Clenbuterol et T3

Accueil / Anabolique / Clenbuterol et T3

Je crois qu’avec le Dianabol, c’est peut être le stack le plus utilisé ou du moins le plus écrit sur le web. Beaucoup y voit le remède miracle pour la perte de graisse alors que le secret se trouve dans la diète et le training. Ces produits devraient réservés à la fin d’une préparation en compétition et surtout pas pour défiler sur la plage devant le marchand à beignets!!!

Qu’est ce qu’on recherche avec cet assemblage? La perte de graisse radicale.

Ok mais est-ce vraiment efficace?

Quels sont les risques? Les effets secondaires? Comment les emploit-on? Bref, tout ce que vous vouliez savoir sur ce fameux et non moins célèbre stack.

Le clenbuterol

Le clenbuterol est une substance active bêta-agoniste qui est à l’origine d’usage vétérinaire (Ventipulmin).

Prescrit à l’origine pour les affections broncho-pulmonaires spastiques chez le cheval de course. Le mécanisme d’action est la stimulation des récepteurs Beta2 adrénergiques. Son délai d’action est très court et sa durée d’action est nettement plus longue que les sympathomimétiques tout en ayant une posologie inférieure.

Quels sont les effets recherchés du clenbuterol?

*Renforcement de la ventilation grâce à l’effet broncho-dilatateur

*Augmentation du flux sanguin et donc de la congestion musculaire

*Perte de masse grasse importante, action anti-catabolique sur la masse sèche ce qui revient à grossir tout en séchant.

Note de Thor49 : Revenons un instant sur l’action anti-catabolique. Alors oui, non…et bien je ne sais pas quoi penser. Dans diverses études, cette action est prouvée et dans d’autres non, donc à vous de voir en qui vous croyez !!!

Diverses études :

1.Muscle Nerve. 2007 Feb;35(2):217-23. Links

Anabolic effects of a non-myotoxic dose of the beta2-adrenergic receptor agonist clenbuterol on rat plantaris muscle.

Burniston JG, McLean L, Beynon RJ, Goldspink DF.
Muscle Physiology and Proteomics Laboratory, Research Institute for Sport and Exercise Sciences, Liverpool John Moores University, Webster Street, Liverpool L3 2ET, UK.
j.burniston@ljmu.ac.uk
Previous investigations of the effects of clenbuterol have used suprapharmacological doses that induce myocyte death, alter muscle phenotype, and do not approximate the proposed therapeutic dose for humans. Recently, we reported that smaller doses of clenbuterol induce muscle growth without causing myocyte death. In the present study we used histochemical and proteomic techniques to investigate the molecular effects of this dose. Male Wistar rats (n = 6, per group) were infused with saline or
10 microg/kg/day clenbuterol via subcutaneously implanted osmotic pumps. After 14 days the animals’ plantaris muscles were isolated for histochemical and proteomic analyses. Clenbuterol induced significant muscle growth with concomitant protein accretion and preferential hypertrophy of fast oxidative glycolytic fibers. Clenbuterol reduced the optical density of mitochondrial staining in fast fibers by 20% and the glycogen content of the muscle by 30%. Differential analysis of two-dimensional gels showed that heat shock protein 72 and beta-enolase increased, whereas aldolase A, phosphogylcerate mutase, and adenylate kinase decreased. Only heat shock protein 72 has previously been investigated in clenbuterol-treated muscles. The clenbuterol-induced increase in muscle growth was concomitant with qualitative changes in the muscle’s proteome that need to be considered when proposing therapeutic uses for this agent.
PMID: 17058275 [PubMed – indexed for MEDLINE]

2.Un traitement pharmacologique en deux phases visant le remodelage et la récupération

Le traitement pharmacologique associé à l’assistance ventriculaire est mené en deux phases.

