Abréviations

MuscleMachine

a.k.a. MM
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Je crois que ce nest pas toujours facile pour ceux et celles qui ne sont pas habitué(e)s aux expressions que nous utilisons de suivre les discussions alors jai décidé de faire une petite liste pour tout le monde (certaines viennent de langlais)

AAS = Anabolic Androgenic Steroids
ADEX = Arimidex
AI = Aromatase Inhibitor
BB = BodyBuilder ou BodyBuilding
CEE = Creatine Ethyl-Esther
CLEN = Clenbuterol
CYP = Testosterone Cypionate
DBOL = Dianabol (Methandrostenolone)
DECA = Nandrolone Decanoate
DHT = Dihydrotestosterone
DNP = Dinitrophenol
ECA = Ephedrine/Caffeine/Aspirine
EFA = Essential Fatty Acid (Acide gras essentiels)
ENAN = Testosterone Enanthate
EQ = Equipoise (Boldenone Undecylenate)
FINA = Finaplix (Trenbolone Acetate)
GH ou HGH = Growth Hormone (Human Growth Hormone)
GYNO = Gynécomastie (Bitch tits)
HCG = Human Chorionic Gonadotropin
HPTA = Hypothalamic Pituitary Testicular Axis
IGF = Insulin Growth Factor
IM = Intramusculaire
INJ = Injection
LETRO = Letrozole (femara)
LH = Leutenizing Hormone
MCG = Microgrammes
MG = Milligrammes
ML = Millilitres
NOLVA = Nolvaldex
OTC = Over The Counter (Sans prescription)
PCT = Post Cycle Therapy
PIN = Aiguilles
PRIMO = Primobolan, Primobolan Depot
PROP= Testosterone Propionate
SERM = Selective Estrogen Receptor modulator
SHBG = Sex Hormone Binding Globulin
SLIN = Insuline
SUBQ = Sous-cutané
SUST = Sustanon
T3 = Triiodothyronine (Hormone thyroidienne)
T4 = Thyroxine (Hormone thyroidienne)
TBOL = Turanabol
TEST = Testosterone
TREN = Trenbolone
VAR = Anavar
WINNY = Winstrol-V (Stanozolol)
17 AA = 17 Alpha Alkylated

Si vous en avez dautres, nhésitez pas à me les dire pour que je les rajoute à la liste :smil3e557e75e6dd4: :smil3e557e760643b:
 
Dernière modification par un modérateur:

Mak

MEMBRE APPROUVÉ
AI :aromatase inhibitor
SERM :selective estrogen receptor modulator
ADEX : arimidex
LETRO : letrozole (femara)


Par contre sur les forum us on voit souvent "IMO" ... c'est l'abréviation de quoi ? merci

par exemple:
That's only referring to hepatic-derived IGF-1 and not intramuscular IGF-1, so the importance is minimal IMO
 
Dernière modification par un modérateur:

MuscleMachine

a.k.a. MM
MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
Mak à dit:
AI :aromatase inhibitor
SERM :selective estrogen receptor modulator
ADEX : arimidex
LETRO : letrozole (femara)


Par contre sur les forum us on voit souvent "IMO" ... c'est l'abréviation de quoi ? merci

par exemple:

IMO = In My Opinion on voit aussi souvent IMHO = In My Humble Opinion
Merci pour ces termes, je les rajoute !
 

gym007

MEMBRE APPROUVÉ
Bonne initiative les gars !

Ce lexique va beaucoup m`aider dans mes futurs lectures étant donné que je suis novice dans ce forum...:smil3e557e760643b:
 

Mak

MEMBRE APPROUVÉ
OT : oral-turinabol ou TBOL : turinabol
FT : free testosterone
 
Dernière modification par un modérateur:

kurt

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
hcg et clomid sont 2 medicaments dont l'action sont identiques c'est a dire relancer ta production personnel de testosterone a la fin d'un cycle...
hcg est utilisé en premier car il agit beaucoup plus rapidement que le clomid ...:smil3e557e76a77a5:
 
hcg et clomid sont 2 medicaments dont l'action sont identiques c'est a dire relancer ta production personnel de testosterone a la fin d'un cycle...
hcg est utilisé en premier car il agit beaucoup plus rapidement que le clomid ...:smil3e557e76a77a5:

Si ces deux médicaments peuvent partager des indications thérapeutiques identiques comme inducteur de l'ovulation chez la femme par exemple, leur mode d'action est cependant différent.

