous apres d interpreter les choses comme bon vous semble :cool1:
 

Yugo

MEMBRE APPROUVÉ
Re : Alcool et stéroïde...

Apres on peut toujours dire que la testo est une mollecule qui se trouve deja naturellement dans notre corps . Mais d autres comme le Tren ou le Win ne ne le sont pas et sont chimique donc elles peuvent etre considees comme une "drogue" .
Juste mon humble avis .
 

LORD

YOUR WORKOUT IS MY WARM UP
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Alcool et stéroïde...

Apres on peut toujours dire que la testo est une mollecule qui se trouve deja naturellement dans notre corps . Mais d autres comme le Tren ou le Win ne ne le sont pas et sont chimique donc elles peuvent etre considees comme une "drogue" .
Juste mon humble avis .
les hormones ne sont pas des drogues. le chocolat aussi crée une dépendance psychique. c'est pas une drogue.
 

Danny

デスノート
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Alcool et stéroïde...

Je suis d' accord je ne me considère vraiment pas pour un drogue LOL!
Et je sais que j ai le choix!!! Personne ne m oblige!! C étais mon choix que de me boir quelques verre avec mon meilleur ami pour l un de ses jours les plus marquant de sa vie ;-)
je m abstient assez de tout le reste de l année depuis des années...
Maintenant je voulais savoir si je n allais pas faire un coma et si il était préférable de me protéger..
Après je pense que ça sera quand moin nocif que du Diana! LOL

Merci en tout cas de prendre en considération ma question
En mettant de côté le débat, l'alcool est une drogue, les AAS sont une drogue, le chocolat est une drogue, reviens donc sur le fond de ta question qui est celui-ci:

"Je prends des AAS et je ne bois jamais d'alcool ou presque pas depuis très longtemps, et j'ai bien l'intention de me torcher comme une serpillière pour enterrer la vie de garçon de mon meilleur ami, dont je vais être aussi le témoin de mariage, donc je vais passer trois jours à me lâcher grave et à faire péter les cahuètes.

Est-ce dangereux ? Est-ce que le coma est au bout de cette fête ? "

Mais oui elbody, si tu te flingues grave avec ce qui va être un cercueil géant consenti, il est évident que le coma ETHYLIQUE te guette, avec ou sans AAS. L'alcool est un potentialisateur certes, mais il se suffit à LUI SEUL pour t'entraîner loin sur le chemin du vomi sur les chaussures, et de la perte de conscience.

Donc, la réponse est claire... Avec ou sans AAS, si tu bois comme un trou, et sans modération, eh bien... tu assumes... d'autant que tu ne bois presque jamais d'alcool...
 
Dernière édition par un modérateur:

manlook

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Alcool et stéroïde...

En mettant de côté le débat, l'alcool est une drogue, les AAS sont une drogue, le chocolat est une drogue, reviens donc sur le fond de ta question qui est celui-ci:

"Je prends des AAS et je ne bois jamais d'alcool ou presque pas depuis très longtemps, et j'ai bien l'intention de me torcher comme une serpillière pour enterrer la vie de garçon de mon meilleur ami, dont je vais être aussi le témoin de mariage, donc je vais passer trois jours à me lâcher grave et à faire péter les cahuètes.

Est-ce dangereux ? Est-ce que le coma est au bout de cette fête ? "

Mais oui elbody, si tu te flingues grave avec ce qui va être un cercueil géant consenti, il est évident que le coma ETHYLIQUE te guette, avec ou sans AAS. L'alcool est un potentialisateur certes, mais il se suffit à LUI SEUL pour t'entraîner loin sur le chemin du vomi sur les chaussures, et de la perte de conscience.

Donc, la réponse est claire... Avec ou sans AAS, si tu bois comme un trou, et sans modération, eh bien... tu assumes... d'autant que tu ne bois presque jamais d'alcool...

je suis d'accord mais tu en rajoutes quand même assez

je parle uniquement sans AAS biensur, même pour quelqu'un qui se met une cuite (enfin juste de quoi être un peu saoul même en allant jusqu'à vomir) le coma ethilique est sauf dans des cas de mélanges et d'une très très grosse consommation d'alcool assez rare.. on en entend de plus en plus a la TV c'est vrai mais uniquement car les jeunes boivent de plus en plus..

étant un ancien gros clubbeur et gros buveur d'alcool en soirée avec mes potes même si on s'est souvent mis très mal jamais aucun coma ethilique
apres si on y associe des drogues etc etc ca peut changer mais bon il peut très bien boire même histoire de se mettre saoul sans craindre un coma (avec AAs je n'en sais rien du tout je parle sans AAs)
 

elbody1

Banni
VÉTÉRAN
Re : Alcool et stéroïde...

En mettant de côté le débat, l'alcool est une drogue, les AAS sont une drogue, le chocolat est une drogue, reviens donc sur le fond de ta question qui est celui-ci:

"Je prends des AAS et je ne bois jamais d'alcool ou presque pas depuis très longtemps, et j'ai bien l'intention de me torcher comme une serpillière pour enterrer la vie de garçon de mon meilleur ami, dont je vais être aussi le témoin de mariage, donc je vais passer trois jours à me lâcher grave et à faire péter les cahuètes.