  1. La première est centrée sur le remodelage et associe IEC, ARAII, anti-aldostérone et un bêtabloquant non spécifique, tous à titration maximale (lisinopril 40 mg/j, losartan 100 mg/j, spironolactone 25 mg/j et carvedilol 50 mg x 2/j).
  2. La seconde qui vise à minimiser la dépendance à l’assistance, n’est initiée qu’une fois obtenue la régression maximale du diamètre VG (volume en fin de diastole constant depuis plus de 2 semaines). Le carvedilol est alors remplacé par un bêta-1 sélectif, le bisoprolol, auquel on ajoute un bêta-2 agoniste destiné à prévenir l’atrophie myocardique, c.-à-d. le clenbuterol (40 µg x 2/j puis x 3/j et in fine à 700 µg x 3/j en ajustant la posologie à une FC inférieure à 100 bts/min).

« Les bêta-2 agonistes pourraient exercer un effet trophique favorable sur le myocarde. Néanmoins, malgré ses résultats globalement favorables, cette étude ne permet pas de préciser l’impact des diverses thérapeutiques ni du clenbutérol, dont nous n’avons pas l’expérience en France, sur la récupération cardiaque, » souligne JL Dubois-Randé.

http://www.theheart.org/fr/article/757687.do

3.Toxicology. 2003 May 3;187(2-3):91-9. Links

New beta-adrenergic agonists used illicitly as growth promoters in animal breeding: chemical and pharmacodynamic studies.

Mazzanti G, Daniele C, Boatto G, Manca G, Brambilla G, Loizzo A.
Dipartimento di Farmacologia delle Sostanze Naturali e Fisiologia Generale, University of Roma La Sapienza, P.zale Aldo Moro, Italy. gabriela.mazzanti@uniroma1.it

Clenbuterol and beta-adrenergic receptor agonist drugs are illegally used as growth promoters in animal production. Pharmacologically active residues in edible tissues led to intoxication outbreaks in several countries. Pressure of official controls pulsed synthesis of new compounds to escape analytical procedures. We report two new compounds named ‘A’ and ‘G4’, found in feeding stuffs. Chemical structure was studied through nuclear magnetic resonance-imaging and infrared spectroscopy, and beta(1)- and beta(2)-adrenergic activity was evaluated on isolated guinea-pig atrium and trachea in comparison with clenbuterol. Both compounds share with clenbuterol an halogenated aromatic ring with a primary amino group. Main modifications consisted of substitution of secondary amino group with an alkyl chain in compound A and substitution of the ter-butyl group with a benzene ring in compound G4. In guinea-pig trachea these compounds showed myorelaxant potency lower than clenbuterol (EC(50) was 43.8 nM for clenbuterol, 11700 nM for compound A, 2140 nM for G4). On the contrary, in the guinea-pig atrium (heart-beat rate stimulant effect) the compounds were more potent than clenbuterol (EC(50) was 15.2 nM for clenbuterol, 3.4 nM for compound A, 2.8 nM for G4). These pharmacodynamic properties, and stronger lipophilic properties shown by the two compounds may result in increased cardiovascular risk for consumers of illicitly treated animals.

Les gains sont très variables suivant le dosage utilisé qui varie généralement entre 0,04 à 0,2 mg par jour. À savoir que les récepteurs biologiques saturent au bout de quelques semaines et rendent inefficace la poursuite de la cure. Néanmoins il est possible de contrecarrer cette saturation en prenant de la taurine ou un antihistaminique (je reviendrais sur ce point plus tard).

Quels sont les effets secondaires?

Les effets secondaires du Clenbuterol incluent l’hypertension, les tremblements, les maux de tête, les crampes, l’insomnie et l’augmentation de la fréquence cardiaque ainsi que des palpitations accrues. Tout en employant le Clenbuterol, je vous conseillerais de surveiller votre tension artérielle. Les machines pour ceci peuvent être achetées à bon marché en pharmacie et sont inestimables lorsqu’on emploie le clenbuterol au d’autres aas comme la trenbolone entre autre.

*Si les pulsations cardiaques sont trop hautes, diminuez la dose jusqu’à pouvoir gérer “confortablement cet effet secondaire.

*Les tremblements sont un des effets secondaires les plus “classiques”. Comme pour les battements du coeur, diminuez la dose ou essayez d’augmenter la dose très progressivement.

*Les maux de tête sont aussi un effets secondaires très fréquents. En cas de réelle gêne, toujours diminuer la dose et essayez de rester au calme. Une prise passagère de médicaments à base de paracétamol peut être envisagée.