Pour revenir dans le cadre qui nous interesse : l'HCG imite la LH et va agir sur les gonades pour stimuler la production de testostérone chez l'homme. Le clomiphène est un SERM et va agir sur l'axe HPTA en inhibant le retro-contrôle négatif et permettre une libération plus importante de LH et FSH.

Seule l'HCG permet d'induire directement la production de testostérone mais dans le même temps elle inhibe la libération des gonadotrophines endogènes. En PCT, la production de testostérone étant faible, l'intérêt du Clomid pour relancer la production des hormones gonadiques reste donc hypothétique.
 
Dernière modification par un modérateur:

kurt

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
En PCT, la production de testostérone étant faible, l'intérêt du Clomid pour relancer la production des hormones gonadiques reste donc hypothétique.



dans ce cas ,que preconnises tu comme pct ? tu veux peut etre dire qu'utiliser clomid seul en pct est hypothetique ?

merci :smil3e557e75e6dd4:
 
dans ce cas ,que preconnises tu comme pct ? tu veux peut etre dire qu'utiliser clomid seul en pct est hypothetique ?

merci :smil3e557e75e6dd4:

Le problème est d'identifier la PCT, dans l'esprit de nombreux utilisateurs le cycle se termine après la dernière injection, ce qui n'est pas conforme à la réalité, puisqu'en fonction des produits et des quantités utilisées, la concentration plasmatique d'AAS restera plus ou moins importante encore un certain temps d'où une inhibition de l'axe HPT et donc de la production endogène de testostérone. Lorsque la concentration d'AAS dans le sang va descendre en dessous des normes physiologiques, la LH va remonter de manière inversement proportionnelle avec un decalage généralemet minime de quelques jours seulement. Contrairement aux idées reçues, en PCT, la LH est généralement élevée mais parfois la production gonadique de testostérone demeure faible. On comprend alors que l'enjeu se situe à ce niveau, on parle alors de désensibilisation, c'est-à-dire que pour produire la même quantité de testostérone les gonadostimulines doivent être plus élevées qu'avant la cure. Parce que l'HCG imite la LH elle permet de stimuler efficacement les gonades et donc d'obtenir une production artificielle mais endogène de testostérone et donc de retrouver un testicule "fonctionnel" et apte à répondre à la stimulation hypophysaire.

Si je parlais de l'intérêt hypothétique du clomiphène en PCT c'est parce que si il est avéré qu'il peut acter sur l'axe HPT en inhibant le rétro-contrôle et donc permettre une augmentation de libération accrue des gonadotrophines et donc une augmentation de la production d'hormones gonadiques. Dans le cadre de la PCT, ces dernières sont faibles, elles n'inhibent donc pas la libération des gonadotrophines, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'elles s'élèvent en PCT comme je l'ai expliqué précedemment.
 
L'intérêt du clomiphène en PCT pourrait-être lié davantage à son action estrogen-like plutôt qu'à ses propriétés anti-E, en sensibilisant l'hypophyse à la GnRH :

Disparate effect of clomiphene and tamoxifen on pituitary gonadotropin release in vitro.

Our findings suggest that Clomid and its Enclomid isomer, unlike tamoxifen, exert a direct estrogenic rather than an antiestrogenic effect on cultured pituitary cells by enhancing the GnRH-stimulated release of gonadotropin.

Ici un report de cas sur un bodybuilder :
http://www.pubmedcentral.gov/picrender.fcgi?artid=1022657&blobtype=pdf
 

davidgiaco

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
donc pour la PCT l'hcg il faut l'utiliser quand ?
Quand il n'y a plus de produit exogène dans le corps?
Ou peut on commençer les injections d'hcg juste après la derniere injection d'anabo ?

et donc juste après l'hcg commencer le clomid et nolva ?
 
donc pour la PCT l'hcg il faut l'utiliser quand ?
Quand il n'y a plus de produit exogène dans le corps?
Ou peut on commençer les injections d'hcg juste après la derniere injection d'anabo ?