Est-ce dangereux ? Est-ce que le coma est au bout de cette fête ? "

Mais oui elbody, si tu te flingues grave avec ce qui va être un cercueil géant consenti, il est évident que le coma ETHYLIQUE te guette, avec ou sans AAS. L'alcool est un potentialisateur certes, mais il se suffit à LUI SEUL pour t'entraîner loin sur le chemin du vomi sur les chaussures, et de la perte de conscience.

Donc, la réponse est claire... Avec ou sans AAS, si tu bois comme un trou, et sans modération, eh bien... tu assumes... d'autant que tu ne bois presque jamais d'alcool...
Xpdr!!! Excelente la réponse!!!
C pas tout a fait ça mais bon!

Je ne veu ni me déchirer et encore moin pendant 3 jours LOL!
Ma question étais celle ci mais je parlais d'1 soir et consomation raisonable pas dexces!
Mais je mabstiendrai, une prochaine fois, pour la mienne LOL
merci
 

Danny

デスノート
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Alcool et stéroïde...

Effectivement j'en rajoute, Namlouk !!!

Si elbody1 décide de faire la fête, et je ne lui jette pas la pierre, loin de là, pour quelqu'un qui n'a pas l'habitude de boire et ce depuis des années, que risque-t-il ???

En club, sur Paris, on a une augmentation des comas ethyliques, notamment chez les filles, alcool+ pilules c'est pas génial. Cet été, des ravages avec le mélange redbull/Vodka/cialis.

Il ne nous dit pas qu'il va boire une coupe le petit doigt levé avec deux cacahuètes. Non, il va faire la fête. Je ne dirai rien pas rapport aux cures d'AAS je ne suis pas expérimenté et ce n'est pas quelques piqûres d'Androtardyl dans le cul qui m'autoriseront à donner un avis. Des Mem's plus chevronnés donneront un avis plus judicieux.

Ma foi, il y a un test très simple, valable pour moi comme pour les gros clubbeurs, si tu bois plus que de raison et que tu supportes l'alcool, tant mieux, cela signifie que ton foie est "alcoolique". Si tu n'as pas l'habitude de l'alcool et que ton foie dit "Help" au premier verre, mieux vaut s'arrêter au premier verre...

Le pire que j'ai vu, c'est un pauvre gars qui fêtait un enterrement de vie de garçon, déguisé en Village People. Il était tellement ivre, qu'il a perdu connaissance. Ses potes se marraient comme des tordus, et l'ont foutus à poil, le tout un samedi après-midi, dans une rue très passante de Paris, et très chic aussi. Moi je sais qu'il a fait un coma, parce que ses sphincters se sont relâchés dès qu'il est tombé. Il s'est écroulé dans son pipi, son caca, son vomi et tout le monde rigolait et lui touchait la bite. Et ses copains rigolaient encore quand l'ambulance est arrivée.

Ce que je veux dire, c'est qu'on ne peut pas décider quand et comment un coma ethylique arrive.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Coma
 

Yugo

MEMBRE APPROUVÉ
Re : Alcool et stéroïde...

En club, sur Paris, on a une augmentation des comas ethyliques, notamment chez les filles, alcool+ pilules c'est pas génial. Cet été, des ravages avec le mélange redbull/Vodka/cialis.
Sans oublier tout les jeunes qui depuis quelques temps se petent la tete au GBL . GBL + Alcool = coma
 

LORD

YOUR WORKOUT IS MY WARM UP
VIP
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Re : Alcool et stéroïde...

c'est comme dans tout, c'est l'excès qui est dangereux.L'un des plus gros dangers de l'association aas+alcool sont les dommages hépatiques, et entre autres, suivant les dosages et les personnes. Fais la fête, mais reste clean. Tu a choisi un mode de vie, bien plus qu'un sport, tu a choisi de faire subir à ton corps la loi des aas, soit en digne, et respecte le fait que ton corps est ton enveloppe existentielle, et que lui infliger des doses hormonales au minimum 10 fois plus importantes que la normale, est déjà un gros travail pour lui. Notre passion n'est PAS compatible avec ce style de vie, et si tu perd un ami à cause de ça, ce n'est pas vraiment un ami. Ce qui fait un homme, c'est ses convictions et son engagement à les tenir. Tu a choisis. Alors oui, tu peux faire la fête et boire comme un trou, tu n'en mourra pas, à moins d'être très con, mais ton corps s'en souviendra.
 

bill741

MEMBRE APPROUVÉ
Re : Alcool et stéroïde...

Personnellement il m est souvent arriver de prendre de l'alcool de façon modéré avec des stéroïde et il ne met rien arriver , ta une soirée spéciale et sa fais longtemps que ta pas pris un vers et bien va si mais soie raisonnable , avant que tu tombe dans le coma c est parce que tu va avoir ENORMEMENT trop pris d'alcool... Le lendemain tu va être déshydrater et c tout boit beaucoup d'eau entre tes vers et c tout .
 
Top