*Des crampes sont également souvent associées à la prise de Clenbuterol, c’est là qu’interviendra la taurine (cf plus bas).

*L’insomnie est commune si la prise de Clenbuterol est proche de l’heure du couché, il faut donc s’assurer fondamentalement que votre dernière dose est prise 5-6 heures avant d’aller au lit.

Pensez que le Clenbuterol a une longue demi-vie (plus de 30 heures). C’est à prendre en compte pour essayer de gérer les effets secondaires qui restent nombreux.

 

Note de Thor49 : Je voudrais revenir sur un effet secondaire dont on parle souvent : la nécrose des tissus cardiaques. Le Clenbuterol n’est pas bon pour le coeur, et peut causer des problèmes là-bas (comme l’élargissement des ventricules, etc.) Néanmoins, la plupart d’études qui montrent que le Clenbuterol cause des problèmes cardiaques lors de tests sur les animaux, et même si le dosage est presque semblable à ce que les humains prennent (en certaines études, le dosage pour les animaux était deux fois plus grand que la dose chez les humains), il est important de se rappeler que les animaux ont plus de récepteurs bêta-2. Les récepteurs bêta-2 chez les animaux causent certains événements que les récepteurs bêta-2 chez les humains ne font pas.

Dans une certaine mesure, le Clenbuterol provoque une hypertrophie cardiaque et la nécrose cardiaque (mort cellulaire) dans certains cas. Néanmoins, beaucoup d’études montrent que les plus importants problèmes cardiaques irréversibles, sont avec le dosage en mg. Nous, les humains, prenons les doses en mcg.

Arzneimittelforschung. 1976;26(7a):1420-7.Links

[Animal studies on the tolerability of NAB 365 (clenbuterol) (author’s transl)] [Article in German]

Ueberberg H, Bauer M, Eckenfels A, Lehmann H, Pappritz G, Serbedija R.

The findings of acute, subacute and chronic toxicity studies in rats and dogs with the new beta-mimetic agent 4-amino-alpha-[(tert.-butylamino)methyl]-3,5-dichlorobenzyl alcoholhydrochloride (NAB 365, clenbuterol) are reported. The longest period of investigation, with daily oral administration of the substance, was 18 months (rats) and 12 months (dogs). No abnormalities of any kind were found in the rat studies which could be attributed to the substance. The administration of clenbuterol to dogs produced microscopically small lesions in the myocardium which were not dose-dependent and which were localised entirely in the papillary muscle of the left ventricle. The reason for these lesions was that dogs react to the substance with severe tachycardia, as a consequence of a reduction in diastolic blood pressure produced even by very low oral doses. Oxygen deficiency occurs which affects particularly the papillary muscle. The response to hypoxia is better capillarisation. This causes an improvement in the oxygen supply, which in turn prevents the spread of existing necroses and the development of further lesions.
PMID: 1036932 [PubMed – indexed for MEDLINE]

JE NE DIS PAS QU’IL N’Y A RIEN A CRAINDRE mais attention, toutefois à cette affirmation.

Dans un principe de prévention, restez dans des doses classiques et ne prenez le Clenbuterol qu’en fin de de régime de préparation pour le côté “ripped” et vasculaire.

SI LE MOINDRE SYMPTOME PERSISTE, ALLER VOIR RAPIDEMENT UN MEDECIN. NE PAS JOUER AVEC LE CLENBUTEROL.

Quelles sont les formes de Clenbuterol?

Le Clenbuterol est disponible sous un grand choix d’apparences. Le comprimé est présenté typiquement sous le format 20mcg. J’ai également vu qu’ils sont dosés à 25mcg et à 40mcg.

Il y a une solution de sirop qui était par le passé populaire mais je n’en vois que rarement maintenant. Un marché est en pleine expansion celui « des chemresearch ». Ce sont des produits chimiques lancés sur le marché pour l’expérimentation de laboratoire (donc déviant des lois strictes au sujet de vendre des médicaments de prescription) mais sont réellement destinés pour la consommation des particuliers .