Comme je l'ai expliqué l'HCG stimule artificiellement la production endogène de testostérone, elle permet de retrouver un testicule fonctionnel autrement apte à produire de la testostérone mais elle a un effet négatif sur l'HPTA puisqu'elle inhibe la libération de la LH. Après un traitement d'HCG on se retrouve donc avec un testicule fonctionnel mais sans le signal nécessaire à la production des hormones gonadiques. Afin de ne pas rallonger le délai de recouvrement il convient donc d'utiliser l'HCG plutôt lorsque la LH est déja inhibée soit pendant le cycle soit juste à la fin.

doit t'on aussi utiliser hcg ou clomid avec une cure a base anavar et clenbu ?

L'utilisation d'HCG n'est pas liée à la nature des produits utilisés, elle est liée à un état physiologique appelé hypogonadisme primaire, malgré l'élévation des gonadotrophines la production de testostérone reste faible, cela indique une désensibilisation testiculaire. Une stimulation plus forte est donc nécessaire pour obtenir une réponse et une production de testostérone satisfaisante.
 
Dernière modification par un modérateur:

kurt

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
salut black ,

a quel moment du cycle ? pour parler concretement un cycle par exemple de 500 mg testo cypio+500 mg deca sur 14 semaines ,que ferais tu :confused:
 
salut black ,

a quel moment du cycle ? pour parler concretement un cycle par exemple de 500 mg testo cypio+500 mg deca sur 14 semaines ,que ferais tu :confused:

Il existe 2 stratégies :
- utiliser l'HCG en prévention lors d'un cycle long pour conserver une activité testiculaire et donc un testicule fonctionnel. On utilise alors des doses modérées pour imiter la stimulation physiologique de la LH de l'ordre de 1500 UI par semaine généralement divisées en plusieurs doses.
- utiliser l'HCG à la fin d'un cycle long pour pallier à une éventuelle desensibilisation testiculaire et s'assurer que les gonades répondront à la remontée des gonadotrophines qui interviendra lorsque la concentration plasmatique d'AAS sera redescendue en dessous des normes physiologiques (généralement avec un décalage minime de quelques jours). On utilise alors des doses plus importantes d'HCG puisqu'il convient cette fois de mimer une stimulation supraphysiologique, de l'ordre de 5000 à 15 000 UI par semaine, encore une fois généralement divisées en plusieurs doses.

1) Low-dose human chorionic gonadotropin maintains intratesticular testosterone in normal men with testosterone-induced gonadotropin suppression.
2) Successful treatment of anabolic steroid-induced azoospermia with human chorionic gonadotropin and human menopausal gonadotropin.
3) Plasma testosterone response to HCG in normal men without and after administration of anabolic drug.
 

kurt

MEMBRE APPROUVÉ
VÉTÉRAN
merci black ,

dans la premiere strategie (que j'utilise ) tu commences a la semaine 1 ? moi j'ai commencé a la s4 ,500ui tous les 5 jours ,dans ce cas qu'elle strategie adopter a la fin du cycle ,quand mm relance (3 fois 1500 ui puis clomid par exemple ) ou rien du tout :confused:

merci :)
 
merci black ,

dans la premiere strategie (que j'utilise ) tu commences a la semaine 1 ? moi j'ai commencé a la s4 ,500ui tous les 5 jours ,dans ce cas qu'elle strategie adopter a la fin du cycle ,quand mm relance (3 fois 1500 ui puis clomid par exemple ) ou rien du tout :confused:

merci :)

Dans l'étude dont j'ai donné les références ils ont commencé les injections d'HCG en S1 et ont obtenu les résultats suivants : ITT was 94% less than baseline in the testosterone enanthate alone group, ITT was 25% less than baseline in the TE +125 IU hCG EOD group, 7% less than baseline in the TE + 250 IU hCG EOD group, and 26% greater than baseline in the TE + 500 IU hCG EOD group.
Il faut resté cohérent avec la stratégie que l'on a choisi. Si on utilise l'HCG de manière préventive c'est pour ne pas avoir à l'utiliser en fin de cycle. Je te rappelle que l'HCG n'est pas une véritable option de relance, elle ne fait que stimuler artificiellement la production de testostérone.
 
Dernière modification par un modérateur:
Haut