Ce Clenbuterol est habituellement vendu dans une fiole et le composé est suspendu dans un dissolvant. Tout comme avec les laboratoires UG, la qualité de ces derniers produits de “chemresearch” varie considérablement. Certains sont sous ou surdosés tandis que d’autres ne contiennent aucune substance active du tout. Le meilleur conseil est de trouver une source recommandée par des gens en qui vous faites confiance et qui les ont employés avec succès. Enfin et surtout il y a quelques versions injectables comme Hélios qui est un mélange de Clenbuterol et de Yohimbine et est conçu pour être employé localement.

Y-a-t-il une supplémentation adéquate lors de la prise de Clenbuterol?

Oui, on peut se supplémenter lors d’un cycle de Clenbuterol avec certains acides aminés, plantes ou autres antihistaminiques.

*Pour commencer, pour contrer les crampes il y la taurine. La taurine est un acide aminé qui est présent dans le corps. Il a été démontré que le Clenbuterol affecte le niveau du corps de la taurine et ceci peut parfois causer des crampes. La prise exogène de taurine devrait traiter ceci. Si vous avez toujours des crampes essayez de compléter avec du potassium (attention avec ce dernier qui ne doit pas être trop haut sous peine de sévère complication).

(cf Hyperkaliemie : C’est l’augmentation du taux de potassium dans le sang. Au-dessus de 5,5 millimole par litre, elle induit une modification de l’électrocardiogramme et des troubles du rythme cardiaque qui peuvent être gravissimes (FIBRILLATION VENTRICULAIRE). Le potassium est localisé pour 98 % dans nos cellules et il y est importé par un e enzyme ( Na+ / K+ -ATPase).

2grs de taurine en pré en post training serait très bien comme base.

*Pour aider au sommeil, prendre une certaine racine de valériane avant que lit pour vous aider à dormir. La Valériane des collines, Valériane officinale ou Valériane à petites feuilles

(Valeriana officinalis L.), connue aussi sous les appellations vernaculaires d’Herbe-au(x)-chat(s), d’Herbe de Saint-Georges, ou d’Herbe à la meurtrie1 est une plante herbacée vivace de la famille des Valerianaceae. Elle est utilisée pour favoriser le sommeil, diminuer l’anxiété et atténuer la nervosité depuis l’Antiquité.

Posologie en usage interne pour lutter contre la nervosité, le stress, … :

– Extrait standardisé : 250 mg à 400 mg, 3 fois par jour.

– Valériane séchée : faire infuser 2 gr à 3 gr, pendant quelques minutes dans une tasse d’eau bouillante. 1 à 5 tasses par jour ;

– Teinture mère (1:5) : 1 ml à 3 ml, 1 à 5 fois par jour ;

Posologie en usage interne pour aider au sommeil :

– Extrait standardisé : 400 mg à 600 mg, 30 minutes avant de se coucher ;

– Valériane séchée : 1 tasse, 30 minutes avant de se coucher ;

– Teinture mère (1:5) : 4 ml à 6 ml, 30 minutes avant de se coucher ;

*La saturation des récepteurs Beta-2…Plus récemment il est devenu à la mode d’employer un composé d’antihistaminique pour réguler les bêta-récepteurs tout en restant sur une utilisation du Clenbuterol.

Pour ça, il y a 2 méthodes :

1. zaditen/ketotifen pris à 2-3mg par jour avec le Clenbuterol. Les utilisateurs rapportent lors d’une utilisation de 12 semaines et plus, que le Clenbuterol est encore efficace.

Le mauvais côté est que beaucoup de personnes deviennent très assoupies en utilisant ces composés et ne peuvent pas s’entraîner correctement.

2. Prendre 50mg de Benadryl ou un antihistaminique différent contenant 50mg du diphenhydrmine, facilite le sommeil de chaque nuit pendant chaque troisième semaine pendant l’utilisation du Clenbuterol.

Ainsi prendre le Clenbuterol comme d’habitude et au jour 14, ajouter le Benadryl chaque nuit pendant 7 nuits (tout en prenant toujours le Clenbuterol). Recommencez ce procédé toutes les 3 semaines.

Cette méthode n’affecte en rien les performances en salle. Je crois que nous pouvons remercier Anthony Roberts pour cette méthode.

Quel est le protocole et le dosage?

Alors la encore, on a tout lu. Tout et son contraire. 14jours on 14 jours off, 2 jours on 2 jours off etc etc etc…

Note de Thor49 : Pour une première, je recommande de commencer à 40mcg/jour et d’augmenter de 20mcg tous les trois jours pendant 14 jours.

Jour 1 : 40mcg

Jour 2 : 40mcg

Jour 3 : 40mcg

Jour 4 : 60mcg

Jour 5 : 60mcg

Jour 6 : 60mcg

Jour 7 : 80mcg

Jour 8 : 80mcg

Jour 9 : 80mcg

Jour 10 : 100mcg

Jour 11 : 100mcg

Jour 12 : 100mcg

Jour 13 : 120mcg

Jour 14 : 120mcg

Prendre ensuite 14 jours de pause et reprendre pour 14 jours, directement à 120mcg ainsi de suite pendant 12 semaines.

Note de Thor49 : Je recommande également de ne pas monter au dessus de 140mcg/jour. Si une utilisation d’antihistaminique est prévue, vous n’avez pas besoin de prendre de pause de 14 jours.

Pendant cette fameuse pause, l’utilisation d’un stack ECA (éphédrine/cafféine/aspirine) n’est pas du tout conseillée car l’éphédrine agit aussi sur les récepteurs beta-2.

 

Protocole Clenbuterol plus Ketotifen (12 semaines)

Jour 1 : 40mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 2 : 40mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 3 : 40mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 4 : 60mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 5 : 60mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 6 : 60mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 7 : 80mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 8 : 80mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 9 : 80mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 10 : 100mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 11 : 100mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 12 : 100mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 13 : 120mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 14 : 120mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 15 jusqu’àu jour 70 : 120mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 71 : 120mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 72 : 100mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 73 : 100mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 74 : 100mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 75 : 80mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 76 : 80mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 77 : 80mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 79 : 60mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 80 : 60mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 81 : 60mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 82 : 40mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 83 : 40mcg + 2mg ketotifen au couché

Jour 84 : 40mcg + 2mg ketotifen au couché

Note de Thor49 : Je n’ai jamais utilisé d’antihistaminique mais tous les feedbacks que j’ai eu sur cette méthode sont très bons.

Protocole Helios:

Sample cycle:

week 1: 0,5ML per day

week 2: 1 ML per day

then stop two weeks

week 5: 0,5ML per day

week 6: 1 ML per day

repeat breaks and repeat usage.

Note de Thor49 : J’ai utilisé cette méthode avec succès et son effet local est très bon. Le seul hic est de trouver de l’Helios, du vrai!

Doit-on espacer les prises de clenbuterol sur la journée?

Non, ce n’est pas obligé. Je préfère prendre toute la dose le matin avant mon cardio car comme ça, il ne m’empêche pas de dormir le soir.

Comment sortir d’un cycle de Clenbuterol?

Et bien de la même façon qu’on a commencé, c’est à dire en baissant progressivement la dose tout les 3 jours jusqu’à arriver à 20mcg/jour.

Hormone thyroïdienne

Les hormones thyroïdiennes sont des hormones produites par la thyroïde. On compte en particulier parmi celles-ci la thyroxine (tétraiodothyronine ou T4) et la triiodothyronine (T3).

Dans le sang, la principale représentante des hormones thyroïdiennes est la thyroxine (T4) (ordre de 90 %). Celle-ci est convertie en T3 active dans les cellules par des déiodinases.

La plupart des hormones thyroïdiennes circulant dans le sang sont liées à des protéines de transport :

*la TBG (thyroxin binding globulin)

*la TBPA (Thyroxin binding prealbumin) – cette protéine est également responsable du transport du rétinol (vitamine A), et on préfère maintenant l’appeler transthyrétine (TTR)

*l’albumine

Seule une très petite fraction de ces hormones circulantes est libre (non liée) : 0,03 % de la T4 et 0,3 % de la T3. C’est cette fraction libre qui est biologiquement active, c’est pourquoi la mesure des concentrations en hormones thyroïdiennes libres a une grande importance diagnostique. Ces valeurs sont référées en tant que T4L et T3L. Un autre outil de diagnostic est le taux de TSH (thyroid-stimulating hormone), qui diminue dans l’hyperthyroïdie et augmente dans l’hypothyroïdie, puisque ses variations servent à la correction de ces anomalies.

Les hormones thyroïdiennes liées sont inactives ; seuls les taux de T3 et de T4 libres sont importants car significatifs. C’est pourquoi la mesure de la thyroxine totale du sang peut amener à des conclusions erronées.

Les hormones thyroïdiennes sont essentielles au développement correct et à la différenciation de toutes les cellules du corps humain, notamment dans le système nerveux central, le squelette et les bourgeons dentaires.

À divers degrés, elles régulent le métabolisme des protéines, des lipides et des glucides. Toutefois, c’est sur l’utilisation des composés riches en énergie que leur impact sur les cellules humaines est le plus prononcé.

De nombreux stimulis physiologiques et pathologiques influent sur la synthèse des hormones thyroïdiennes.

l existe 2 types d’hormones thyroïdiennes de synthèse. On distingue les hormones thyroïdiennes de type L-T4 et celles de type L-T3, comme Cynomel. C’est Cynomel qui est de loin la plus puissante des deux. Les personnes qui l’on essayé rapportent que les résultats obtenus avec Cynomel seraient 4 à 5 fois supérieurs à ceux de type L-T4. Le mode d’action de Cynomel est le suivant : il augmente la synthèse des protéines. De plus Cynomel est un excellent brûleur de graisses : accélère l’utilisation des hydrates de carbone et la combustion des graisses en fabriquant plus d’ARN (Acide Ribonucléique) par élévation du métabolisme basal. Cette propriété permet au culturiste d’utiliser Cynomel pendant les périodes de préparations de compétition afin d’obtenir une musculature plus striée. En outre Cynomel est si efficace pour brûler les graisses que beaucoup de culturistes se permettent quelques écarts diététiques durant cette période, sachant que Cynomel détruira l’excédent de calories absorbées. Enfin il faut préciser que Cynomel est utilisé de préférence en combinaison avec d’autres anabolisants. Il est en effet surtout efficace pour démultiplier l’action des stéroïdes, mais il ne provoque pas de réelle prise de masse si on l’utilise seul. Comme Cynomel augmente la masse de l’utilisateur uniquement par synthèse protéique, son utilisation doit toujours s’accompagner d’un régime particulièrement hyper protéiné (encore plus qu’avec les autres produits) afin d’obtenir de meilleurs gains en masse musculaire. Il est rare qu’une substance provoque autant d’effets recherchés simultanément, c’est pourquoi Cynomel est une hormone très appréciée dans le milieu du bodybuilding.

Hélas, un produit qui provoque de forts effets “anabolisants” provoque aussi généralement d’importants effets secondaires, et c’est le cas de Cynomel. Comme c’est une hormone thyroïdienne, Cynomel peut provoquer une mise au repos de l’activité thyroïdienne, de la même manière qu’un cycle de testostérone inhibe la production de testostérone endogène. Ce phénomène peut causer un dysfonctionnement de la thyroïde. Dès qu’un culturiste constate que Cynomel est efficace, c’est à dire que ses effets recherchés se manifestent, il sait qu’il y a déjà un risque pour qu’un dysfonctionnement thyroïdien se soit mis en place. Il est donc très important de faire surveiller le fonctionnement de la thyroïde de façon continue tout au long d’un cycle de Cynomel. Si le risque de séquelles thyroïdienne est présent ce produit, il va sans dire que ce risque augmente considérablement en cas d’utilisation excessive : les effets de Cynomel sont tellement grisants que bon nombre de culturistes sont tentés de l’utiliser de façon prolongée ou à des doses très élevées.

Note de Thor49 : C’est une attitude très dangereuse et irresponsable. (cf T3 post cycle : https://musclesenmetal.com/forum/showthread.php/15514-T3-Post-Cycle)

Quels sont les effets secondaires de la prise d’hormones thyroidiennes?

Un cycle de Cynomel provoque également divers symptômes et effets secondaires : tremblements des mains, palpitations du cœur, diarrhées, perte de poids, nausée, transpirations abondantes et maux de tête. La plupart du temps, le culturistes parviennent à atténuer voire éliminer ces effets en diminuant un peu la dose.

Enfin il faut savoir que Cynomel a tendance à inhiber les effets de certaines autres hormones qui sont utilisées en même temps que lui. Quand un culturiste prend du Cynomel en même temps que de l’insuline, les effets de l’insuline s’en trouvent généralement diminués.

Quels sont les autres produits utilisés avec le T3?

Les culturistes utilisent le plus souvent Cynomel avant une compétition en stack avec Clenbuterol, qui est lui aussi un redoutable « mangeur de graisses ». Ce stack donne d’excellents résultats en ce qui concerne la combustion des graisses et la striation musculaire.

Quel est le protocole d’utilisation?

Étant donné les effets dont nous avons parlé précédemment, les culturistes doivent rester prudents et commencer à une faible dose, puis augmenter lentement. Les utilisateurs avisés commencent généralement à 25 mcg par jour, puis augmentent tous les 5 ou 6 jours de 25 mcg (période pouvant être ramenée à 2-3 jours en fonction de l’expérience), pour aller au grand maximum jusqu’à 100 mcg par jour, Il faut en suite prendre soin de diminuer la dose progressivement sur la fin du cycle afin d’éviter une interruption brutale.

Avant de commencer un nouveau cycle de Cynomel, il doit s’écouler au moins 8 semaines de façon à permettre à la thyroïde de retrouver un fonctionnement normal.

Au vue de sa demi-vie courte, l’idéal serait de prendre la dose complète espacée en plusieurs prises étalées sur la journée. Cependant, certaines recherches recommandent de prendre la T3 avant le coucher. (Bolk, Nienke MD; et. al. “Effects of Evening vs Morning Levothyroxine Intake: A Randomized Double-blind Crossover Trial.” Archives of Internal Medicine. 2010;170(22):1996-2003, Vol. 170 No. 22, Dec 13/27, 2010, Clinical Endocrinology 66 (1), 43-48, Volume 66, Issue 1, pages 43-48, January 2007).

Note de Thor49 : Ceci dit, nous sommes dans une optique de perte de graisse et non de traitement thyroidien donc je recommande la 1ère solution, à savoir de prendre le T3 sur toute la journée et donc d’éviter les variations.

Mais alors qu’en est-il de l’utilisation conjuguée de ces 2 produits?

Et bien, en effet, ces 2 produits s’accordent et en plus, ils le font bien mais il faut garder à l’esprit certaines précautions et surtout qu’un cycle comprenant les deux produits sera rude pour le corps humain. Souvent des doses comme 100mcg Clenbuterol et 75mcg T3 suffisent grandement. En fait lors de ce type de cycle, il faut trouver la dose où on peut gérer les effets secondaires.

Divers protocoles reconnus :

Day 1 Clen 60mcg — T3 50mcg

Day 2 Clen 60mcg — T3 50mcg

Day 3 Clen 80mcg — T3 75mcg

Day 4 Clen 100mcg – T3 75mcg

Day 5 Clen 100mcg – T3 75mcg

Day 6 Clen 120mcg – T3 100mcg

Day 7 Clen 120mcg – T3 100mcg

Day 8 Clen off – T3 125mcg

Day 9 Clen off – T3 125mcg

Day10 Clen off – T3 125mcg

Day11 Clen off – T3 125mcg

Day12 Clen off – T3 125mcg

Day13 Clen off – T3 125mcg

Day14 Clen off – T3 125mcg

Day15 Clen 120mcg – T3 125mcg

Day16 Clen 120mcg – T3 125mcg

Day17 Clen 120mcg – T3 125mcg

Day18 Clen 120mcg – T3 125mcg

Day19 Clen 120mcg – T3 125mcg

Day20 Clen 120mcg – T3 125mcg

Day21 Clen 120mcg – T3 125mcg

Day22 Clen off – T3 125mcg

Day23 Clen off – T3 125mcg

Day24 Clen off – T3 125mcg

Day25 Clen off – T3 125mcg

Day26 Clen off – T3 125mcg

Day27 Clen off – T3 125mcg

Day28 Clen off – T3 100mcg

Day29 Clen 120mcg – T3 100mcg

Day30 Clen 120mcg – T3 100mcg

Day31 Clen 120mcg – T3 75mcg

Day32 Clen 120mcg – T3 75mcg

Day33 Clen 120mcg – T3 75mcg

Day34 Clen 120mcg – T3 50mcg

Day35 Clen 120mcg – T3 50mcg

Day36 Clen off – T3 50mcg

Day37 Clen off – T3 50mcg

Day38 Clen off – T3 25mcg

Day39 Clen off – T3 25mcg

Day40 Clen off – T3 25mcg

Day41 Clen off – T3 25mcg

Day42 Clen off – T3 25mcg

Note de Thor49 : J’aime beaucoup celui là mais je recommande de descendre la dose de T3 à 100mcg/jour maximum.

Day 1 Clen 60mcg — T3 50mcg

Day 2 Clen 60mcg — T3 50mcg

Day 3 Clen 60mcg — T3 50mcg

Day 4 Clen 80mcg – T3 50mcg

Day 5 Clen 80mcg – T3 75mcg

Day 6 Clen 80mcg – T3 75mcg

Day 7 Clen 100mcg – T3 75mcg

Day 8 Clen 100mcg – T3 75mcg

Day 9 Clen 100mcg – T3 100mcg

Day10 Clen 120mcg – T3 100mcg

Day11 Clen 120mcg – T3 100mcg

Day12 Clen 120mcg – T3 100mcg

Day13 Clen 120mcg – T3 100mcg

Day14 Clen 120mcg – T3 100mcg

Day15 Clen Off – T3 100mcg

Day16 Clen off – T3 100mcg

Day17 Clen off – T3 100mcg

Day18 Clen off – T3 100mcg

Day19 Clen off – T3 100mcg

Day20 Clen off – T3 100mcg

Day21 Clen off – T3 100mcg

Day22 Clen off – T3 100mcg

Day23 Clen off – T3 100mcg

Day24 Clen off – T3 100mcg

Day25 Clen off – T3 100mcg

Day26 Clen off – T3 100mcg

Day27 Clen off – T3 100mcg

Day28 Clen off – T3 100mcg

Day29 Clen 120mcg – T3 100mcg

Day30 Clen 120mcg – T3 100mcg

Day31 Clen 120mcg – T3 75mcg

Day32 Clen 120mcg – T3 75mcg

Day33 Clen 100mcg – T3 75mcg

Day34 Clen 100mcg – T3 75mcg

Day35 Clen 100mcg – T3 50mcg

Day36 Clen 80mcg – T3 50mcg

Day37 Clen 80mcg – T3 50mcg

Day38 Clen 80mcg – T3 50mcg

Day39 Clen 60mcg – T3 25mcg

Day40 Clen 60mcg – T3 25mcg

Day41 Clen 60mcg – T3 25mcg

Day42 Clen 40mcg – T3 25mcg

Note de Thor49 : Celui là est celui que je recommande (normal, il est fait par moi). Rien n’empêche de rester à 100mcg Clenbuterol et 75mcg T3.

Je ne présente pas de protocole avec clen/T3/ketotifen car 12 semaines d’un protocol clen/T3 est trop dur pour le corps et l’élément clé doit rester la diète. Ce n’est que mon avis!

 

 

 

A lire également
Affichant 6 commentaires
  • Marie Josée

    Bonjour j,aimerais savoir , si jai des problemes de thyroide maisbien controlé depuis plusieurs année avec du syntroid , je peut tu prendre du clembusterol ?Sinon pour les tissus graisseux qcq ui serais le mieux a prendre?

pingbacks / trackbacks

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
Thérapie de Remplacement de la Testostérone – Partie 2

SYSTEMES D’ADMINISTRATION DE LA TESTOSTERONE Maintenant il faut que vous décidiez, CONJOINTEMENT avec votre patient, le type de système d’administration...

Fermer